AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

âge : 31 ans
statut : Fiancé !!! ELLE A DIT OUIIIII !
enfant(s) : Eanna, 5 ans et demi et un autre en route...
occupation : Ecrivain à succès sous le pseudo de William Chapman
petit plus : A fait deux fois le tour du monde + Aime cuisiner + Ne connait sa fille que depuis 1 an et demi + Ecrit des romans de science-fiction pour ado/adultes + Aime les pistaches

pseudo : Mistramya/Matsy
avatar : Matt Bomer
crédits : Me et tumblr
DC : Deanounet ♥
posts : 181 points : 0
inscrit le : 11/09/2014

MessageSujet: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Dim 5 Oct - 21:35

« Le souvenir est voisin du remords » (V. Hugo)
Chemy, Adam, Eira et Byby
:.. Un samedi qui promettait une journée magnifique. Byron voyait Adam régulièrement depuis qu'il était revennu à Cork et lui avait promis de lui faire rencontré sa femme, un jour, et ce jour était venu. Ils avaient partagé un peu leurs secrets depuis le temps et l’écrivain avait souvent rit des mésaventures de son filleul. Et en même temps parfois il était abasourdi par tout ce qui se passait dans sa vie... Mais bon, il était tellement ravi de le revoir plus régulièrement que cela lui importait moins que son amitié. Adam était une personne qu’il estimait énormément et pour qui il aurait fait énormément de sacrifices. Comme pour sa femme et pour sa fille. Sa femme, il adorait se répéter ça. Il n’avait pas parlé à Adam du mariage, en même temps quand il l’avait vu ce n’était pas encore prévu.

:.. Lorsqu’il avait levé Eanna ce matin elle lui avait sauté dans les bras. Il avait peigné ses cheveux fins. Elle me répétait : « On va au parc avec Eira aujourd’hui ». Et Byron répétait « Oui, oui, avec Eira et un ami de papa, tu sais Adam tu le connais, tu l'aime bien ». Il serra sa fille contre lui. Elle était tellement parfaite. Il était complètement sous le charme de ce petit bout de femme de cette fille qui portait son nom avant même qu’il ne la connaisse. Il caressa sa joue. Eira arriva sur les coups de midi. Elle commençait à amener ses affaires ici tranquillement. Le bonheur se lisait sur les lèvres de Byron. Le rendez-vous était à 15h.

:.. Après un copieux repas préparé par Byron, Eanna alla jouer avec Eira pendant qu’il rangeait. Le soleil faisait pénétrer ses rayons dans la pièce et effectivement c’était une belle journée. A 14h30 la petite famille était prête et sortait. Eanna en premier avec son petit sac qui contenait son gouter et sa crème solaire. Avec son bob et ses lunettes de soleil on aurait dit une star. Byron lui dit de revenir et de tenir la main. La petite un peu butée répondit « Je veux tenir la main de Eira moi ». Il avait ri et avait laissé faire Eira, regardant avec tendresse ces deux petites femmes. A l’arrivée dans le parc, il vit tout de suite Adam qu’il héla avec sympathie.

- Adam !! Eira, Adam, Adam, Eira. Tu connais déjà la puce. Eanna tu dis bonjour à Adam ?

:.. Fit-il. Eanna murmura un "Bonjour Adam" en gardant la main dans celle d'Eira. Avant de rajouter "Et même que moi j'ai un sac rose !" dit-elle en le donnant à Adam. Byron rit et leva les yeux aux ciel. Ouais tu parles, c'était une excuse pour se débarrasser de son sac. Tout heureux encore une fois de voir sa femme rencontrer ce petit protégé qui l’avait fait quitter l’Angleterre et poussé à voyager et donc par de là à la rencontrer. Et oui, si on décousait le fil c’était comme ça que ça s’était passé.

- Ca fait longtemps que tu attends ?

