AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 11:37



   CÉLIA MATTHISSON
certaines blessures ne s'oublient jamais.
certaines cicatrices ne se referment jamais.

NOM matthisson. PRÉNOM(S) célia. ÂGE vingt-trois ans. DATE DE NAISSANCE le vingt-cinq décembre. LIEU DE NAISSANCE cork. NATIONALITÉ mon père biologique était apparemment anglais, et ma mère biologique irlandaise. STATUT CIVIL en faux-couple. ORIENTATION SEXUELLE officiellement hétérosexuelle, officieusement bisexuelle - se fait passer pour hétéro pour se protéger. MÉTIER/ÉTUDES masseuse au maryborough spa. GROUPE les couches culottes. AVATAR gabriella wilde.



le monde des bébés.
   

C'est un sujet assez sensible pour moi... j'ai été victime d'une agression sexuelle à l'âge de seize ans - oui, on appelle ça couramment un viol. Ce fut le pire jour de ma vie. Et si j'avais pu mourir ce jour là, croyez-moi, j'aurais préféré. Bref. Comme si ce n'était pas la seule mauvaise nouvelle, il a fallut que je tombe enceinte de ce monstre. Mon agresseur n'avait pas fait les choses à moitié. J'avais seize ans, et il venait de ruiner ma vie. J'étais désormais enceinte. Je n'ai pas voulu avorter, je ne m'en sentais pas capable. Mais je me sentais pas non plus capable d'élever un enfant à mon âge, et surtout dans l'état psychologique dans lequel j'étais. Alors oui, j'ai mené ma grossesse à terme et j'ai décidé de le faire adopter. Après tout, j'étais issue moi-même d'une adoption, et je n'avais pas vécu cette expérience comme un traumatisme. C'est ce que je me disais pour déculpabiliser, certainement, mais bon, avais-je vraiment le choix ? Je n'avais pas de revenus fixes, ni encore moins de toit. J'étais réfugiée chez mon professeur principal de l'époque, et je n'allais pas lui imposer la présence d'un enfant. Alors oui, lorsque j'ai mis au monde ce petit garçon, lorsque j'ai vu sa petite bouille d'ange pour la première fois, j'ai du m'en débarrasser. L'abandonner lâchement. Quelque part, je regrettais mon choix mais il était trop tard. Et surtout c'était le mieux à faire pour lui, pour son bonheur. Je n'ai même pas su quel prénom les nouveaux parents allaient lui donner. Je savais juste que c'était un petit garçon, le mien, mais que je devais m'en séparer.

   

le joueur derrière l'écran.


   PSEUDO loveless.

   PRÉNOM sab*

   ÂGE vingt-deux ans.

   PAYS/RÉGION france, rhône-alpes.

   OU AS-TU CONNU LE FORUM j'en suis toujours la fondatrice, quelle question (a)

   FRÉQUENCE DE CONNEXION ça dépend des moments, des périodes mais régulière du mieux possible.

   SCENARIO OU INVENTÉ inventé.

   UN DERNIER MOT je vous aime    

   CODE POUR PERSONNAGE INVENTÉ
   
Code:
<a href="http://bbme.forumactif.org/u109"><ghi>gabriella wilde ✛</ghi></a> célia matthisson

   

   


Dernière édition par Célia Matthisson le Mar 23 Sep - 8:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 11:37



   IL ÉTAIT UNE FOIS
l'histoire de ma vie !


   
il y a des choses de l'enfance que seule l'enfance connait.

Un adultère a toujours de lourdes conséquences. Des mensonges, une double vie, une amante désespérée qui te pousse à quitter ta femme, une famille sur le point de se briser... la liste était vraiment longue. Et pourtant, c'était ce que cet homme était en train de vivre, secrètement avant que son destin ne bascule à jamais. Six mois de relation adultère. Six moi que cet homme vivait une double vie, extrêmement loin de sa femme. « Est-ce que tu peux me retrouver, ce soir, à l'hôtel ? » Le lieu préféré de ces deux amants. Mais cette nuit là serait probablement différente des autres. La jeune amante avait quelque chose à lui annoncer. Et son visage était palpable. Dès l'arrivée du jeune homme, il avait compris que quelque chose n'allait pas. « Qu'est-ce qui se passe Lolly ? » Il n'était pas dupe. « Je dois te dire quelque chose... »  Son ton était grave. « Je... enfin... je suis enceinte. » Une annonce qui allait tout faire basculer. Lolly ne lui aurait certainement pas révélé la vérité ainsi si elle avait su. « Je suis désolée, mais ça ne peut pas continuer entre nous. J'aime ma femme, et je ne peux pas lui faire ça. » Quelques secondes de silence s'installèrent dans la chambre. « Je ne veux pas de cet enfant. C'est fini entre nous. » Le jeune homme mettait fin à cet adultère à cause de cette nouvelle. Toutes les belles promesses qu'il avait formulé à l'attention de Lolly avaient été fausses. Il n'avait jamais eu l'intention de quitter sa femme. Il se faisait plaisir avec Lolly, passait du bon temps au lit avec elle, point final. Et il ne voulait clairement pas fonder de famile en sa compagnie. Il laissait donc son amante, là, choquée, sur le lit de cette chambre d'hôtel. Il la laissait seule, avec une grossesse à gérer. Et bientôt avec un bébé sur les bras. Le mal était fait et aucun retour en arrière n'était envisageable. Il était désormais trop tard.

