AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Jeu 16 Oct - 21:36


Simon & Dean


Cela faisait quelques mois que Simon était revenu dans la vie active. C'était quelque chose de bien pour lui, parce que ça lui permettait de vivre normalement à nouveau, de voir des gens et de tenter de penser à autre chose, même si ce n'était pas toujours évident avec Henry qui pouvait être dans les parages.

Aujourd'hui, le jeune employé du refuge avait pour mission de se rendre chez un adhérent qui était d'accord pour prendre un chat en famille d'accueil, le temps qu'il trouve son vrai foyer. Simon devait donc se rendre chez lui avec l'animal, des conseils et quelques fournitures pour le félin. Il s'y rendit donc grâce à une fourgonnette du refuge, ayant l'adresse et le nom de la personne en question. C'était une homme, avec un chat déjà, donc son animal devait supporter la présence des autres. Comme le chat à adopter était un femelle stérilisée, ça allait être assez facile pour les deux de s’accommoder, surtout si on considérait que la chatte avait un caractère plutôt facile.

Une fois arrivé sur place, Simon descendit du camion en prenant soin de ne pas trop bousculer la chatte dans sa cage de transport. C'était une chatte qui était présente depuis plus d'un an au refuge et qui avait cruellement besoin d'en sortir, même si ce n'était pas définitif. Plein d'entrain et souriant, Simon regarda une dernière fois l'adresse sur son portable avant de sonner à l'interphone.

« Monsieur Scottman ? C'est Simon du refuge Hope For Paws. »

Il attendit qu'on lui ouvre la porte pour entrer et alla ensuite sonner à l'appartement de l'adhérent. Simon était un peu nerveux puisque c'était la première fois qu'il était en charge d'une telle mission.

Code by Fremione.



Dernière édition par Simon Cotter le Lun 20 Oct - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

âge : 37 (bientôt mais il dit 36, chuuuuttt)
statut : With everybody ♥ (Single)
enfant(s) : None.
occupation : Prof de biologie et d'art dramatique en cycle secondaire depuis 14 ans. Donne des cours pour adultes en ville.
petit plus : a une soeur biologique qu'il ne connait pas + sa fiancée est décédé enceinte + a élévé sa fille comme la sienne avant qu'elle s'en aille + aime tellement l'humanité qu'il en souffre + ne veut plus jamais donner son coeur + aime enseigner et transmettre plus que tout + Est soit adoré par ses élèves soit détesté + porte une alliance même s'il n'a jamais été marié +

pseudo : Matsy
avatar : David Fucking Tennant ♥
crédits : Dinosaure et tumblr
DC : MON BYBY D'AMOUR
posts : 96 points : 1
inscrit le : 13/10/2014

MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Ven 17 Oct - 16:50

:.. M. Scottman avait été réveillé violemment par son chat qui lui avait sauté au visage vers 4h du matin à cause de l’orage qu’il y avait eu pendant la nuit. Ce petit matou castré avait une trouille bleue des éclairs et Dean avait eu du mal à le rassurer. Il s’était redressé sur son lit et le chat était  finalement venu se lover contre son torse nu s’endormant sous ses caresses. Le professeur avait une tendresse particulière pour ce chat qui était un pot de colle fini. En même temps, Dean n’était pas là tout le temps et donc il avait sans doute besoin d’affection. C’est d’ailleurs pour ça qu’il avait décidé de prendre un autre chat en famille d’accueil. Moins de contraintes que l’adoption d’un autre matou. Il n’avait pas non plus l’intention de faire une animalerie chez lui mais tout de même un peu de compagnie pour son petit Othello.

:.. La personne du refuge devait arriver vers 9-10h, Dean n’avait quasiment pas dormi. Heureusement c’était une journée entière de disponible aujourd’hui. Il s’était débrouillé pour réunir ses cours sur 4 jours au lieu de 5 et avait donc une journée de dispo entière pour corriger des copies, refaire ses cours, faire son boulot de président d’asso et de prof de théâtre. Là-dessus, il ne s’ennuyait pas, il avait toujours du boulot. Mais il restait rarement dans son appart aussi morne qu’au premier jour. Récemment il avait acheté des rideaux… Waw… Grosse ambiance pour le coup. Enfin, de toute façon il n’avait pas envie de faire des efforts et pour ce qu’il amenait dans son appart il fallait mieux qu’il ne soit pas très accueillant. Il n’avait pas vraiment envie que ses conquêtes se sentent chez eux ici.

:.. Il s’habilla en sweat et jean. Chose qu’il ne faisait absolument jamais les jours de cours. Il était le genre de prof à mettre une veste et une chemise et à toujours faire attention à ce qu’il mettait. Ouais, la plupart des profs de bio mettaient des blouses mais lui n’aimait pas ça. Il enfilait sa blouse que lors des TP. Bref. Ce mode grosse loose chez lui n’était vu que par son chat la plupart du temps et par ses sœurs aussi qui étaient un peu les seules invitées ici. Il n’avait même pas fumé pour le coup ce matin-là en même temps, il fallait dire qu’il avait hâte de voir arriver la petite chatte et il ne voulait pas que l’environnement sente la clope lorsque la personne du refuge allait venir. Son interphone sonna et bientôt ce fut à sa porte que le jeune homme, d’après la voix, se présenta. Dean alla ouvrir avec un grand sourire. Et son sourire s’agrandit encore plus fort lorsqu’il se rendit compte qu’il connaissait la personne.

- Bonjour Monsieur. Oh, mais vous êtes ? Attendez ça va me revenir… Simon ? Simon… Co… Merde... Zut, pardon. Cotter ? Simon Cotter ? C’est ça ?... Oh bah, entrez, je vous en prie. Ne restez à la porte.

:.. Lorsqu'il eut trouvé il gratifia le jeune garçon de l'un de ses fameux clin d’œil. Il avait le nom et le prénom mais alors l’année… Incapable de la sortir. Il était quand même plutôt fier de lui. Mais il se rappelait bien de Simon. Déjà parce qu’il écoutait ses cours et puis en plus parce qu’il avait fait l’atelier théâtre. Tous ses élèves ne le marquaient pas de manière indélébile après 14 ans d’ancienneté il n’était pas sûr de pouvoir tous les citer mais lui… Il le regardait à l’époque avec tellement d’envie d’apprendre que ça faisait plaisir à voir. Il ferma la porte derrière Simon et bientôt son attention se focalisa sur le chat que Simon tenait dans ses mains… Dean crut qu’il allait fondre. C’était la première fois qu’il faisait ça et il se demandait déjà s’il aurait le cœur de la rendre. Il se redressa vers Simon, tout plein d’entrain et de joie.

- Comment allez-vous alors depuis le temps Simon ? Ça me fait plaisir de vous revoir !

:.. Oublié l’appart terne et le manque de sommeil. Ca faisait deux bonnes nouvelles en une, Dean était dans une méga-forme pour accueillir son ancien étudiant.

- Je vous sers quelque chose et vous m'expliquez tout ça ? De l'eau, du jus d'orange ? Un thé, un café ? Vous n'avez peut-être pas trop de temps... Je vous force pas !