:.. Demanda-t-il au jeune homme pour la forme. Eanna tira sur sa manche. Et murmura dans son oreille parce qu’elle faisait sa timide. « Dis papa, je peux aller jouer sur le toboggan ? », Byron donna son consentement tout en disant « Tu fais attention à toi et aux autres, d’accord ? » et la petite fille fit oui, oui de la tête avant de partir en courant pour taper la discussion à un petit garçon qui faisait un paté. Ah, les enfants avaient cette facilité de communication, c’était tellement mignon. Byron laissa son regard glisser sur eux avant de regarder Adam et Eira.

- On va s’assoir sur le banc là-bas ?

_________________
Pour elle, je suis redevenu William Chapman... - Eira
Pour elle, je redeviendrais Byron McClain... - Eanna



PARRAINAGE POWWER !!! REJOINS-MOI ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t214-byron-mcclain-un-homme-heureux#2036 http://bbme.forumactif.org/t238-byby-z-links#2311

âge : 27 ans
statut : Fiancée à un homme parfait ♥
enfant(s) : Enceinte de 30 semaines, bébé pointera le bout de son nez dans 10 semaines ♥
occupation : Pianiste professionnelle
petit plus : A perdu sa mère lorsqu'elle avait dix ans, est toujours rongée par la culpabilité de ne pas lui avoir dit au revoir une dernière fois || A fait une très grosse chute de cheval à l'âge de quinze ans, ce qui lui a valu plusieurs mois d'hôpital || Son film préféré est Titanic et elle adore se le repasser en boucle.

pseudo : Chimène
avatar : Blake Sexy Lively
DC : Les deux bombes Sadie & Katerina (a)
posts : 311 points : 0
inscrit le : 11/09/2014

MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Lun 6 Oct - 21:50


Le souvenir est voisin du remord.
Ft. Chema & Adam & Byron & Eira

Assise en tailleur sur le sol de sa chambre, un grand carton ouvert en face d’elle, elle faisait le tri dans ses affaires. Depuis quelques jours, c’était devenu son activité favorite. Elle triait, rangeait, jetait tout ce qui lui tombait sous la main, remplissant carton après carton afin d’ensuite les emmener chez son fiancé. Ce terme était encore assez étrange à ses oreilles, bien qu’il réveillait en elle de drôles de sensations. Son fiancé… C’était tellement irréaliste. Et c’était encore plus irréaliste de se dire qu’elle allait enfin vivre avec lui. Après deux ans de relation, une demande en mariage et une grossesse déjà bien avancée, ils avaient enfin pris la décision de vivre ensemble. Ce n’était pas plus mal, ça serait beaucoup plus simple pour eux, surtout une fois que le bébé serait là. Mais pour le moment, ils vivaient encore séparément, le temps que la jeune femme ait fini de transférer toutes ses affaires. Et cette attente lui était insupportable, c’est tout juste si elle parvenait à fermer l’œil de la nuit. Elle essayait de se montrer patiente, mais intérieurement, elle piaffait d’impatience. Refermant le carton plein qu’elle avait devant elle, elle se remit debout et s’étira. Près d’une heure et demie qu’elle était assise là et son dos protestait violemment d’avoir dû endurer ça. Jetant un coup d’œil à sa montre, elle se rendit compte qu’il était déjà presque l’heure pour elle de se rendre chez son chéri et elle se prépara à la hâte. Un petit moment plus tard, elle était dans sa voiture, roulant en direction de chez Byron. Lorsqu’elle arriva, elle fut accueillie par une petite tornade blonde, apparemment très heureuse de la voir. C’était fou de voir à quel point la fillette l’avait bien acceptée. Elle semblait l’adorer et cela était réciproque. La jeune femme aimait déjà profondément cette petite puce qui était si adorable et si attachante.