Lolly était jeune, un peu trop jeune. Et surtout incapable de pouvoir élever un enfant seule. Mais elle ne se résignait pas à avorter. Ce n'était pas dans ses convictions. Alors elle prit la grande décision de mener à terme sa grossesse (même si elle aura énormément de difficultés), puis elle ferait adopter son enfant. Elle se rendait à l'évidence qu'elle ne pouvait pas le garder. Pas dans ces conditions. Et même si cette décision lui brisait le coeur, elle savait que c'était la bonne à prendre pour sa petite fille. Elle se réconfortait à penser à ça. Pour le bonheur du bébé. Après des mois de galère, le moment tant attendu était enfin arrivé. L'accouchement. Et ce fut un évènement terrible pour Lolly. « Je suis désolée Mademoiselle, mais nous allons devoir prendre votre bébé. » C'était la procédure. Cette petite fille qui venait de voir le jour n'avait pas encore eu la chance d'avoir un couple qui pourrait l'adopter, et il fallait donc que les services sociaux s'occupent d'elle jusqu'à ce que quelqu'un souhaite l'adopter. « Attendez, est-ce que je peux au moins la porter ? » Elle venait de finir son travail, et n'avait même pas encore eu l'occasion de prendre sa fille dans les bras, ni même de la voir. Elle l'entendait juste crier. La sage femme accepta, et lui donna le bébé dans les bras. « Elle a des yeux magnifiques, comme vous. » Un scène vraiment bouleversante était en train de se réaliser. Cette femme devait abandonner son enfant, et pourtant elle pleurait de la savoir dans ses bras. C'était dur, horriblement dur. « Est-ce que je peux vous demander quelque chose ? » La sage femme acquiesça de la tête. « Est-ce que je peux choisir quand même son prénom ? J'aimerais qu'elle garde ce souvenir de moi. Et je voudrais l'appeler Célia. » La sage femme accepta. Et cette petite fille s'appelait désormais Célia. Et elle portait même le nom de famille de sa mère ; Matthisson. Un nom qu'elle garderait en souvenir de sa mère biologique. Le seul souvenir qui marquerait sa vie à tout jamais.

« J'ai accueilli une petite fille aujourd'hui dans mes services. » Cette femme venait de rentrer du travail, et prenait soin de raconter sa journée à son mari. « Oh, toi, je te connais, tu as une idée derrière la tête. » Et en effet, il avait raison. Il connaissait sa femme par coeur. « Elle est magnifique, tu sais. Je suis sûre que si tu l'as voyais, tu craquerais aussi. » Cette jeune femme était assistante sociale, et elle était très sensible. Quand elle avait croisé le regard de la petite Célia, elle avait craqué. Et elle voulait lui apporter une vie meilleure. Ne pas la laisser sombrer dans cette vie qui ne présageait jamais rien de bon. « Et puis on a toujours eu envie d'un troisième enfant, et surtout d'une fille. » Kirsten était surexcitée, et son mari le remarquait bien. Elle venait de marquer un point. Le couple avait déjà eu deux garçons, Matthew, le plus grand, et Tom, le deuxième. Mais il avait à coeur d'avoir une fille. « Et je peux venir la voir quand ? » Il avait déjà cédé puisque les envies de sa femme étaient également les siennes. Et l'adoption était une bonne solution. Au moins, il donnerait une famille à cet enfant. Ni une ni deux, Kirsten emmena son mari pour qu'il voit Célia lui aussi. Et il ne fallut pas bien longtemps pour qu'il craque aussi pour la petite fille. « Tu as raison, elle est magnifique ! » Le couple s'occupa rapidement des papiers pour l'adoption. Mais ils décidèrent de laisser le nom de famille de la petite fille. En souvenir de son origine. Et puis, ils n'avaient aucunement envie de lui cacher la vérité. Kirsten était bien placée pour savoir que ce n'était pas la bonne solution. Célia serait donc rapidement au courant de son adoption, quand elle aura l'âge de comprendre. Et quand elle sera grande, elle pourra également décider de prendre le nom de famille de ses parents adoptifs, Gallagher, ou de garder le sien, Matthisson.

Le couple, heureux, et plus amoureux que jamais, avait très envie de voir la réaction des garçons. Ils étaient persuadés qu'ils seraient ravis. « Les garçons, descendez, on a quelque chose à vous dire ! »  Matthew, quatre ans, et Tom, deux ans. Les deux nouveaux frères de la petite Célia. « Mamaaaaaaaan ! Mais c'est qui le bébé ? » Kirsten souriait bêtement lorsque son mari prit la parole. « C'est votre petite soeur, les garçons. » Et instinctivement, les deux grands frères prirent Célia dans leurs bras. Ils étaient heureux d'avoir une petite soeur et ça se voyait ! Une nouvelle famille pour Célia. Une nouvelle vie qui commence. La famille Gallagher était désormais la sienne.
   

   
ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment.

La petite fille est désormais devenue grande. Et elle est donc maintenant en mesure de comprendre qui elle est vraiment. « Ma chérie, nous devons te parler. » Cela faisait maintenant quelques mois que Célia posait beaucoup de questions sur elle, sur son enfance. Et surtout sur son nom de famille qui est différent de ses frères. « Tu nous as demandé pourquoi tu n'avais pas le même nom de famille que nous... » C'était quand même délicat comme secret à révéler. Même si Kirsten et Gordon n'ont jamais douté une seule seconde de leur choix. « En fait, nous t'avons adopté quand tu étais toute petite. Ta vraie maman ne pouvait pas s'occuper de toi, et elle a voulu te faire adopter. » Et voilà, c'était dit. Les parents Gallagher espéraient de tout coeur que la jeune fille allait bien réagir. « Nous avons toujours voulu te dire la vérité, et on t'as même laissé ton nom de famille initial, si tu avais envie de faire des recherches sur ta famille biologique. On a juste attendu que tu sois en mesure de comprendre avant de te dire la vérité. Et je crois que c'est le moment. » La jeune fille semblait pensive, et pas vraiment étonnée de la situation. « Je m'en doutais. Et je suis contente que vous ne me l'ayez pas caché. » Kirsten et Gordon étaient soulagés. « Et puis, vous êtes ma vraie famille, n'en doutez pas ! Cette révélation ne change rien, et je n'ai pas plus envie que ça de savoir qui était ma famille biologique... enfin, je me dis que si je suis avec vous aujourd'hui, et heureuse, c'est le principal. » Cette déclaration d'amour était très touchante de la part d'une jeune fille déjà très mature. Matthew, caché derrière le canapé, avait tout entendu de la conversation. « Je suis quand même ton vrai frère, hein ? » Et Célia allait se blottir dans les bras de son grand frère en guise de réponse. La scène était vraiment émouvante. « Par contre, j'aimerais garder mon nom de famille. Je suis ce que je suis, et même si je suis adoptée, je n'ai pas à le cacher. » C'était son souhait, et après tout ses parents lui avaient laissé le choix.