:.. Comme d'habitude son débit était plutôt rapide mais sa diction parfaite permettait de rendre son discours intelligible. Il était beaucoup plus détendu ici qu'en cours ça c'était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t565-dean-c-est-une-longue-histoire http://bbme.forumactif.org/t584-deanounet-teaching-is-my-vocation#10452

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Ven 17 Oct - 18:14


Simon & Dean


C'était nouveau et un peu stressant pour Simon de se retrouver à cette tâche là. Normalement, les personnes qui prenaient des animaux en famille d'accueil étaient toujours très sympathiques, mais le jeune homme avait développé une espèce de petite phobie envers les autres depuis qu'il avait été séquestré par son ex compagnon. A force de rester enfermé et de ne plus avoir le droit de regarder par la fenêtre, il avait fini par s'imaginer que le monde de dehors était mauvais et que c'était pour cela qu'Henry agissait de la sorte. Il fallait toujours qu'il lui trouve une bonne excuse et encore aujourd'hui, il n'en disait jamais du mal de lui même.

Déglutissant devant la porte fermée, Simon prenait de grandes inspirations, comme sa sœur lui avait appris. Il tenta de sourire quand il entendit qu'on était en train d'ouvrir mais rien ne sortit sur son visage, bien que dans son esprit, il était en train de sourire.

Et là, il fut surpris, dans le bon sens du terme. Simon reconnu tout de suite l'un de ses professeurs à l'école secondaire. D'ailleurs, c'était le professeur pour lequel il avait eu un crush pendant toute la seconde partie de sa scolarité, ce qui rendait les cours de ce dernier vraiment intéressants, en plus de la matière de base. Le jeune adulte fut également surpris d'être reconnu par l'enseignant, parce que pour lui, les professeurs oubliaient leurs élèves quand ceux-ci partaient de l'établissement. Il finit donc pas sourire véritablement, bien qu'un peu timidement.

« C'est ça oui... Simon... Cotter. »

Simon entra donc dans l'appartement, jetant un rapide coup d’œil. Dans ses fantasmes d'adolescent, il avait imaginé l'endroit où vivait Mr. Scottman des tas de fois et ça ne ressemblait pas du tout à ça ! Peut être qu'il venait d'emménager ici. Ca pouvait expliquer l'état des lieux.

Pour le moment Simon gardait la petite chatte dans la boite de transport à bout de bras, parce qu'il ne savait pas trop où la poser et qu'il ne voulait pas s'imposer en demandant de s'asseoir. Il n'était vraiment pas du genre de demander, dans tous les cas. Et puis, les questions s'enchainaient un peu vite pour lui, qui n'avait plus tout à fait l'habitude de discuter comme ça. Avec Henry, il pouvait répondre quand ce dernier le voulait bien et il ne donnait presque plus son avis ou sa vision des choses ou bien ne parlait de son passé. C'était une chose interdite d'ailleurs.

« Ca ira... Je vous remercie. Et comme vous pouvez le voir, je travaille au refuge Hope For Paws, pas très loin d'ici... C'est pas réellement de longues études je sais... » Simon avait toujours peur d'être jugé, alors là, il était un peu gêné d'avouer à son professeur qu'il n'avait pas franchement continué après le cursus obligatoire. Sa voix baissait à mesure où il parlait et ses yeux étaient fuyants, incapable de se fixer quelque part. « ...Et en fait, c'est plutôt moi qui devrait vous demander si vous avez un peu de temps, histoire de vous expliquer un peu tout... C'est votre première fois pour un chat en pension je crois. »

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

âge : 37 (bientôt mais il dit 36, chuuuuttt)
statut : With everybody ♥ (Single)
enfant(s) : None.
occupation : Prof de biologie et d'art dramatique en cycle secondaire depuis 14 ans. Donne des cours pour adultes en ville.
petit plus : a une soeur biologique qu'il ne connait pas + sa fiancée est décédé enceinte + a élévé sa fille comme la sienne avant qu'elle s'en aille + aime tellement l'humanité qu'il en souffre + ne veut plus jamais donner son coeur + aime enseigner et transmettre plus que tout + Est soit adoré par ses élèves soit détesté + porte une alliance même s'il n'a jamais été marié +

pseudo : Matsy
avatar : David Fucking Tennant ♥
crédits : Dinosaure et tumblr
DC : MON BYBY D'AMOUR
posts : 96 points : 1
inscrit le : 13/10/2014

MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Ven 17 Oct - 19:24

:.. Dean considéra Simon, ça n’avait jamais été quelqu’un de très… Comment dire les choses ? Causant. Pas très causant. En théâtre, il préférait faire les réglages de son et lumières plutôt que de jouer. Le jeune prof n’y trouvait rien à redire, tant que chacun se sentait bien. D’ailleurs Simon n’avait aucun souci d’intégration. Mais là… C’était bizarre… C’est comme si au lieu de s’ouvrir avec l’âge, il s’était refermé. Ca arrivait peu pourtant. Normalement on gagnait en assurance, on ne faisait pas l’inverse... Il le sentait mal à l’aise malgré son sourire.

:.. Lorsqu’il le vit jeter un coup d’œil à l’appart, il se sentit un peu mal lui aussi. A l’époque où il l’avait eu en cours, il se rappelait qu’il était dans son autre appartement qui était juste super… Lumineux et joyeux, le temple de la débauche amoureuse, puis le sanctuaire de Célia puis enfin l’autel de sa rencontre avec Joyce… Ca faisait tant de temps que ça qu’ils ne s’étaient pas vus ? Ça passait vraiment trop vite… Dean chassa vite fait cette idée de sa mémoire. Le passé était le passé. Il se rendit compte que Simon n’osait pas s’assoir et ce dernier ne voulait rien boire non plus… Bah… Dean mit en route la machine à café pour lui.

- Asseyez-vous Simon, faites comme chez vous. – Il lui montra une chaise – Oh et vous pouvez poser la nouvelle arrivante sur la table ! Où la faire sortir pour qu’elle découvre les lieux ? Je ne sais pas très bien comment ça marche…

:.. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’Othello pointa le bout de ses moustaches. C’était un chat poilu et trapu avec de grosses patounes et des yeux vert d’eau. Pour son propriétaire c'était le plus beau des chats. Dean n’en parlait pas souvent mais cet animal lui avait vraiment redonné la vie à un moment où tout allait de travers et où justement la vie filait sans qu’il ne puisse la rattraper. Il avait même loupé des cours à cette époque lui qui était toujours la ponctualité même. Dean ne préférait même pas sans rappeler... Mais aujourd'hui, il allait mieux et c'était en partie grâce à son chat. Ca faisait aujourd’hui deux ans que ce petit matou qu’il était maître de lieux et il tourna autour des deux hommes en les snobant complètement avant d’aller boire de l’eau et manger bruyamment ses croquettes.

- Bah c’est très bien ça de travailler dans un refuge ! Au moins vous avez trouvé votre voie, c'est ce qui compte avant tout ! Et ça vous plait ?


:.. Dean ne tutoyait jamais ses élèves. C’était comme qui dirait contre ses principes. Il voulait que ses élèves le respectent et lui-même gardait les mêmes formules de politesse à leur égard. Mais là, ce n’était plus un élève et il était dans son appartement pourtant il gardait cette habitude. De plus le jeune homme avait l’air d’être encore en stade de prise de confiance il ne voulait pas le dérouter non plus.