Après avoir mangé, elle alla jouer avec la miss qui fut ravie d’avoir une partenaire de jeu telle qu’Eira. Elle lui montra toutes ses barbies et ses poupées et la jeune femme ne put s’empêcher d’être attendrie. Cela lui rappelait sa propre enfance. Hum… Ce temps était déjà tellement loin. Elle s’amusa donc un moment avec la petite fille, avant de rejoindre Byron. Il était l’heure pour le trio de se rendre au parc Fitzgerald, là où ils avaient rendez-vous avec l’un des amis du beau brun. Il avait absolument tenu à lui faire rencontrer un certain Adam. Il lui avait déjà tellement parlé de lui qu’elle n’avait pas pu refuser, curieuse de mettre un visage sur ce prénom. Ils s’étaient donc mis en route, Eanna sautillant joyeusement devant, le couple marchant légèrement en retrait, bras dessus, bras dessous. Jusqu’au moment où la petite fille voulu lui tenir la main. Elle relâcha donc à contrecœur son homme et marcha aux côtés de la petite demoiselle. Quelques minutes après, ils pénètrent tous les trois dans le parc et Byron ne tarda pas à accoster un jeune homme. Le fameux Adam apparemment. « Adam !! Eira, Adam, Adam, Eira. Tu connais déjà la puce. Eanna tu dis bonjour à Adam ? » Un grand sourire doux et sympathique apparut sur le visage de la jeune femme. « Enchantée. Depuis le temps que Byron me parle de vous, c’est agréable de pouvoir mettre un visage sur votre nom. » Malgré le soleil, un petit vent froid vint faire voler ses cheveux blonds et la glacer quelque peu, elle retourna donc se serrer contre son fiancé, tandis qu’elle rajustait sa veste. « On va s’assoir sur le banc là-bas ? » Elle hocha légèrement la tête et suivit les deux hommes jusqu’au banc le plus proche. Une fois posée, elle se tourna vers Adam. Elle connaissait déjà une bonne partie de sa vie grâce à Byron et elle ne voyait pas vraiment quelle question elle aurait pu poser. Alors elle attendit sagement que l’un des deux entame la conversation, tournant son regard vers Eanna qui jouait un peu plus loin.

© Belzébuth

_________________
never let me go
A drop in the ocean, a change in the weather. I was praying that you and me might end up together. It's like wishing for rain as i stand in the desert. But I'm holding you closer than most, cause you are my heaven. @ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 33 ans
statut : Fiancé mais proche de la rupture
enfant(s) : 1 garçon : Camillo, 3 ans
occupation : Prêtre
petit plus : Il roule les R à la espagnole, possède un oeil de verre dans son orbite droit

pseudo : Arsène
avatar : John Lennon
crédits : The Beatles, Google, Tumblr / Gif : InTheBeatlesLife, Avatar : Beatle Bits
posts : 438 points : 40
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Mer 8 Oct - 18:45

C'était un samedi ensoleillé. La météo s'annonçait magnifique et chaude, mais pas trop, pour mon plus grand plaisir. L'Irlande étant réputée pour ses pluies fréquentes, je saisissais toujours l'occasion de sortir me promener ou jouer avec mon fils Camillo. Sa mère se montrait distante envers moi ces temps-ci, mais avec mon fils c'était tout autre. Elle acceptait de moins en moins mes sorties avec notre fils et faisait toujours en sorte de se coller à lui. Avoir un très fort contrôle parental n'est pas bon pour les enfants, il faut savoir les laisser vivre et se débrouiller. Mais bien entendu, il faut les prévenir des potentiels dangers qu'ils rencontreront mais vous ne pourrez jamais les protéger de l'imprévu. On ne sait jamais ce qui peut se cacher derrière une certaine apparence.

Je proposai à ma petite famille si elle souhaitait se balader au parc Fitzgerald. Camillo sautillait sur place en s'écriant " Sí ! Sí ! " et ma fiancée acquiesca. Elle était rassurée à l'idée de surveiller notre enfant sans risque, même en ma présence.
Je voulais m'habiller d'une chemise et d'une paire de jeans mais ma fiancée avait mis tous mes vêtements dans la machine à laver. La seule tenue qu'elle refusait de mettre avec les autres ce qui faisait que j'étais contraint de la laver par moi-même, c'était ma soutane noire.