Puis l'adolescence vint voir le jour dans la vie de Célia. L'entrée au lycée, ses seize ans. Le début de la fin pour les enfants. Oui, leur dernier petit bébé est désormais une grande fille. Bon, pas encore la majorité, mais ce sera vite là. C'est d'ailleurs au lycée que la jeune femme se révéla. A la base très réservée et renfermée sur elle-même, elle ne connaissait pas grand monde. Elle passait son temps avec ses grands frères, mais n'avaient pas beaucoup de potes à elle. Au lycée, elle s'est inscrite dans l'équipe de basket. Et c'est à partir de ce moment là que la véritable Célia pu enfin prendre son envol. « Les filles, ce soir, c'est le premier match officiel de l'année. J'ai confiance en vous, on va tout déchirer ! » Leur coach était vraiment très forte pour les mettre en confiance. Et ce soir là, les filles avaient remporté le match. D'une vingtaine de points d'écart. Une complicité s'était créée dans l'équipe aux entrainements, et cela se ressentait sur le terrain. « Je suis fière de vous, vraiment ! Vous avez été parfaites, et c'était la première victoire d'une grande lignée.  » Et les filles se dirigèrent dans les vestiaires. Un rituel qui devenait plutôt agréable. « Tu as géré Célia, c'est grâce à toi ! » Loan faisait également partie de l'équipe. Elle était capitaine. « Arrête tes conneries, c'est toi la capitaine parfaite de notre équipe. » Et Célia venait de pousser Loan sous la douche, toute habillée. « Tiens, pour la peine ! Faut bien fêter ta première victoire en tant que capitaine ! » Et à son tour, Loan tira le bras de son amie pour l'emmener avec elle sous la douche. « Maintenant, on est quitte ! » Les deux jeunes filles se taquinèrent comme ça pendant de longues minutes. Le début d'une belle amitié, d'une complicité hors du commun.

Des meilleures amies. Loan & Célia étaient devenues très rapidement inséparables. Dans la même classe, dans la même équipe... et pourtant, elles se voyaient encore beaucoup en dehors du lycée. Le duo de choc, que tout le monde jalousaient. Mais on sait tous qu'entre l'amour et l'amitié, il n'y a parfois qu'un pas. Ce soir là, Loan proposa à sa meilleure amie de passer du temps, encore une fois, avec elle et d'aller faire un tour à la fête foraine de Cork, qui se tient chaque année. « Je m'excuse pour le retard, mais j'ai tapé un fixe devant mon placard ne sachant pas trop quoi me mettre. D'ailleurs, il faudrait qu'on aille faire les boutiques rapidement, j'ai l'impression que j'ai que des vieux trucs dans ma garde-robe. » Célia tenait beaucoup à son image, et elle y accordait beaucoup d'importance. Elle n'était pas fan de mode spécialement, mais elle avait goût de se sentir jolie, et de plaire. Oui, c'est l'époque de l'adolescence qui veut ça. Les garçons du lycée, et tout ça... même si elle n'a jamais vraiment eu de relations amoureuses pour le moment. La jeune fille est très pudique quand il s'agit de sentiments. Et pourtant, dieu sait que de nombreux garçons craquent sur elle. « Ne t'en fais pas, tu es magnifique, comme d'habitude ! » Ce compliment était toujours agréable à entendre. « Pas autant que toi, tu le sais bien ! » Sortez les violons, elles n'arrêtent pas de se complimenter l'une et l'autre. Elles avaient l'air de deux gamines complétement admiratives l'une de l'autre. « Viens par là, je t'emmène dans le train fantôme. » Et sans même que je puisse répliquer, Loan m'avait déjà tiré à l'entrée de celui-ci. « Je te déteste, tu sais très bien que j'ai peur dans ces conneries. » Une trouillarde, une vraie. Mais Loan ne lui laissait pas vraiment le choix. « C'est justement pour voir ta tête que je le fais, tu crois quoi ? » Leur complicité était basée sur des taquineries quotidiennes dont aucune des deux ne pouvaient se passer. A peine le train avait démarré que Célia se cachait les yeux avec son écharpe. Elle criait aussi, de toutes ses forces. Et alors qu'un espèce de connard s'amusait à la toucher par derrière, instinctivement, sans s'en rendre compte, elle s'était réfugiée dans les bras de sa meilleure amie. « T'es contente ? » Et Loan n'avait pas besoin de répondre puisque son rire franc et amusé en était la preuve vivante. Célia ne pu s'empêcher de lui taper dessus, pour rigoler, en guise de vengeance. Son amie avait bien réussi à la piéger. « Je te jure, la vengeance est un plat qui se mange froid. » Puis les attractions s'enchainèrent. Les deux meilleures amies passèrent une excellente soirée, jusqu'au moment où il était l'heure de rentrer. « Ça te dit de venir dormir à la maison ? » Ce n'était pas la première fois que les jeunes filles dormaient chez l'une ou chez l'autre. « Avec plaisir ma petite Loan ! » La jeune fille prit le soin de prévenir ses parents qu'elle dormait chez son amie. Cette nuit là fut différente des nuits précédentes où elles avaient dormi ensemble. Inconsciemment, Loan s'était blottie contre sa meilleure amie. « J'ai beaucoup aimé le train fantôme, quand tu étais dans mes bras. » La situation devenait ambiguë, et c'était la première fois. Une atmosphère inhabituelle régnait entre les deux meilleures amies, et Célia en était toute retournée. Et sans même que la jeune fille puisse répondre, Loan approcha dangereusement sa bouche des lèvres de Célia pour l'embrasser. Le baiser fut court mais intense. Et de nombreux sentiments s'en dégageaient, sans même que les deux jeunes filles s'en rendent compte. C'était bizarre comme situation, et le silence se faisait pesant. Célia ne réagissait pas. Et pourtant elle avait adoré ce qui venait de se passer. Avant qu'elle puisse embrasser son amie à son tour, Loan brisa le silence. « Désolé, je sais pas ce qui m'a pris, je n'aurais pas dû. » Et Célia, trop pudique peut être, restait encore une nouvelle bouche bée. Alors qu'elle aurait aimé lui dire qu'elle avait aimé, et qu'elle avait eu raison de le faire. Mais au lieu de ça, elle ne disait rien du tout. « Fait comme si de rien n'était ! Bonne nuit Célia ! » Et Loan se retourna pour se coucher. Célia n'a pas réussi à dormir de la nuit, repensant sans cesse à ce moment. Pourquoi avait-elle ressenti des papillons dans le ventre lorsque sa meilleure amie l'avait embrassé ? Pourtant, elle n'avait jamais ressenti quelque chose pour une fille. Le lendemain matin, Loan relança rapidement le sujet pour le clôturer alors que Célia était sur le point de l'embrasser en guise de bonjour. Raté. « Ce qui s'est passé hier, c'était une erreur. On oublie tout, et on n'évoque plus jamais le sujet. » Loan avait eu peur elle aussi des sentiments qu'elle avait ressenti à ce moment là. Elle avait préféré fuir. Et Célia n'eut pas la force ni le courage de contredire son amie, pensant qu'au final elle n'avait pas aimé ce moment. Au final, les deux meilleures amies restaient sur un malentendu profond, et sur des non-dits. Et elles ne reparlèrent effectivement plus jamais de cette nuit là.