- Moi j’ai du temps, il n’y a pas de souci là-dessus ! C’est l’avantage de l’âge de pouvoir choisir ses aménagements d’horaires – Il lui fit de nouveau un petit clin d’œil complice, et oui, tandis que ses élèves murissaient lui se fripait, ainsi allait la vie… Il alla s’assoir en face de Simon - Allez-y, je suis tout à vous. Effectivement c’est ma première fois ! Mais j’ai hâte d’apprendre !

:.. Il se dit qu’il ne s’attendait pas à dire ça à son élève un jour. Mais qu’il n’allait surement pas noter. Nooon, Simon n’était pas comme lui. Il ne voyait pas des allusions partout. Il se dit en le regardant avec tendresse. C’est vrai que Simon avait changé, son visage avait gagné de ce je-ne-sais-quoi qui rend les hommes adultes mais il était encore si jeune... Il lui semblait pourtant distinguer dans son regard une lueur qu'il connaissait bien puis qu'il l'avait vue pendant des années dans son propre miroir. Dean sourit pour cacher cet étrange sentiment de trouble lorsqu'il regardait le jeune Simon.

_________________
I'd like to love you ♥ I really want you... But I'm still hurt...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t565-dean-c-est-une-longue-histoire http://bbme.forumactif.org/t584-deanounet-teaching-is-my-vocation#10452

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Ven 17 Oct - 21:38


Simon & Dean


Simon ne savait pas tellement comment commencer la discussion sur le pourquoi il était venu ici aujourd'hui. Il savait ce qu'il devait faire et ce qu'il avait à dire mais n'oserait jamais engager lui même la conversation, surtout si son ancien professeur parlait d'un autre sujet. Pour lui, c'était impoli et surtout il avait peur de la réaction de ce dernier. Parce qu'il avait été conditionné un bout de temps et qu'il avait du mal à se dire que toutes les personnes au monde étaient loin de se comporter comme son bourreau d'ex. Ca allait mieux généralement quand il connaissait mieux les personnes. Mais au départ, le jeune adulte avait toujours cette petite appréhension qui le rendait distant et très introverti.

« Merci. »

Il n'allait certainement pas faire comme chez lui, mais au moins, il pouvait s'asseoir et déposa la boite avec la chatte dedans sur la table, comme indiqué par son hôte. Cette dernière était en train regarder par les trous qui se trouvaient sur les côtés de la boite de transport. Elle devait être un peu inquiète et c'était tout à fait normal.

« Pour le moment il vaut mieux ne rien faire. Votre chat va sentir sa présence et sans doute venir la voir. Il ne faudra pas le gronder s'il crache dessus, c'est quelque chose de normal chez les félins et on est sur son territoire. »

Quand il parlait des animaux, Simon était déjà plus à l'aise parce que c'était un sujet qu'il connaissait bien et qu'il aimait aussi. Alors quand Dean lui demanda s'il aimait son travail, il hocha la tête avec un certain entrain. Et puis, le professeur semblait vraiment vouloir bien faire. Ca faisait plaisir de tomber sur des personnes prêtes à aider les animaux comme ça. Simon avait déjà deux chats qui venaient du refuge et dans son petit appartement, c'était difficile d'en accueillir un troisième. Alors il était toujours ravi de voir que d'autres personnes pouvaient aussi prendre le relais.

« Oh... Il n'y a rien de compliqué en fait. Aujourd'hui je vais rester un peu pour voir comment ça se passe et je vous donnerai des conseils. Ensuite j'irai vous chercher sa nourritures et quelques autres choses pour elle. Après c'est comme si c'était votre nouveau chat, sauf qu'elle reste à l'adoption chez nous. Ca lui permet surtout d'avoir une meilleure vie qu'au refuge, en attendant. »

Tout le temps qu'il avait parlé, Simon avait fixé soit ses pieds, soit la cage du chat. C'était presque impossible pour lui de regarder quelqu'un dans les yeux et surtout une personne qui était charismatique comme son ancien professeur.

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

âge : 37 (bientôt mais il dit 36, chuuuuttt)
statut : With everybody ♥ (Single)
enfant(s) : None.
occupation : Prof de biologie et d'art dramatique en cycle secondaire depuis 14 ans. Donne des cours pour adultes en ville.
petit plus : a une soeur biologique qu'il ne connait pas + sa fiancée est décédé enceinte + a élévé sa fille comme la sienne avant qu'elle s'en aille + aime tellement l'humanité qu'il en souffre + ne veut plus jamais donner son coeur + aime enseigner et transmettre plus que tout + Est soit adoré par ses élèves soit détesté + porte une alliance même s'il n'a jamais été marié +

pseudo : Matsy
avatar : David Fucking Tennant ♥
crédits : Dinosaure et tumblr
DC : MON BYBY D'AMOUR
posts : 96 points : 1
inscrit le : 13/10/2014

MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Ven 17 Oct - 23:18

:.. Dean commençait à se demander si le malaise de son élève venait de lui ou si c’était juste comme ça qu’il était. C’était bizarre parce qu’il ne correspondait plus à ce dont il se rappelait. En même temps de l’eau avait coulé sous les ponts depuis la dernière fois. Ce qui peut se passer en 7 années dépasse les limites de l’imaginaire. Quand il repensait à son propre chemin, il se disait que Simon n’avait peut-être comme lui pas eu un parcours linéaire. Après tout qui peut réussir à être tout le temps heureux ? Personne. Ou en tout cas personne qu’il ne connaissait. On faisait tous semblant pour se sociabiliser et puis à force de faire semblant, on finissait par oublier…

:.. Par contre lorsque Simon commença à parler, Dean sentit qu’enfin il se sentait à l’aise et il observait son ancien élève avec grand intérêt. Il n’arrivait pas à capter son regard, il se posa dans le fond de la chaise et l’observait en silence. L’entrain qui était apparu lorsqu’il avait découvert son élève se calmait doucement. Il avait envie de fumer mais il se forçait à rester en place. Il passait sa main droite sous son menton et sa main gauche baguée d’une alliance pianotait tranquillement sur la table. Une alliance qu’il oubliait la plupart du temps et qu’il portait comme un souvenir.

:.. Il allait rester ? Rester… Là ? Dans son appart désert ? Lui habillé comme un clodo du matin ? Le professeur commença à se dire qu’il était temps de faire quelque chose pour son appartement. Si Simon revenait que ce soit un peu plus joyeux. Au moins mettre les cadres et sortir les cartons qui trainaient depuis presque 3 ans dans le dressing, utilisé du coup comme débarrât. Othello sauta sur les genoux de Dean, attendant sa caresse avant de sauter de nouveau sur la table et tourner autour de la caisse. Comme Simon l’avait dit, il voulut toucher du bout de son museau son compagnon enfermé, mais tout à coup il commença à cracher. C’était un peu ridicule parce qu’Othello ne savait pas cracher, Dean eut comme une envie de pouffer. Son petit bébé est vraiment trop mignon… Il essayait de donner des petits coups de pattes maintenant.