Nous prîmes la voiture et nous nous garâmes pas loin du parc avant de nous enfoncer en son coeur à pied. Nous commençâmes à nous promener, la main dans la main (même si elle n'était pas si enjouée que ça) pendant que Camillo se rua vers une aire de jeux pas loin. Je le regardais faire avec un sourire. Ma fiancée pointa du doigt un trio de personnes à quelques mètres de nous et annonça avec une once de soulagement :

" On dirait que nous ne sommes pas seuls aujourd'hui, mon chéri. "

Je jetai un coup d'oeil dans la direction que m'avait indiqué ma moitié et j'avouai qu'en effet, d'autres personnes étaient en train de profiter de la belle météo. Mais quelque chose me gêna. Il y avait quelque chose qui ne me semblait pas " net " dans ce petit groupe. J'enlevai mes lunettes pour voir de loin et en plissant les yeux, je crus reconnaître quelqu'un. Je secouai la tête en me disant que ce n'était pas possible, que c'était une coïncidence, qu'il était impossible de revoir quelqu'un que j'ai connu dans cette même ville 14 ans après !

" Qu'est-ce qu'il y a ? " me demanda ma fiancée en posant sa main sur mon épaule et avec compassion, " Va leur dire bonjour, comme tout bon prêtre qui se respecte. "

Je hochai la tête et commençai à m'approcher lentement du trio. Elle avait raison, je n'avais pas le choix, mais je ne pouvais m'empêcher d'être inquiet. Je me retournai et vis Camillo faire un pâté de minuscules gravats près d'un toboggan, sa mère s'apprêter à s'asseoir sur un banc proche et une petite fille courir en direction de mon fils pour peut-être jouer avec lui. Je pivotai à nouveau ma tête en direction des deux hommes et de cette jeune blonde, une expression sereine cachant désespérement mon angoisse qui grandissait au fur et à mesure que je m'approchais d'eux. En particulier de cet homme. Les vagues souvenirs qui se chamboulaient dans ma tête furent un tout petit peu plus clairs. Son visage... Il n'avait pas changé. Les mèches plus longues, les joues plus creuses, mais ses traits étaient les mêmes.

" Que Dieu me protège... " murmurai-je à moi-même avant de faire machinalement le signe de la croix vers ma poitrine.
Après m'être suffisamment approché des trois jeunes gens, je levai la main dont l'index et le majeur joints l'un l'autre étaient levés, et je les saluai :
" Bonjour à vous, jeunes fidèles. Le soleil ne se montre presque jamais dans un pays aussi humide, autant en profiter et le vénérer. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t94-chema-alba-au-service-du-seigneur#322 http://bbme.forumactif.org/t141-chema-alba-un-pretre-est-toujours-entoure-de-ses-fideles

âge : 25 printemps a son actif
statut : Amoureux d'une de ses élèves...
enfant(s) : un enfants dont ignore encore l'existence
occupation : professeur d histoire au lycée et à la fac
petit plus : a fait deux ans de prison pour viol meme si ca n apparait pas dans son casier judiciaire - Ancien délinquant, maintenant rangé, il tente de remettre les autres dans le droits chemin - Officielement en couple avec sa meilleure amie enceinte d'un inconnu - Officieusement en couple avec une élève de la fac, promise à un autre soit dit en passant.

pseudo : Ellya
avatar : Theo james
DC : Ca travaille ... :3
posts : 609 points : 240
inscrit le : 08/09/2014

MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Dim 12 Oct - 14:37

Adam avait passé la matinée avec Eve. Il passait de plus en plus de temps avec elle, caché dans leur repaire. Il en avait presque oublié ses amis. Jusqu'au moment ou Byron l'avait appelé pour qu'il se retrouvent au parc. Le professeur ne pouvait pas refuser de revois son ami alors qu'il avait tant fait pour lui. Et de toute façon revoir ses amis lui permettrait de remonter à la surface.
A midi il raccompagna sa dulcinée chez elle et repassa à l'appartement de Jenny pour se changer.