Finalement, cet épisode avait beaucoup fait réfléchir Célia qui essayait de donner des réponses à ses questions. Elle ne savait plus vraiment qui elle était. C'était le gros bordel dans sa tête, et elle ne pouvait se confier à personne. Encore moins à sa meilleure amie qui était la principale concernée. Célia était une adolescente complètement perdue, et qui se cherchait énormément. Après ça, elle avait essayé de sortir avec des garçons de son lycée, tout comme Loan, mais rien. Elle ne ressentait jamais rien. Du moins, rien d'aussi fort de ce qu'elle avait ressenti pour Loan. Inconsciemment, elle savait qu'elle aimait, de tout son coeur. Mais elle était trop jeune pour se dire amoureuse non ? Enfin, tout ça était vraiment flou dans sa tête. Et puis ce n'était pas si facile d'assumer le fait d'aimer une autre fille... et elle avait peur de ruiner son amitié avec elle si elle lui disait la vérité. Et puis était-elle vraiment homosexuelle ou bisexuelle ? Ou était-ce juste une exception à l'égard de Loan ? Trop de questions sans réponse. Ce soir là, curieuse d'en savoir plus, Célia décida d'aller dans le bar gay le plus réputé de la ville. Elle avait désormais dix-sept ans, et ne pouvait tout de même pas facilement rentrer dans un bar. « Hey dis donc, jeune fille, t'es pas un peu trop jeune toi pour venir ici ? » Le gérant du bar veillait à ne pas laisser rentrer des mineurs pour ne pas avoir de problème par la suite. « Je sais mais en réalité j'ai besoin d'aide. » Touché par la sensibilité de cette jeune fille, le gérant prit un moment de son temps pour discuter avec elle. « Qu'est-ce qui se passe ? Ce n'est pas grave, j'espère ? » Il s'inquiétait quand même légèrement. « Non... c'est juste que... enfin, si je suis venue ici, c'est pour m'aider à savoir qui je suis vraiment. » Un cas comme on en voit souvent. Rien d'exceptionnel, et pourtant le gérant ressentait le besoin de l'aider. « Je crois que tu es tombé sur la bonne personne. Raconte-moi tout va, t'inquiètes pas ! » Il était agréable, et Célia se sentait à l'aise avec lui. « Je crois que je suis amoureuse de ma meilleure amie. Il y a longtemps, elle m'a embrassé. Et j'ai adoré. Mais maintenant on ne parle plus de ça, et elle m'a fait promettre de ne plus évoquer le sujet. Je ne sais pas trop quoi faire... et puis, en réalité, je ne suis trop sûre de rien. » C'était la première fois qu'elle racontait tout ça à quelqu'un. Et il s'avérait que ce quelqu'un soit en réalité un parfait inconnu pour elle. C'était peut être plus facile, du coup. « Rien qu'en parlant d'elle, j'ai vu tes yeux s'illuminer. Je peux peut être me tromper, mais tu as tout l'air d'une fille amoureuse ma petite ! » Il venait de lui confirmer ses soupçons. « Si tu penses que le fait de rentrer dans ce bar répondra à tes questions, vas y, tu as mon autorisation ! » Et Célia le remercia avec un sourire. Elle n'était pas très à l'aise face à tout ça. La soirée avait été bizarre. Mais ça lui avait permis de se rendre compte de certaines choses. A chaque fois qu'une fille s'approchait d'elle pour lui parler, elle pensait à Loan. Elle en était maintenant sûre, elle l'aimait, de tout son coeur. Et elle s'avouait prête à assumer le fait d'aimer les autres filles. Elle était même décidée à en parler à Loan, à tout lui dire. Mais les choses ne se passèrent pas vraiment comme prévu.

 
peut être est-il des cicatrices sur l'esprit, le coeur qui ne se referment jamais. peut être est-il des ombres qui vous hantent à jamais.