- Oui, c'est pour ça que je l'ai fait… J’espère qu’elle va se sentir bien ici…

:.. Son chat semblait insister mais pas de réaction du côté de la petite féline. Il finit par sauter de la table au bout de quelques minutes et à aller faire autre chose. Les animaux se comportaient parfois de manière étrange. Il n’avait même pas demandé son reste. Dean avait l’habitude, il allait sans doute se mettre dans un placard et dormir plutôt que d’utiliser le coussin qu’il avait mis au pied du lit. Bah nan dormir sur les étagères c’était tellement mieux… En même temps Dean ne lui avait jamais vraiment interdit non plus.

- Bon… Vous ne voulez toujours pas de café ?


:.. Demanda-t-il en se levant pour aller récupérer le breuvage et le mettre dans un mug. Un peu de lait et il retourna à sa place, toujours callé au fond de sa chaise. Il laissa le silence s’installer attendant que Simon prenne la parole, il ne voulait pas le couper. Il avait l'air tellement bien lorsqu'il parlait des animaux.

_________________
I'd like to love you ♥ I really want you... But I'm still hurt...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t565-dean-c-est-une-longue-histoire http://bbme.forumactif.org/t584-deanounet-teaching-is-my-vocation#10452

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Sam 18 Oct - 20:37


Simon & Dean


En voyant le chat de la maison arriver, Simon esquissa un petit sourire en le suivant des yeux. Il ressemblait bien à un chat de maison, un peu pantouflard et sans doute se croyant le maître de son domaine, avec un humain à sa disposition. C'était pour cela que Simon préférait les chiens en général. Ils montraient plus facilement leur affection et leur attachement à leur maître. Même s'il avait deux chats chez lui, il voulait toujours avoir un chien... Quand il vivrait ailleurs que dans son petit appartement par contre. Il avait encore le temps pour tout ça, parce qu'il était jeune après tout !

« Non merci. Ca a tendance à me donner mal à la tête. »

Simon préférait le thé, mais comme son hôte n'en avait pas parlé, il n'allait pas le faire de lui même, c'était impensable pour lui. Et pour éviter de faire tourner la conversation autour de cela, Simon préféra se lever pour se mettre à côté de la boite de transport. Il posa la main dessus, cherchant un peu ses mots.

« Si vous voulez, on peut faire un essai et ouvrir la porte de la caisse de transport. On laisse juste ouvert et on voit ce qui se passe. Bella a un vraiment un très bon caractère. »

Par la même occasion, Simon venait de révéler le prénom de la petite chatte. Elle portait ce prénom parce qu'elle avait été retrouvée dans la rue et le jour où elle avait été amenée au refuge, une petite fille qui venait prendre un chien avait demandé si ils pouvaient l'appeler Bella, en référence à sa série de film préféré. C'était toujours compliqué de trouver de nouveaux noms, alors le refuge avait accepté avec joie. Depuis, la fillette revenait régulièrement voir la petite chatte mais ne pouvait pas la prendre, puis que son petit frère était allergique aux poils de chats.

De plus en plus à l'aise à mesure que le temps passait, Simon s'autorisa à passer son regard sur son ancien professeur. Il réfréna un petit sourire parce qu'il ne l'avait jamais vu habillé de la sorte, à l'époque. Il était toujours bien habillé dans son rôle d'enseignant et c'était assez amusant de le voir habillé de la sorte. Dans ses souvenirs, il n'avait jamais imaginé qu'il puisse porter de tels vêtements d'ailleurs. Pour lui, l'homme était toujours classe en toute circonstance.

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

âge : 37 (bientôt mais il dit 36, chuuuuttt)
statut : With everybody ♥ (Single)
enfant(s) : None.
occupation : Prof de biologie et d'art dramatique en cycle secondaire depuis 14 ans. Donne des cours pour adultes en ville.
petit plus : a une soeur biologique qu'il ne connait pas + sa fiancée est décédé enceinte + a élévé sa fille comme la sienne avant qu'elle s'en aille + aime tellement l'humanité qu'il en souffre + ne veut plus jamais donner son coeur + aime enseigner et transmettre plus que tout + Est soit adoré par ses élèves soit détesté + porte une alliance même s'il n'a jamais été marié +

pseudo : Matsy
avatar : David Fucking Tennant ♥
crédits : Dinosaure et tumblr
DC : MON BYBY D'AMOUR
posts : 96 points : 1
inscrit le : 13/10/2014

MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Dim 19 Oct - 2:43

:.. Dean commença à boire tranquillement son café au lait. Il ne fallait pas trop le brusquer, c’était un homme plutôt cool, surtout le matin. En cours, il débordait d’énergie la plupart du temps, en théâtre il était déjà plus calme et posé. En même temps, la plupart du temps les gens qui venaient en théâtre, il n’avait pas besoin de les pousser beaucoup pour qu’ils soient motivés à suivre le cours. Alors que la bio… Surtout pour ceux qui n’était pas d’un naturel « scientifique »… Tout de suite ça devenait plus compliqué.

:.. Bella… Un joli nom. Othello allait apprendre à partager. La belle et la bête pour le coup c’était un peu ça. Il l’avait pris chez un particulier qui avait eu une portée. Il s’était rapproché du refuge par l’intermédiaire de son vétérinaire. Et au final c’était une plutôt bonne idée… Dean aimait beaucoup revoir ses anciens élèves. Il y avait certes l’association des anciens élèves mais peu s’y inscrivaient en fin de parcours. Pourtant c’était un excellent moyen de se faire des relations et de nouer des amitiés sur des bases communes mais bon...

- Oh, c'est un joli nom ça, Bella. J'me permets d'ouvrir donc ? - Dean n'attendit pas vraiment la réponse et ouvrit la cage doucement, sa main frolant doucement celle de Simon qui était posée sur la caisse - Salut p'tite chérie, alors tu vas découvrir ton nouveau chez toi ? - Déclara-t-il en s'adressant d'une voix tendre et aimante directement à la petite chatte - T'es belle comme tout toi tu sais... - Il eut quelques ronrons en réponse et il poussa un soupir heureux.

:.. Dean n’était pas vraiment du genre à se gêner ou à ne pas oser faire les choses sans qu’on lui demande au risque de se faire taper sur les doigts ensuite. Il prenait souvent des initiatives et ce trait de caractère avait défini pas mal de choses dans sa vie. Sa femme, ses aventures, ses relations étaient basées sur cette capacité qu’il avait d’agir avant les autres. Il laissa la petite chatte sentir sa main quelques secondes avant qu’elle ne se laisse caresser. La douceur de son pelage fit presque frémir le professeur. Les chats étaient pour la plupart tellement affectueux et indépendants à la fois… Dean les comprenait tout à fait… Lui-même ne voulait plus se fixer, jamais. Une douleur vive vint le toucher en plein cœur. Il plissa les yeux et s'éloigna, laissant l’animal découvrir prudemment son environnement. Elle commença à aller regarder dans sa tasse de café, qu’il lui retira doucement avant d'en boire une gorgée.

- Vous habitez toujours à Cork donc Simon ?