Il grignota rapidement avec Jenny avant que celle-ci ne s'éclipse rapidement. Depuis quelques temps il soupçonnait qu'elle avait quelqu'un dans sa vie. Il était ravi pour elle. Elle avait passé ces sept dernières années à s'occuper de lui, sans penser à elle (il faut dire que Adam n'avait pas été facile à vivre pendant un long moment) alors si elle pouvait en profité, il n'allait certainement pas l'en empêcher.
Vingt minutes avant, il sortit de l'appartement et descendit vers le parc non loin de chez lui. Il serait en avance, mais pas de problème, il en profiterai pour faire un tour à la fontaine et qui sait peut-être qu'il verrait quelqu'un qu'il connait.

Appuyer à un réverbère près de l'entrée du parc, il attendait patiemment l'arrivée de Byron. Celui-ci arriva quelques minutes plus tard il arriva avec toute sa petite tribut.

-"J'ai beaucoup entendu parler de vous aussi, enchantée de vous rencontrer enfin. J'espère qu'il vous a parler de moi en bien n'est-ce pas Byron." finit-il avec un clin d'oeil. Il salua Eanna de la main et elle lui présenta son jolie sac rose en mimant un grand "Oh" avec la bouche. Finalement il hérita du sac tandis que la petite allait jouer. A les enfants... Il ne savait pas si il les préférait jeune, ou ados.

Ils allèrent s'asseoir sur le banc non loin et Adam posa le petit sac à côté de lui. Avec Byron ils passaient en général plus de temps à boire un verre au bar qu'à se balader et discuter, même si il prenait toujours des nouvelles de son parrain.
-"Alors comment vous vous êtes rencontrer ? Non parce que il m'a parler de toi, comme étant super, il m'a dit combien de fois, il t'aimait mais à par ça, je sais rien de vous deux".
Bon Byron allait l'étriper, mais il avait l'habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 31 ans
statut : Fiancé !!! ELLE A DIT OUIIIII !
enfant(s) : Eanna, 5 ans et demi et un autre en route...
occupation : Ecrivain à succès sous le pseudo de William Chapman
petit plus : A fait deux fois le tour du monde + Aime cuisiner + Ne connait sa fille que depuis 1 an et demi + Ecrit des romans de science-fiction pour ado/adultes + Aime les pistaches

pseudo : Mistramya/Matsy
avatar : Matt Bomer
crédits : Me et tumblr
DC : Deanounet ♥
posts : 181 points : 0
inscrit le : 11/09/2014

MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Mer 15 Oct - 20:13

- Oh oui, toujours en bien Adam, bien sûr ! Je ne vais pas lui raconter la fois où... Non je la raconte pas celle-là !

:.. Il pensait à leur première cuite tous les deux qui s’étaient soldée par une belle amitié mais qui quand on y repensait n’était pas du tout glorieuse. D’ailleurs il ne voulait pas en parler, il disait ça sur le ton de la plaisanterie et il finit par un petit clin d’œil. Ils allèrent s’assoir jusqu’à ce qu’il tourne la tête vers une ombre qui venait vers lui. Il eut carrement un mouvement de recul. Non pas ici, pas là, avec sa famille, non… Il ne voulait pas… Pourquoi aujourd’hui la journée était magnifique…

:.. Byron rit nerveusement lorsqu’Adam commença à le charrier. A vrai dire il n’avait encore pas vraiment fait rencontrer sa femme (future) et ses amis. Ce n’était pas de la mauvaise volonté mais Byron n’était pas vraiment quelqu’un qui prenait soin de ses relations. Heureusement qu’il avait Eira parce que sinon il se serait définitivement renfermé avec sa fille. Et encore c’était pire avant qu’il fasse son tour du monde. Aujourd’hui, il savait prendre des décisions et avancer. A l’époque il n’était qu’un petit garçon perdu. Il n’avait pas fait tout bien d’ailleurs, il y avait des choses qu’il ne se pardonnerait jamais…

- Oh mais c’est parce que Eira raconte beaucoup mieux que moi et que je me tape toujours la honte quand je raconte comment je l’ai harcelée pour la rencontrer… N'est-ce pas Eira ?