Assez tard dans la soirée, la jeune femme décidait alors de rentrer chez elle. Sa maison n'était pas très loin, elle préféra rentrer à pied pour avoir le temps de penser à toutes les choses qui se bousculèrent dans son esprit. Au moins, elle pourra prendre le temps de souffler et de réfléchir. A peine était-elle sortie du bar qu'un groupe de jeunes complètement bourrés s'approchait d'elle. « Hey la lesbienne, t'aurais pas une clope ? » Une mauvaise intuition, comme si Célia savait qu'il se passerait quelque chose. « Je ne fume pas. » C'était tout ce qu'elle avait trouvé à répondre. « Ah ben oui, forcément, tu préfères lécher les chattes de tes amies. » Ils l'avaient vu sortir de ce bar gay. Bourrés mais aussi homophobes, génial ! Célia était tétanisée par la peur. Et paniquée, elle tenta de prendre son téléphone pour prévenir quelqu'un. « Non, non, ça serait trop facile. Tu vas quand même pouvoir te défendre toute seule sale gouinasse ! » Il n'y avait que le plus grand du groupe qui parlait. Les autres admiraient la scène, sans rien dire. Sans réagir. Elle ne savait pas vraiment ce qu'ils comptaient faire d'elle, mais elle savait qu'ils ne seraient pas cléments avec elle. Le plus grand la regardait avec une telle violence dans son regard que ça lui paralysait tous les membres un par un. « Tiens, déjà, on va commencer par ça ! » Et il leva la main sur elle pour lui flanquer une bonne droite. Célia ne pu s'empêcher de fondre en larmes, impuissante. « Ah ben direct, ça chouine ! Pauvre fille ! » Elle serrait les dents de toutes ses forces pour encaisser la douleur, mais il avait cogné tellement fort qu'elle se retrouvait légèrement sonnée. Célia priait, secrètement, que quelqu'un finisse par venir dans cette petite rue étroite pour les surprendre, et surtout pour lui sauver la mise. Mais rien, personne aux alentours. Il était tard et tout le monde devait dormir profondément, la laissant entre les mains de ces voyous. La peur la terrorisait de l'intérieur, et elle n'était pas capable de me défendre. Il la frappa une nouvelle fois très fort à la tête, ce qui lui fit presque perdre connaissance. Puis, il commença à défaire son pantalon sans même qu'elle puisse s'en rendre compte. « Tiens, à toi l'honneur ! Fais toi plaisir ! » Il désigna un autre membre du groupe de la tête. « Tu vas voir ce que tu vas prendre ! Tu vas tellement kiffer que tu redeviendras hétéro, après ça ! » La suite n'a pas besoin d'être détaillée. Puis, chacun des membres du groupe passèrent, tour à tour, à la place du premier. « T'aimes ça, sal*pe ? » Célia ne pourrait définitivement jamais oublier ces images. Encore aujourd'hui, des cauchemars la hantent. Et ça ne disparaitra probablement jamais... La jeune femme s'était mordue les lèvres tellement fort au point de se faire saigner. Et elle n'avait pas pu se défendre face à ses agresseurs.

A la suite de son agression, Célia était dévastée. Elle n'avait même pas réussi à bouger. Elle était restée toute la nuit dans cet état, allongée sur le trottoir, à moitié déshabillée. Elle était presque inconsciente, comme si elle aurait préféré mourir. Mais non. Elle respirait encore, malgré tout, entre les sanglots. Un homme vint à son secours, l'apercevant au loin. « Madeeeeeemoiselle ! » Mais Célia ne répondait pas, ne réagissait pas. « Célia ? » Il l'avait reconnu. C'était son professeur principal, et professeur d'anglais. Il n'avait pas besoin de lui poser des questions pour comprendre ce qui lui était arrivée. Et sans réfléchir, il lui donna sa veste pour la couvrir. « Est-ce que tu veux que je prévienne ta famille ? » Célia ne pouvait pas ouvrir la bouche pour lui répondre. Mais elle tourna la tête de droite à gauche en guise de non. Elle n'avait pas envie qu'ils sachent. Personne ne devait savoir. Sans réfléchir, Mr Scottman emmena son élève chez lui, pour prendre soin d'elle. Il louperait sa journée de cours, mais ce n'était pas important. Le jeune homme donna de vieux habits à lui à la jeune fille en guise de pyjama. Puis il lui proposa un thé, pour la réchauffer. Quelques longues heures plus tard, Célia n'avait toujours pas pu dire un seul mot. Elle restait silencieuse, comme si elle faisait un blocage. Et effectivement, c'était le cas. Elle voulait remercier son professeur pour tout ce qu'il avait fait pour lui, mais les mots ne sortaient pas de sa bouche. Instinctivement, elle prit un morceau de papier pour écrire ce qu'elle avait à dire. « Je vous remercie, vraiment ! J'aimerais que personne ne soit au courant pour ça, s'il vous plait ! » Ses désirs étaient des ordres. « Tout ce que tu voudras Célia ! Et si tu ne te sens pas prête à rentrer chez toi, et à retourner au lycée, tu peux rester ici quelques temps, il n'y a pas de problème... »