:.. Demanda-t-il l’histoire de faire la conversation pendant que Bella hésitait franchement à sauter préférant rester auprès de ses repères, d’ailleurs, elle alla voir le jeune employé. Dean l’observait avec intérêt, elle était vraiment mignonne. Effectivement, elle semblait très facile. Il avait envie de la serrer contre lui comme il faisait souvent avec Othello. Ce dernier d’ailleurs revint dans la salle à manger. Il vit la petite chatte sortie. Ils se regardèrent un moment avant que Bella fasse autre chose. Dean frotta ses doigts l’un contre l’autre et son chat sauta une nouvelle fois sur ses genoux. Cette fois il n’en bougea pas. Il s’étira, fit ses coussinets et se mit en boule contre lui comme il avait fait cette nuit tandis que Dean parcourait les doigts sur son pelage tacheté.

:.. Le professeur se sentait toujours à l’aise avec son chat sur les genoux, comme les vieilles mamies qui couvraient leur chat de bisous. Le sien était plutôt câlin et recherchait la plupart du temps la compagnie de son maître, même s’il lui arrivait de le bouder lorsque celui-ci ne rentrait pas de la nuit. C’était bien le seul à présent d’ailleurs. Il sourit en repensant à l’un de ses amants, bon pas le seul d’accord. Mais en tout cas, lui contrairement à Bella et les autres, n’était jamais sur le point de partir et c’était plutôt rassurant.

_________________
I'd like to love you ♥ I really want you... But I'm still hurt...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t565-dean-c-est-une-longue-histoire http://bbme.forumactif.org/t584-deanounet-teaching-is-my-vocation#10452

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Dim 19 Oct - 12:33


Simon & Dean


C'était parfois délicat de confier des chats à des familles d'accueil, parce qu'ils ne pouvait rester que quelques jours ou plus longtemps. Dans tous les cas, les personnes en charge de l'animal s'attachaient toujours à ce dernier et c'était parfois bien compliqué quand une famille définitive était trouvée. C'était pourquoi les gens qui prenaient les chats chez eux comme Dean étaient toujours prioritaires sur l'adoption de ce dernier. Et aussi parce que l'animal était habitué à vivre dans les lieux.

Simon hocha une nouvelle fois la tête quand son ancien professeur lui demanda s'il pouvait ouvrir la boite de transport. Il ne voulait pas trop s'imposer parce que ça allait bien être l'enseignant qui allait passer le plus clair de son temps avec la petite chatte. Lui passerait des coups de fils de temps à autre et parfois, il viendrait directement à l'appartement pour constater de l'état général de l'animal. Avec l'accord de l'adhérent, évidemment. Il eut un nouveau sourire en voyant l'homme avec Bella. Il était vraiment très doux avec, beaucoup plus qu'avec ses élèves au lycée. Mais c'était ça aussi qui avait été craquant pour Simon à l'époque. Comme un professeur à la fois sympathique et sévère en même temps, complètement inaccessible de ce fait. Et de toute manière, il devait être marié, puisqu'il était si attirant. Encore aujourd'hui, il portait une alliance et donc devait avoir une femme.

« Oui oui. Pas très loin d'ici en réalité. »

Plus exactement, Simon avait eu envie de dire qu'il n'habitait pas directement dans la ville de Cork au temps où il fréquentait l'école secondaire, mais il n'avait pas envie de reprendre le professeur, trouvant que c'était à la fois grossier et inutile.

« Vous avez toujours vos cours de théâtre ? Les années doivent se ressembler au bout d'un moment... Enfin, j'espère que vous avez des élèves un peu plus compétent là-dedans que moi à l'époque...Un vrai désastre. »

Parce que souvent, Simon refusait de faire les exercices. Il préférait rester en arrière à préparer les décors et faire les réglages. On venait souvent le voir pour ce genre de détail et ça lui plaisait. Parce qu'être sur le devant de la scène, ce n'était vraiment pas son truc. Et heureusement pour lui, le professeur Scottman l'avait accepté à l'époque. Parce qu'il aurait bien pu lui dire qu'il n'était pas fait pour cette option, c'eut été totalement légitime de sa part.

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

âge : 37 (bientôt mais il dit 36, chuuuuttt)
statut : With everybody ♥ (Single)
enfant(s) : None.
occupation : Prof de biologie et d'art dramatique en cycle secondaire depuis 14 ans. Donne des cours pour adultes en ville.
petit plus : a une soeur biologique qu'il ne connait pas + sa fiancée est décédé enceinte + a élévé sa fille comme la sienne avant qu'elle s'en aille + aime tellement l'humanité qu'il en souffre + ne veut plus jamais donner son coeur + aime enseigner et transmettre plus que tout + Est soit adoré par ses élèves soit détesté + porte une alliance même s'il n'a jamais été marié +

pseudo : Matsy
avatar : David Fucking Tennant ♥
crédits : Dinosaure et tumblr
DC : MON BYBY D'AMOUR
posts : 96 points : 1
inscrit le : 13/10/2014

MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Dim 19 Oct - 19:28

:.. Dean rit doucement en repensant aux cours avec Simon. Il n’en avait pas des comme ça toutes les années mais ça arrivait. Ces élèves, filles ou garçons, qui viennent en théâtre mais qui ne voulaient pas monter sur scène. Ca ne voulait pas dire qu'ils étaient inutiles, bien au contraire. Ils se trouvaient une niche, un truc qui les rendait rapidement indispensables et l'organisation se faisait parfaitement bien. Le professeur leur faisait autant de place qu’aux autres. La scène n’était pas faite pour tout le monde. Il fallait aussi des techniciens et des écrivains pour faire marcher le théâtre après tout. Souvent, ces élèves étaient dans les gradins et commentaient les performances de leurs camarades et ça passait mieux qu'avec le professeur. Non, franchement, il n'y avait aucune raison de rougir de leur implication.

- Et bien oui, toujours et toujours le même plaisir d’enseigner. Vous savez, tous les élèves sont différents, chaque année les groupes varient. Je ne me souviens pas de désastre vous concernant Simon. J’ai plutôt de bon souvenirs d’ailleurs de votre groupe.


:.. Chaque groupe de chaque année avaient des convictions, des couleurs différentes et c’était tellement agréable d’enseigner et cela faisait des souvenirs impérissables. Emmener les élèves découvrir des pièces, découvrir des théâtres, rencontre des comédiens. Proposer des pièces, en découvrir d’autres grâce à certains élèves. Enseigner était vraiment une richesse et dans le cas de Dean une vocation. Il avait tellement à offrir qu’il ne s’imaginait pas faire autrement. De même, la biologie, sa seconde passion était tout le temps en évolution et les articles offrait toujours des intérêts fous pour sortir du cadre scolaire et plonger au cœur de la matière. Parce que Dean avait remarqué que c'était ça qui faisait en partie que les élèves étaient peu intéressés, on ne faisait que du survol. On essayait pas de les impliquer, on essayait pas de maltraiter un peu leur cerveau par des interactions sur des sujets actuels. Sensibiliser les élèves, montrer que l'on connait son sujet sur le bout des doigts et qu'on a envie de le faire partager, c'était déjà un bon début pour éviter l'endormissement en cours.

- Je  vous avoue que si je m’ennuyais je ne le ferais plus ce métier depuis longtemps ! - C’est vrai que lorsqu’on était professeur on était un peu condamné à répéter les mêmes choses, les mêmes conseils. Et pourtant le théâtre : c’était des centaines de possibilités de jeu pour des centaines voire des milliers de pièces. - D’ailleurs maintenant je donne aussi des cours aux adultes, j’ai repris l’association du café-théâtre en ville. Du côté de Shandon. Si vous voulez venir, on a toujours besoin de personnes comme vous.