:.. Il fut coupé par l’arrivée juste devant eux du prêtre. Il était prêt à dire « Non pas devant ma femme et mes enfants… » Il surgissait de son passé comme un cauchemar. Il était devenu prêtre ou pasteur… Il s’y attendait un peu…

- Euh… Oui, vous avez raison… Bonjour… Mon… Père ?


:.. Il espérait au fond de lui ne pas être reconnu par l’homme en soutane. S’il y avait quelqu’un là-haut : s’il vous plait, pas de scandale, je ferais tout ce que vous voulez mais laissez-moi profiter de mon après-midi avec mon ami, ma fille et ma femme…

_________________
Pour elle, je suis redevenu William Chapman... - Eira
Pour elle, je redeviendrais Byron McClain... - Eanna



PARRAINAGE POWWER !!! REJOINS-MOI ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t214-byron-mcclain-un-homme-heureux#2036 http://bbme.forumactif.org/t238-byby-z-links#2311

âge : 27 ans
statut : Fiancée à un homme parfait ♥
enfant(s) : Enceinte de 30 semaines, bébé pointera le bout de son nez dans 10 semaines ♥
occupation : Pianiste professionnelle
petit plus : A perdu sa mère lorsqu'elle avait dix ans, est toujours rongée par la culpabilité de ne pas lui avoir dit au revoir une dernière fois || A fait une très grosse chute de cheval à l'âge de quinze ans, ce qui lui a valu plusieurs mois d'hôpital || Son film préféré est Titanic et elle adore se le repasser en boucle.

pseudo : Chimène
avatar : Blake Sexy Lively
DC : Les deux bombes Sadie & Katerina (a)
posts : 311 points : 0
inscrit le : 11/09/2014

MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Mar 21 Oct - 13:02


Le souvenir est voisin du remord.
Ft. Chema & Adam & Byron & Eira

« Byron vous apprécie trop pour parler de vous en mal, je vous rassure. » Elle rit doucement et secoua la tête lorsque le jeune homme lui demanda de lui raconter la manière dont Byron et elle s’étaient rencontrés. Apparemment il ne le lui avait jamais dit. En même temps, elle le comprenait, car vu la manière dont il l’avait harcelé durant des semaines entières pour réussir à avoir son numéro… Oui, elle-même aurait préféré se taire si elle avait été à sa place, bien que l’histoire en elle-même soit tout de même plutôt mignonne. Il avait été tellement adorable avec elle, lui envoyant une rose à la fin de chaque concert, jusqu’à ce qu’elle finisse par accepter de dîner avec lui. « C’est sûr que la manière dont tu t’y ai pris n’a rien de glorieuse. » Elle esquissa un sourire et posa son regard sur Adam. « Monsieur m’a un jour vu durant une de mes représentations au Japon. A partir de cet instant, il s’est mis en tête de me séduire et était là à chacun de mes concerts, à la fin desquels je recevais toujours une rose de sa part. Bien que justement, je ne sache pas qu’elles venaient de lui. Honnêtement, son attitude m’a au début fortement agacée. Après tout, je ne connaissais rien de cet inconnu qui me harcelait. Tu aurais très bien pu être un psychopathe mon amour. » Marquant une pause, elle effleura la joue de son homme du bout des doigts, puis reprit. « Et puis un jour, avec l’une des roses est arrivé un mot sur lequel se trouvait un numéro de téléphone. Je n’ai pas hésité à appeler, bien décidée à faire comprendre à cet homme qu’il devait arrêter son petit numéro car je n’étais pas intéressée. J’ai été… un peu hystérique ce soir-là, mais il ne s’est pas départi de son calme et m’a simplement invitée à prendre un verre avec lui. Voilà, la suite et bien… Tu la connais déjà. » Elle haussa légèrement les épaules, tout en se lovant contre son fiancé. C’est à cet instant qu’un drôle d’individu débarqua devant eux, portant une soutane noire. Un prêtre ? Que leur voulait-il ? La jeune femme haussa légèrement les sourcils. Peut-être était-ce un ami d’Adam ? Mais en tournant la tête pour regarder les deux hommes assis à côté d’elle, elle remarqua que Byron était soudainement devenu livide et elle comprit rapidement que c’était lui qui le connaissait et non pas Adam. Pourquoi ne lui avait-il jamais parlé de cet individu ? A moins qu’il n’ait une peur bleue des prêtres, mais cela semblait peu crédible. « Bonjour mon Père. » Un joli sourire éclaira le visage de la jeune femme et elle tendit sa main à l’homme en guise de salutations.