Finalement, la notion "quelques temps" se prolongeait de jour en jour. Et Dean avait décidé de prendre sous son aile la jeune fille comme un réel protecteur. Heureusement qu'il était là pour elle. Célia avait retrouvé la parole, après de longues semaines sans pouvoir parler. Même si elle n'avait jamais remis un pied dehors. Plus personne n'avait de ses nouvelles à l'extérieur. Et Dean cachait cette adolescence en prenant beaucoup de risque. Mais un lien fort et intense avait vu le jour entre le professeur et son élève. « Je peux te demander quelque chose ? » Célia tutoyait désormais celle qu'elle considérait comme son sauveur. « Je ne me sens pas capable de retourner chez moi. Et j'aimerais rester avec toi. Je vais téléphoner à mes parents pour ne pas qu'ils s'inquiètent. Je vais prétexter un voyage dans une autre ville pour faire mes études, sur un coup de tête. Comme ça, la police ne sera pas mise au courant de ma disparition, et personne ne saura pour le drame. » C'était délicat comme situation, mais Dean ne pouvait rien lui refuser. Après tout, elle avait peut être besoin de temps pour se reconstruire, ce qui pouvait être compréhensible. « Si c'est ce que tu veux... » Il n'était pas enchanté à l'idée de peur que cette histoire ne prenne plus d'ampleur, mais il ne lui dirait jamais non. « Je te promets que je te laisserais tranquille dès que je pourrais trouver un appartement. » Dean prit son élève dans les bras pour la soutenir et lui montrer qu'il serait toujours là pour elle. Il s'était attachée à ce petit bout de femme et il ne la laisserait jamais tomber. Et finalement, Célia venait de prévenir ses parents, et ses deux frères, qu'elle était partie sur un coup de tête pour tenter de réaliser son rêve ; devenir joueuse de basket professionnelle. C'était un prétexte comme un autre, mais apparemment personne n'y croyait réellement. Matthew avait émit la possibilité qu'elle est fuguée pour retrouver sa famille biologique. Son frère était déçu, et très certainement énervé par son faux départ. La jeune femme ne donna aucune nouvelle à sa meilleure amie. Loan en était même arrivée au point d'aller chez les parents de Célia pour savoir. Elle non plus ne croyait pas une seule seconde à son histoire. Si c'était vrai, elle serait partie avec elle puisque c'était leur rêve à toutes les deux. Ça ne tenait pas la route.

Quand rien ne va, tout s'enchâine. C'était vraiment le cas lorsque Célia se rendit compte qu'elle était enceinte. Enceinte suite à son viol. Le destin s'acharnait vraiment sur elle. « Qu'est-ce qui ne vas pas ? » Dean avait retrouvé la jeune fille écroulée dans la salle de bains. « Je suis enceinte. Ces connards m'ont fait un bébé, putain ! » La haine se lisait sur son visage. Et il y avait de quoi ! Dean prit la jeune femme dans ses bras, pour la soutenir et tenter de la consoler. Mais rien ni personne ne pouvait enlever sa peine et ses nombreuses blessures. Après quelques jours de réflexion, Célia avait pris sa décision. « Je ne vais pas avorter. Certes, je ne peux pas garder le bébé dans ces conditions, mais je veux quand même le mettre au monde. J'ai été moi-même une enfant adoptée, et j'ai eu une vie merveilleuse, du moins avant le drame. Donc je veux le meilleur pour cet enfant, malgré tout. » Son choix était définitif, et mûrement réfléchi. « Je vais t'aider avec la grossesse, je serais toujours là pour toi. » Célia était donc finalement restée exactement un an chez Dean. Le temps de la grossesse. Sans jamais sortir de chez lui. Et elle avait finalement mis au monde ce petit bout de chou. Un garçon, qu'elle avait dû laisser à ce jeune couple stérile. Un acte raisonnable en soit, mais qui lui avait une nouvelle fois brisée le coeur. Finalement, elle avait décidé de changer d'horizon, réellement, pour refaire sa vie. Direction Dublin. Mettre un terme à cette année de souffrance, et de coups durs.


 
peut être ne sommes-nous pas si fort que ça en fin de compte. peut être mentons-nous au monde, et à nous-mêmes en même temps.

A dix-huit, Célia faisait désormais ses études à Dublin. Elle n'avait désormais plus à mentir aux gens puisqu'elle était réellement à Dublin. Pas pour les mêmes raisons, certes, mais bon. C'était déjà mieux que rien. Elle resta quatre ans là-bas, tentant de se reconstruire. Elle avait une nouvelle politique de vie. Puisque son viol avait été causé à cause de sa bisexualité, Célia avait décidé de se cacher. De se faire passer pour une hétérosexuelle. Pour se protéger, et pour éviter de revivre ce drame. Fini les filles. Sur un coup de tête, elle se déclarait haut et fort hétérosexuelle, intéressée uniquement par les hommes. Comme si c'était vrai, et qu'on pouvait changer d'orientation sexuelle comme ça, en un claquement de doigts. Quatre ans à enchainer les conquêtes masculines, rien de sérieux. A se persuader d'un mensonge. Puis il fut le temps de rentrer à Cork. Sa vie, ses proches, étaient là-bas et ici, elle n'avait pas su réellement s'intégrer. Elle fit donc son retour à vingt-trois ans, dans une ville qu'elle avait fuit depuis ses dix-sept ans. Personne n'est au courant de son histoire, hormis Dean, avec qui elle a gardé contact. Il est d'ailleurs très heureux de son retour. Et Demyan, son meilleur ami, de qui elle a fait la rencontre à Dublin. « Il est temps pour moi de rentrer. » A Cork, bien entendu. « Je veux venir avec toi ! Rien ne me retient ici, et je ne veux pas te perdre. » Voilà comment les deux meilleurs amis prirent le chemin de Cork.