:.. Dean prenait actuellement beaucoup de temps pour cette asso qu’il tenait depuis deux ans à bout de bras. Enfin, au début c’était plutôt elle qui l’avait tenue à bout de bras. Il avait été membre pendant des années, puis s’était investi dans le bureau puis il était passé trésorier, puis enfin président actuellement depuis, donc, deux années. Mais il se demandait s’il n’allait pas repasser le flambeau. S’occuper d’une association comme celle-là demandait beaucoup de temps et il n’avait plus l’occasion de s’occuper que d’un seul groupe de théâtre le mardi soir. Son boulot de président n’était pas en accord avec ce qu’il voulait vraiment faire de sa vie mais à cette époque, travailler avait été la seule solution. La petite chatte avait sauté de la table et partait à la visite de l’appartement en sentant chaque nouvelle odeur. Othello, toujours sur les genoux de son maître n’avait même pas bronché.

- En tout cas, ça fait vraiment plaisir de revoir des anciens élèves... Et qui se souviennent de vous en plus ! Et vous, comment allez-vous depuis le secondaire ?

:.. Dean posait tout innocemment cette question. Il ne s’attendait pas vraiment à une réponse développée de son élève qui avait toujours été plutôt discret sur sa vie. Et lui-même ne savait pas ce qu’il aurait pu répondre. « Comment ça va ? » était une question qu’il ne se posait plus depuis quelques années. Parfois, il ne fallait mieux pas savoir. Parfois, il fallait mieux mentir et se mentir. D’ailleurs, le professeur la posait avec un léger sourire en terminant sa tasse. Il regardait Simon tranquillement, passant de lui, au mur de la cuisine, à son petit matou qui commençait à vouloir bouger de ses genoux.

_________________
I'd like to love you ♥ I really want you... But I'm still hurt...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t565-dean-c-est-une-longue-histoire http://bbme.forumactif.org/t584-deanounet-teaching-is-my-vocation#10452

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Lun 20 Oct - 13:10


Simon & Dean


Simon écoutait attentivement les réponses de son ancien professeur, tout en gardant un œil sur Bella, qui découvrait son nouvel environnement. Certainement qu'il y aurait quelques bagarres entre les deux chats, mais c'était normal après tout, parce que la nouvelle arrivée devrait trouver sa place et le chat occupant allait devoir se faire à cette nouvelle présence.

« C'est gentil mais je ne pense pas être... Enfin, ça serait beaucoup trop compliqué. »

Pas qu'il n'avait plus le temps pour ça, mais Simon ne se voyait pas être mêlé à un groupe de personne entier, pas pour le moment en tout cas. Ce qu'il avait vécu avec Henry l'avait profondément changé et pour lui, c'était quelque chose d'insurmontable. Comme prendre le bus quand ce dernier était bondé. Comme le jeune homme n'avait pas le permis, il n'avait pas le choix pour se déplacer en ville. Mais quand un bus était trop rempli de monde, il ne le prenait pas et préférait attendre, parce que c'était une angoisse trop importante pour lui. Et le jeune homme minimisait le plus possible ses déplacements. Il avait la chance d'avoir l'aide de sa sœur pour les courses. Déjà, pour transporter dans la voiture et aussi parce que c'était compliqué pour lui de reprendre les choses de la vie courante. Simon avait besoin d'aide en fait, mais il n'en voulait pas.

Simon regarda rapidement où était la petite chatte et elle était en train de renifler le sol, dès qu'elle faisait quelques pas, elle reniflait à terre. Les questions posées par le professeur ne le mettait pas à l'aise et ça pouvait se remarquer, parce qu'il était assez démonstratif de son stress.

« Ca va... Ma vie se fait doucement... » Et il ne voulait pas en dire plus, alors Simon se leva, tapant sur ses cuisses avant de regarder un peu par la fenêtre. « Je vais aller chercher le reste, je reviens tout de suite. »

Il fit un rapide signe de tête avant de disparaître de l'appartement par la porte d'entrée. Simon se dépêcha d'aller à la fourgonnette et une fois à l'intérieur Il en profita pour souffler un bon coup et faire les exercices de respiration comme sa grande sœur lui avait appris. Ca l'aidait à se canaliser. Il ferma aussi les yeux quelques secondes avant de se ressaisir et de mettre les différents objets pour Dean sur un petit chariot, pour pouvoir tout prendre d'un coup. Simon remonta ensuite et toqua à la porte avant de rentrer de nouveau dans l'appartement.

« Le refuge met à votre disposition les croquettes, j'ai aussi quelques jouets, une caisse pour les besoin avec des sacs de litière et un petit arbre à chat. C'est celui dans lequel elle aime dormir, pour qu'elle ne soit pas totalement dépaysée. »

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

âge : 37 (bientôt mais il dit 36, chuuuuttt)
statut : With everybody ♥ (Single)
enfant(s) : None.
occupation : Prof de biologie et d'art dramatique en cycle secondaire depuis 14 ans. Donne des cours pour adultes en ville.
petit plus : a une soeur biologique qu'il ne connait pas + sa fiancée est décédé enceinte + a élévé sa fille comme la sienne avant qu'elle s'en aille + aime tellement l'humanité qu'il en souffre + ne veut plus jamais donner son coeur + aime enseigner et transmettre plus que tout + Est soit adoré par ses élèves soit détesté + porte une alliance même s'il n'a jamais été marié +

pseudo : Matsy
avatar : David Fucking Tennant ♥
crédits : Dinosaure et tumblr
DC : MON BYBY D'AMOUR
posts : 96 points : 1
inscrit le : 13/10/2014

MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Lun 20 Oct - 23:46

:.. Trop compliqué ? Ce n’était pas une phrase qui faisait partie du vocabulaire d’un gamin de 20-25 ans… Si ? Il y avait vraiment des choses qu’il n’arrivait pas à comprendre. A cette période, lui il était en débauche totale, à la recherche de nouvelles expériences, à tester ses limites voir à les repousser. Vivre, enfin vivre, casser les barrières et bruler les étapes. Dire merde au conformisme et enfin exister. Prendre son indépendance et se briser en deux, vivre à 100 à l’heure, ne jamais dormir… Oui, on est tous différents, oui on vit tous nos expériences mais c’était louche non ? Puis, Dean se souvenait que lorsqu’il venait en cours il était joyeux et qu’au contraire il aimait ça, faire les exercices avec le groupe, même s’il ne voulait pas participer au spectacle de fin d’année, il était dans le collectif. Il se lâchait avec les autres, il pouvait avec les autres, il vivait et apprenait. Ce n’était pas comme ça qu’il se rappelait de lui.

- D’accord

:.. Lorsque son élève parti, que Dean se retrouva seul dans son appartement, son regard se posa sur une photo de Joyce, lui et la fille de Joyce sur le buffet. Il sentit un grand froid. Le regard de Simon, la façon de faire de Simon… Son silence. Dean soupira. Il sentait tellement le mal le ronger à certain moment et là il se dit que ce n’était peut-être pas comme ça non plus que son ancien élève se rappelait de lui. Connaître et comprendre le regard de l’autre, ne jamais laisser quelqu’un seul, c’était sa logique, c’était aussi ce qu’il enseignait dans ses cours de théâtre. Respecter la différence, plonger dans ses ressentis et montrer son soi véritable. Depuis quand se cachait-il ? Il se leva. Alla à la fenêtre et l’ouvrit.