© Belzébuth

_________________
never let me go
A drop in the ocean, a change in the weather. I was praying that you and me might end up together. It's like wishing for rain as i stand in the desert. But I'm holding you closer than most, cause you are my heaven. @ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 33 ans
statut : Fiancé mais proche de la rupture
enfant(s) : 1 garçon : Camillo, 3 ans
occupation : Prêtre
petit plus : Il roule les R à la espagnole, possède un oeil de verre dans son orbite droit

pseudo : Arsène
avatar : John Lennon
crédits : The Beatles, Google, Tumblr / Gif : InTheBeatlesLife, Avatar : Beatle Bits
posts : 438 points : 40
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Lun 27 Oct - 18:53

Je saluai le trio comme je le pouvais. Mes mots et mon sourire pouvaient cacher mon malaise mais mon oeil gauche me trahissait. Lorsque je regardais ce trentenaire aux cheveux bruns, mes souvenirs d'étudiant refaisaient surface et certaines bribes se précisaient. Hélas. Je lançai un regard noir à cet homme -comment il s'appelait, déjà ? N-Nelson...? Aaron ? Quelque chose comme cela...-, je portai une main vers mon bras opposé et le serrait avec nervosité. Lorsqu'il répondit à mon salut sur un ton tout aussi embarrassé :
" Euh… Oui, vous avez raison… Bonjour… Mon… Père ? "
Je laissai un court blanc s'installer avant de reprendre :
" C'est exact, mon fils. Je suis le Père Alba, de l'église anglicane à Shandon... "
Miséricorde, j'étais tellement obnubilé par ces souvenirs que je n'avais pas réfléchi aux conséquences de la divulgation de l'emplacement de 'mon' église.
J'ajustai mes lunettes et en profitai pour me tourner vers ce qui semblait être sa femme. L'esprit encore un peu brouillé, je pris sa main et la serra gentiment en guise de salutations. En baissant les yeux, je vis son ventre joliment enrobé. Je m'accroupis et dessina à proximité de son ventre les formes de celle-ci avec mes paumes, le sourire aux lèvres.
" Vous attendez un enfant ? Félicitations, madame. Quand est-ce qu'il arrivera sur Terre ? "

Je me relevai et je me tournai ensuite vers l'autre homme. Son visage me semblait familier aussi. Plus qu'Edison ou quelque chose comme cela. Mes doigts sur mon menton, je le regardais en cogitant. Hmmm...
" Mon fils...? " Mon visage s'illumina. " Je te reconnais ! Tu es celui que j'ai caché dans mon église le temps que tes poursuivants te sèment ! " Fou de joie, je pris ses mains dans les miennes et je le regardai, l'oeil brillant. " Je suis si heureux de te revoir, comment vas-tu depuis ? "