Pour se protéger de ses anciens proches, et de toutes ses anciennes connaissances, Célia eut l'idée de proposer quelque chose à Demyan. « J'ai un service à te demander. » Elle ne savait pas vraiment comment aborder le sujet. « Tu sais que je ferais n'importe quoi pour toi ma Célia ! » Heureusement qu'il était présent dans sa vie. « Est-ce que tu accepterais de te faire passer pour mon petit-ami ? J'aimerais vraiment être rassurée, et protéger mon secret au maximum. » C'était quelque chose qui lui tenait vraiment à coeur. « Si tu veux, on a déjà tout d'un petit couple après tout ! » Ils viennent donc d'arriver, tous les deux, à Cork. Ils ont décidé de prendre un appartement chacun de leur côté. Et cela faisait donc juste quelques semaines qu'ils avaient commencé leur mission "faux-couple".. Tout semblait crédible, et c'était le plus important. Voilà ce à quoi ressemblait la vie de Célia aujourd'hui. Vingt-trois ans, en faux-couple avec son meilleur ami. Et accessoirement masseuse au Maryborough Spa.



Dernière édition par Célia Matthisson le Lun 22 Sep - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 14:08

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas

âge : 26 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Aucun
occupation : Militaire dans les para + Agent de sécurité à Cork
petit plus : A essayé de tué sa mère à 13 ans + C'est muré dans un mutisme suite à sa tentative de meurtre + C'est l'armée qui l'a sauvé + Est très proche de ses camarades d'armes, même s'il n'en parle jamais + A vu des horreurs tous les jours en Afghanistan; Irak ou Centrafrique + Fais des cauchemars toutes les nuits + Ne souhaite que deux choses : retourner sur le terrain et être en couple avec son meilleur ami, or c'est incompatible pour lui. + est fan de sport, surtout pour se défouler.

pseudo : maev20
avatar : Tyler hoechlin
crédits : argents
DC : La jolie azma
posts : 817 points : 1406
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 14:28

re bienvenueeee !

_________________

   
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t69-alex-kill-me-not-him#158

âge : 27ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Sans Enfant
occupation : Maitre Nageur & Coach Sportif
petit plus : Depuis quelques temps, Nolan se pleind de très douloureuses migraines - Il se sent responsable de l'accident de Roxy

pseudo : Arrow
avatar : Dean Geyer
crédits : marielutine & Tumblr
posts : 1063 points : 287
inscrit le : 24/08/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 14:49

quelle bombe sexuelle :p
re-bienvenue I love you I love you

_________________
my happy little pill,
take me away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t56-a-heartbreak-nolan#119 http://bbme.forumactif.org/t747-nolan-my-happy-little-pill#13733

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 15:16

Bienvenue mamzelle <3
Revenir en haut Aller en bas

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 21:38

merci les loulous
n'hésitez pas à me proposer des liens hein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

âge : 23 ans (31 juillet)
statut : Officiellement en couple et fiancée. Officieusement ... aussi mais pas avec le même homme.
enfant(s) : Un jour peut-être
occupation : Quatrième année d'études en majeure danse et mineure droit
petit plus : Est une O'Callaghan. Tout le monde le sait mais personne ne comprend ce que ça veut dire réellement • est très très riche • a été fiancée de force • fais du piano • ceinture noire de karaté • son frère et meilleur ami est mort il y a deux ans • Sort secrètement avec son prof d'histoire • sa meilleure amie est enceinte de jumeaux de son autre meilleur ami • elle n'est pas encore folle ... mais ça ne devrait pas tarder !

pseudo : Puuce
avatar : Kristina Bazan
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Deborah Storm
posts : 190 points : 97
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 21:43

Reeeeeeeeeeeeeeeeew

_________________
Adalou
A faire pâlir tous les Marquis de Sade, a faire rougir les putains de la rade. A faire crier grâce à tous les échos, a faire trembler les murs de Jéricho. Je vais t'aimer. A faire vieillir, à faire blanchir la nuit, a faire brûler la lumière jusqu'au jour. A la passion et jusqu'à la folie. Je vais t'aimer,∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 27 ans
statut : Fiancée à un homme parfait ♥
enfant(s) : Enceinte de 30 semaines, bébé pointera le bout de son nez dans 10 semaines ♥
occupation : Pianiste professionnelle
petit plus : A perdu sa mère lorsqu'elle avait dix ans, est toujours rongée par la culpabilité de ne pas lui avoir dit au revoir une dernière fois || A fait une très grosse chute de cheval à l'âge de quinze ans, ce qui lui a valu plusieurs mois d'hôpital || Son film préféré est Titanic et elle adore se le repasser en boucle.

pseudo : Chimène
avatar : Blake Sexy Lively
DC : Les deux bombes Sadie & Katerina (a)
posts : 311 points : 0
inscrit le : 11/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Ven 19 Sep - 23:23

Reuuuuuuuuh, blondie chérie
Bonne chance pour ta fiche

_________________
never let me go
A drop in the ocean, a change in the weather. I was praying that you and me might end up together. It's like wishing for rain as i stand in the desert. But I'm holding you closer than most, cause you are my heaven. @ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 23 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Aucun
occupation : Babysitter et barmaid de nuit
petit plus : ♣ Lydia est bisexuelle aux TRES fortes tendances homosexuelles ♣ Elle veut un enfant et a subi une fécondation in vitro en Espagne, dont elle est tombée enceinte ♣ Elle n'arrive pas à oublier Caitlin.

pseudo : .
avatar : Naya Rivera
posts : 175 points : 97
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Sam 20 Sep - 10:55