:.. Il vit en bas son élève dans son petit camion et il le vit remonter. Il sentit une présence à ses pieds et c’était Bella qui le câlinait. Il chercha son Lolo du regard mais il était parti. Il avait encore envie de cloper mais Simon remontait déjà. De haut, il se mit à penser qu’il était mignon ce petit gars et qu’une demoiselle ou un jeune homme dans sa vie lui donnerait sans doute un peu plus confiance en lui. Enfin, ça dépendait, il ne fallait pas tomber sur des connards. Dean touchait du bois car pour le moment ça ne lui était jamais vraiment arrivé. Enfin… Si… Mais ce n’était pas de connards à la base, c’était l’amour et la douleur qui les faisait devenir comme ça. Il pensa à Oliver… D’ailleurs c’était sans doute son compagnon du moment lorsque Dean enseignait à Simon. Le bordel. Les relations de couple c’était toujours le bordel. Bien sûr, c’était un bordel magique qui vous prenait comme une drogue mais pour le moment le cœur de Dean était vacant. Certes, il avait des coups de cœur et des aventures mais franchement rien de vraiment sérieux. Il sourit. Bientôt 37 et célibataire… Ca n’allait pas aller en s’arrangeant tout ça… Il tourna la tête lorsqu’il entendit toquer et entrer Simon.

- Ah oui quand même… Bah j’ai déjà un arbre à chat dans la partie salon là-bas mais s’ils ont chacun le leur c’est bien… Je les mets dans la même pièce ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Ils ne vont pas se fritter ?

:.. S’approche de Simon au fur et à mesure. L’aide à décharger avec toujours son léger sourire. Il prit le sac de croquettes des mains du jeune garçon pour regarder la marque tout ça, le touchant sans penser du tout à mal. Dean était quelqu’un de tactile, c’était assez connu bien qu’il évitait ce genre de choses avec ses élèves en cours naturellement. Mais même au théâtre, il prenait par l’épaule, touchait le bras, pour parler à quelqu’un de retourné. Pour lui les gestes avaient toujours eu beaucoup plus de poids que les mots. Le corps était le premier acteur du mouvement. C’était lui qui rendait l’âme vraie et juste. Et c’était ce qu’il souhaitait pour sa vie. Etre fou, être juste, vrai et s’amuser. Bref. Il retourna le paquet comme un sac à patate. C’était des croquettes simples. Pour les chats stérilisés. Dean avait le même genre de croquettes pour Othello, c’était le véto qui lui avait conseillé ça.

- Bah c’est super, chacun leur nourriture tout ça. Va pas falloir que je me mélange. Vous avez un numéro auquel je peux vous joindre en cas de souci ?

:.. Il n’y avait pas pensé avant, mais si Simon s’occupait habituellement de la petite Bella sans doute qu’il souhaitait être informé des nouvelles de la chatte. Il avait le numéro du refuge mais bon, en l’occurrence, le vétérinaire serait sans doute plus utile que le refuge dans un premier temps. Dean alla ranger les croquettes et la litière avec celles de son félin, en revenant, il prit sa tasse de café et la posa dans l’évier.

- Bon… Vous êtes sûr que vous ne voulez rien ? Il ne faut pas hésiter à me demander. Boire ? Manger ?


_________________
I'd like to love you ♥ I really want you... But I'm still hurt...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t565-dean-c-est-une-longue-histoire http://bbme.forumactif.org/t584-deanounet-teaching-is-my-vocation#10452

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Mer 22 Oct - 12:08


Simon & Dean



« Faites comme vous préférez. Les chats s'adaptent assez bien en général. Et comme y'a déjà déjà son odeur sur son arbre à chat, je pense qu'elle ira dessus où qu'il soit. »

Simon fut moins à l'aise que son hôte par apport au contact de ce dernier. Ce n'était pas son fort en général, surtout depuis Henry et il avait toujours cette peur que l'autre puisse être une mauvaise personne. Il n'en dit rien mais mit par réflexe la main touchée dans son dos, comme pour l'éloigner de ce qui venait de se passer. Il savait qu'il devait arrêter tout ça et faisait des efforts, mais ce n'était pas si facile au quotidien.

Heureusement, la conversation continua et Dean lui demanda s'il avait un numéro pour le joindre. Simon ne pensa pas une seule seconde à son propre téléphone, parce que pour lui, c'était impensable qu'on le demande particulièrement. Le jeune adulte chercha dans une de ces poches un bout de papier. Il savait qu'il avait un stylo dans la poche de sa veste. Il aurait bien pu en demander un mais c'était plus facile de ne pas devoir le faire. Gribouillant à l'aide de sa main comme support du petit papier, il nota un numéro, différent de celui du refuge avant de le donner au professeur.

« C'est un numéro du refuge pour les familles d'accueil. Vous n'avez pas à attendre comme pour le numéro de base et vous tomber tout de suite sur un soigneur au lieu de tomber à l'accueil. Ca sera plus pratique comme ça. »

Maintenant, il ne restait plus grand chose à dire sur la manière dont aller se passer les choses avec Bella. Mais comme Dean insistait, Simon avait du mal à décider entre lui dire qu'il devait partir et rester par politesse. Il commençait à paniquer à l'intérieur de lui et le stress montait. C'était peut être idiot pour la plupart des gens, mais pour lui, ce genre de décision était réellement dure à prendre.

Le regard posé sur une chaise, un objet quelconque pour se fixer quelque part, Simon ne parvenait vraiment pas à prendre un décision et sa respiration devenait de plus en plus forte et de plus en plus rapide.

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

âge : 37 (bientôt mais il dit 36, chuuuuttt)
statut : With everybody ♥ (Single)
enfant(s) : None.
occupation : Prof de biologie et d'art dramatique en cycle secondaire depuis 14 ans. Donne des cours pour adultes en ville.
petit plus : a une soeur biologique qu'il ne connait pas + sa fiancée est décédé enceinte + a élévé sa fille comme la sienne avant qu'elle s'en aille + aime tellement l'humanité qu'il en souffre + ne veut plus jamais donner son coeur + aime enseigner et transmettre plus que tout + Est soit adoré par ses élèves soit détesté + porte une alliance même s'il n'a jamais été marié +

pseudo : Matsy
avatar : David Fucking Tennant ♥
crédits : Dinosaure et tumblr
DC : MON BYBY D'AMOUR
posts : 96 points : 1
inscrit le : 13/10/2014

MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Mer 22 Oct - 20:07

:.. Dean comprit rapidement au regard de Simon qu’il devait partir. Il n’y avait pas qu’une envie de partir dans son regard, il y avait une envie de fuir. Il semblait perdu. Un instant, Dean se demanda s’il n’allait pas lui faire une crise d’angoisse juste là. Il fronça les sourcils. Dans ses mains le numéro du refuge qu’il avait appelé quelques fois pour organiser la prise en charge de la petite Bella. Mais pour ne pas vexer le jeune adulte, il le plia et le mit dans sa poche sans un mot.