J'étais ravi de revoir un visage amical jusqu'à ce que j'entende la voix de ma fiancée crier :
" Camillo, lâche-la tout de suite ! "
Je me retournai et vis avec des yeux effarés ma fiancée essayer d'extirper notre fils de la petite fille prisonnière de ses petits bras qui l'enlaçait. Je voulus me ruer vers l'aire de jeux mais je m'arrêtai net lorsqu'elle parvint à séparer Camillo de la petite. Il se mit à pleurer et sa mère me lança :
" Laisse, mon amour, je m'en occupe. "
Je préférais l'obéir car Dieu sait ce qu'elle me dirait si j'osais m'approcher, elle qui était si protectrice envers Camillo, même contre son père.
Que faire ? J'avais des gens qui devaient regarder la scène d'un air effaré et je devais réfléchir vite pour éviter de laisser la gêne et la honte s'encrer trop profondément dans cette mésaventure. Je me tournai donc vers le trio et ajoutai d'une voix embarrassé et plus hésitante :
" Euh, oui, mi hijo a tendance à faire des câlins à tout ce qu'il croise. Il est très tactile mais attachant... très mignon... "
Je voulus rajouter qu'heureusement que ma fiancée était là pour régler le problème mais mes cordes vocales cessèrent de fonctionner pour le moment. Je ne voulus pas me retourner pour la voir gronder notre enfant et l'ordonner de s'excuser auprès de la petite fille, ce qu'il fit avec une petite voix, les yeux baissés et les mains derrière le dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t94-chema-alba-au-service-du-seigneur#322 http://bbme.forumactif.org/t141-chema-alba-un-pretre-est-toujours-entoure-de-ses-fideles

âge : 25 printemps a son actif
statut : Amoureux d'une de ses élèves...
enfant(s) : un enfants dont ignore encore l'existence
occupation : professeur d histoire au lycée et à la fac
petit plus : a fait deux ans de prison pour viol meme si ca n apparait pas dans son casier judiciaire - Ancien délinquant, maintenant rangé, il tente de remettre les autres dans le droits chemin - Officielement en couple avec sa meilleure amie enceinte d'un inconnu - Officieusement en couple avec une élève de la fac, promise à un autre soit dit en passant.

pseudo : Ellya
avatar : Theo james
DC : Ca travaille ... :3
posts : 609 points : 240
inscrit le : 08/09/2014

MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   Sam 8 Nov - 0:06

-"T'as raison, la raconte pas !" dit-il en fronçant les sourcils. Leur première cuite, il s'en souviendrait toute sa vie. Déjà parce que malgré sa pseudo délinquance passé, il ne s'était jamais pris une cuite pareil, et en plus, c'était à se moment là qu'il avait appris à réellement connaitre Byron, comme l'homme qu'il était vraiment et pas juste un ami  à Jenny qui était la juste pour le surveilleR. C'était cette cuite qui était à l'origine de leur longue et précieuse amitié !
Adam ne put s'empêcher d'exploser de rire quand Eira raconta comment elle avait appeler Byron pour l'engueuler. "J'aurais tellement aimé être une petite souris pour voir ça ! " dit-il en essuyant des larmes de rire.

Il n'aurait imaginé Byron harcelant une femme et pourtant il comprenait bien qu'il l'ai fait. Eira était un belle femme et plus il apprenait à la connaître, plus il était content que son ami ait trouver une perle rare comme celle-là.
Lui-même était en couple avec Lou O'Callaghan depuis quelques temps maintenant, même si lui, ne pouvait pas sortir au parc avec elle comme le faisait Byron et Eira.

Il aperçut soudain un prêtre qui s'approchait d'eux. Non pas n'importe quel prêtre. LE prêtre, celui qui l'avait caché dans son église pendant qu'un vieil ennemi le poursuivait pour se venger. Adam baissa la tête discrètement tandis que  l'homme d'église s'intéressait à Byron et à Eira.  Malheureusement pour lui, le prêtre se tourna finalement vers lui rappelant à haute voie la raison de leur rencontre.

-"Oui c'est bien moi ! Je vous remercie pour ce que vous avez fait ! Sans vous j'aurais bon pour un séjour à l'hosto dans le meilleur des cas." Je le laissait prendre mes mains. Je n'était pas spécialement croyant, même si la prison m'avait permis de méditer plus longtemps que jamais sur la question existentielle de Dieu. "Je vais bien merci et vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Le souvenir est voisin du remords » - Chemy, Adam, Eira et Byby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hommage et souvenir
» Jeu : le voisin du dessus
» site crée en souvenir d'un petit ange qui nous a quitté
» PROJET DE LOI POUR LA JOURNÉE NATIONALE DU SOUVENIR LE 11 NOVEMBRE, DERNIÈRE LIGNE DROITE
» souvenir des essais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: cork, irlande :: montenotte :: parc fitzgerald-