Moi je veux un lien :D

Bon courage pour ta fiche, et excellent choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Sam 20 Sep - 19:58

merci les filles
Lydia, notre lien est déjà trouvé, et plutôt kiffant

_________________
just to lose control, just once
» Personne ne peut pendant très longtemps se montrer un visage à lui-même et en présenter un tout autre au reste du monde sans finir par s'y perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

âge : 31 ans
statut : Fiancé !!! ELLE A DIT OUIIIII !
enfant(s) : Eanna, 5 ans et demi et un autre en route...
occupation : Ecrivain à succès sous le pseudo de William Chapman
petit plus : A fait deux fois le tour du monde + Aime cuisiner + Ne connait sa fille que depuis 1 an et demi + Ecrit des romans de science-fiction pour ado/adultes + Aime les pistaches

pseudo : Mistramya/Matsy
avatar : Matt Bomer
crédits : Me et tumblr
DC : Deanounet ♥
posts : 181 points : 0
inscrit le : 11/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Sam 20 Sep - 20:03

Welcome

_________________
Pour elle, je suis redevenu William Chapman... - Eira
Pour elle, je redeviendrais Byron McClain... - Eanna



PARRAINAGE POWWER !!! REJOINS-MOI ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t214-byron-mcclain-un-homme-heureux#2036 http://bbme.forumactif.org/t238-byby-z-links#2311

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Lun 22 Sep - 14:29

j'ai terminé mon roman
il me faut encore les avis de Milo, et Byron (pour son DC), et après ça sera bon (a) j'espère que ça vous convient les loulous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

âge : 23 ans.
statut : en couple.
occupation : pompier / coach de l'équipe de foot des jeunes de son club.

pseudo : madnessmars
avatar : Brenton Thwaites
crédits : jimmy
DC : Milo Kipwells.
posts : 312 points : 90
inscrit le : 08/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Lun 22 Sep - 16:25

Tu as eu l'avis de Byron ?
Si oui, je te valide Razz (Oui j'ai eu le courage de lire ton roman et c'est parfait )

_________________
desert is calling the emptiness of space. the hunger of a lion is written on your face. a maniacs new love song, destruction is his game. i found a new direction, cause I have lost my way.
time is running, got to go.
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 25 printemps a son actif
statut : Amoureux d'une de ses élèves...
enfant(s) : un enfants dont ignore encore l'existence
occupation : professeur d histoire au lycée et à la fac
petit plus : a fait deux ans de prison pour viol meme si ca n apparait pas dans son casier judiciaire - Ancien délinquant, maintenant rangé, il tente de remettre les autres dans le droits chemin - Officielement en couple avec sa meilleure amie enceinte d'un inconnu - Officieusement en couple avec une élève de la fac, promise à un autre soit dit en passant.

pseudo : Ellya
avatar : Theo james
DC : Ca travaille ... :3
posts : 609 points : 240
inscrit le : 08/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Lun 22 Sep - 16:49

Bienvenue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 31 ans
statut : Fiancé !!! ELLE A DIT OUIIIII !
enfant(s) : Eanna, 5 ans et demi et un autre en route...
occupation : Ecrivain à succès sous le pseudo de William Chapman
petit plus : A fait deux fois le tour du monde + Aime cuisiner + Ne connait sa fille que depuis 1 an et demi + Ecrit des romans de science-fiction pour ado/adultes + Aime les pistaches

pseudo : Mistramya/Matsy
avatar : Matt Bomer
crédits : Me et tumblr
DC : Deanounet ♥
posts : 181 points : 0
inscrit le : 11/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Lun 22 Sep - 17:12

Oui oui c'est bon tout est parfait ♥

_________________
Pour elle, je suis redevenu William Chapman... - Eira
Pour elle, je redeviendrais Byron McClain... - Eanna



PARRAINAGE POWWER !!! REJOINS-MOI ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t214-byron-mcclain-un-homme-heureux#2036 http://bbme.forumactif.org/t238-byby-z-links#2311

âge : 23 ans.
statut : en couple.
occupation : pompier / coach de l'équipe de foot des jeunes de son club.

pseudo : madnessmars
avatar : Brenton Thwaites
crédits : jimmy
DC : Milo Kipwells.
posts : 312 points : 90
inscrit le : 08/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Lun 22 Sep - 20:07

Bon et bien je te valide ma belle (et ça fait vraiment bizarre )

_________________
desert is calling the emptiness of space. the hunger of a lion is written on your face. a maniacs new love song, destruction is his game. i found a new direction, cause I have lost my way.
time is running, got to go.
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : vingt-sept ans.
statut : mariée, mais ne s'en souvient pas.
enfant(s) : kalina, un an.
occupation : ancienne officière de police maintenant vendeuse dans une boutique de vêtements.
petit plus : enceinte de trois mois d'un sexy inconnu.

pseudo : sab*/loveless
avatar : amber heard.
crédits : .sparkle + tumblr.
DC : schizo (célia, tomey & maxym).
posts : 1473 points : 225
inscrit le : 24/08/2014

MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   Lun 22 Sep - 21:23

merci mon chouuuuuuu
et oui, on change un peu les rôles

_________________
and it feels like i'm drowning...
» Je croyais que je savais où j’allais, je croyais que j’avais tout planifié… en fait, je me doutais de rien. Ce n’est pas étonnant comme la vie peut être une chose, et en instant se transformer en une autre chose. Tout peut basculer en un fragment de secondes, en un battement de paupières. La vie, c’est ce qui arrive quand on avait prévu autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t44-time-changes-everyone-roxy http://bbme.forumactif.org/t86-and-if-one-day-you-forget-everything-roxy#284

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)   

Revenir en haut Aller en bas
 

∞ i'm only human and i bleed when i fall down (célia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: la naissance :: les actes de naissance :: fiches validées-