- Simon…

:.. Il sembla réfléchir. Il soupira, se laissant par ce moyen un peu plus de temps pour réfléchir. Il ne pouvait pas le laisser comme ça… Simon… Bien sûr on ne pouvait juger sur une entrevue de quoi… 20 minutes ? Peut-être plus, peut-être moins, là n’était pas la question. Dean qui se rappelait d’étoiles dans les yeux de son élève ne voyait aujourd'hui que des regards fuyants, des mouvements sauvages…

- Je ne suis pas professeur pour rien. Je ne sais pas si ça vient de moi ou…

:.. Comment dire… Dean était quelqu’un de plutôt cash. Il n’allait pas par quatre chemin pour dire les choses. Et il ne laissait pas les gens dans le besoin sans rien. Surtout s'il avait un peu d'affection pour eux. Pour ses élèves c’était pareil, par exemple, lorsqu’il avait une remarque à faire. Il ne se gênait pas. Bien sûr, il la faisait en privé et pas devant la classe, encore moins devant sa famille. Le but n’était pas d’humilier ses élèves ou de les vexer mais de leur faire comprendre, ou de comprendre, ce qui n’allait pas. Il avait quatorze années de professorat à son actif et des centaines d’heures de jeu, il savait distinguer l’élève qui allait bien de celui qui faisait semblant d’aller bien. Certes, il ne devinait pas toujours juste. Parfois, on ne pouvait pas imaginer ce qui se passait chez les élèves, dans leur maison, dans leur tête. Des choses graves arrivent. Elles arrivent et on ne peut rien faire. Il pensa à sa femme, à sa fille... Il cillia tandis qu'il fixait Simon droit dans les yeux. Bien sûr que ça devait le gêner, sans doute affreusement. Personne n’aimait être observé. Mais son regard n'était pas insistant pour autant.

- Si un jour, vous avez envie de vous libérer de soucis ou juste prendre confiance en vous… On peut bosser là-dessus, juste vous et moi. Le théâtre, ce n’est pas que monter des pièces ou apprendre un texte. C’est apprendre à parler, apprendre à se connaître et à se libérer de ses démons.

:.. Il ne savait pas s’il parlait dans le vide, ou si Simon en avait vraiment besoin. Il ne savait pas s’il était prêt à faire ce genre de choses. Il n’en avait aucune idée. Mais il avait confiance. Peut-être se trompait-il complètement, mais Simon ne réagissait pas comme un homme de 25 ans bien dans sa peau... Dean après l’accident de sa femme avait suivi eu un passage à vide qui l’avait amené à l’hôpital et… Il prit un bout d’enveloppe qui trainait sur la table et le déchira. Chopa un crayon et écrivit quelques chiffres.

- Je vous passe mon numéro. OK ? Juste au cas où vous sauriez envie de quelques petites séances, vous et moi. Tranquille, sans pression. Vous m’appelez, vous m’envoyez un texto, n’importe quelle heure n’importe quand. – Il lui donna le papier – Simon, si vous n’en avez pas besoin je vous autorise à le jeter. Sinon, je pense qu’on peut faire un peu de travail tous les deux… Si cela vous tente.

:.. Il lui sourit sans agressivité aucune. Depuis qu’il avait commencé son monologue son débit vocal s’était ralenti, sa voix s’était posée et déliée. Il ne l’obligeait à rien. D’ailleurs, il avait l’impression d’être con comme une pelle quand il lui donna son numéro. Parce que si ce n’était rien. Il aurait vraiment eu l’air bête. Il ne l'aurait pas fait avec un inconnu, mais Simon, il l'avait quand même eu 3 ans en cours... Bref, il alla lui ouvrir la porte.

- Allez, je vous libère. Prenez-soin de vous… et de vos animaux ! Bella est entre de bonnes mains. A bientôt sans doute, au moins pour Bella !

:.. Il continua à sourire en lui tendant la main pour lui dire au revoir.

_________________
I'd like to love you ♥ I really want you... But I'm still hurt...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t565-dean-c-est-une-longue-histoire http://bbme.forumactif.org/t584-deanounet-teaching-is-my-vocation#10452

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   Sam 25 Oct - 0:45


Simon & Dean


Il fallait que ça passe. Parce que si ce n'était pas son ancien professeur, ce serait d'autres personnes et peut être pas aussi compréhensives que Dean. Simon avait d'ailleurs eu de la chance pour sa première fois. Mais là, c'était trop pour lui et certainement qu'il demanderait à ne pas trop s'occuper de ce genre de tâche durant les prochains mois. S'il prenait des tâches beaucoup moins appréciées comme le nettoyage des cages, il arriverait certainement à s'arranger avec un collègue. Et Simon préférerait franchement faire ce boulot que de stresser de la sorte. Il n'était décidément pas près et en était maintenant conscient.

Et il était pas non plus très doué pour le cacher. Complètement paralysé sur place, Simon était incapable de répondre à Dean et surtout de relever la tête pour le regarder en face. Il l'écoutait, mais c'était surtout sur lui même qu'il se concentrait, pour éviter aux larmes de passer ses yeux.  C'était stupide pour un homme de pleurer, en plus du reste. Simon n'aimait pas du tout se sentir faible, mais c'était ce qu'il était, comme s'il ne pouvait pas être autre chose.

Sans un mot encore il tendit fébrilement la main, un poil tremblante, pour ce saisir du bout de papier. Il ne savait pas encore s'il allait l'utiliser, mais pour le moment l'employer du refuge allait le garder avec lui. Certainement que ce serait un duel avec lui même que de composer les numéros pour appeler Dean, mais il n'y pensait pas pour le moment. Pour le moment, il pensait à descendre à aller dans sa camionnette pour rouler un peu jusqu'à un coin tranquille et craquer un bon coup avant de pouvoir continuer sa journée au refuge. Le plus important était de ne pas craquer devant les autres, parce que ça ne se faisait pas et qu'il n'avait pas à montrer autant de ses faiblesses à des personnes qui devaient avoir confiance en lui. Dean se voyait confier une chatte du refuge, et ce ne devait pas être par un gars incapable de rester 5 minutes sans se mettre à pleurer comme une fillette. Simon s'en voulait beaucoup pour ce genre de choses, pour son incapacité à se contenir. Mais parler de lui était compliqué et c'était surement ce qui avait provoqué ce drôle de comportement. Tant qu'on restait dans les lignes qu'il connaissait, Simon était un jeune homme dans la norme.

« ...-Merci. »

Simon tenta de relever le regards quelques instants, mais n'y parvint pas et s'arrêta à mi-chemin. Il garda un regard fuyant jusqu'à la fin et seul Bella reçu une caresse avant qu'il ne parte. Il sortit ensuite de l'appartement, le pas pressant pour rejoindre son véhicule et faire ce qu'il avait répété dans sa tête depuis quelques minutes pour se rassurer et se cadrer.



Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman   

Revenir en haut Aller en bas
 

I can't jump anymore - Ft. Dean Scottman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» James Dean, l'idole disparue il y a 50 ans
» Dean Martin
» JAMES DEAN
» Dean James Antwan
» Lait de jument / ânesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: cork, irlande :: saint patrick street :: logements :: Dean Scottman-