AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

âge : 23 ans (31 juillet)
statut : Officiellement en couple et fiancée. Officieusement ... aussi mais pas avec le même homme.
enfant(s) : Un jour peut-être
occupation : Quatrième année d'études en majeure danse et mineure droit
petit plus : Est une O'Callaghan. Tout le monde le sait mais personne ne comprend ce que ça veut dire réellement • est très très riche • a été fiancée de force • fais du piano • ceinture noire de karaté • son frère et meilleur ami est mort il y a deux ans • Sort secrètement avec son prof d'histoire • sa meilleure amie est enceinte de jumeaux de son autre meilleur ami • elle n'est pas encore folle ... mais ça ne devrait pas tarder !

pseudo : Puuce
avatar : Kristina Bazan
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Deborah Storm
posts : 190 points : 97
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Dim 19 Oct - 9:25


Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre
Une bonne odeur de chocolat flottait dans le Loft tandis que Lou chantonnait doucement une berceuse que sa mère ne lui avait jamais chanté. La jeune femme virevoltait avec délicatesse dans la cuisine en remuant le chocolat fondu avec le beurre y rajoutant le sucre roux, le lait. Elle s'amusait à faire quelques pas de danse tout en cuisinant. Il n'était pas rare de la voir cuisiner elle aimait beaucoup ça. Elle n'avait jamais eu le droit de le faire chez elle, elle n'avait jamais vu ses parents ou ses aînés cuisiner, sa mère ne lui avait jamais fait un gâteau d'anniversaire, son père n'avait jamais découpé une dinde de Noël. Il y avait toujours eu des domestiques pour faire tout ça. Alors depuis qu'elle était chez elle elle en profitait un maximum. Elle faisait le ménage sans broncher, elle faisait la cuisine avec plaisir, bref elle vivait comme une personne normale quoi. Dans un Loft magnifique et gigantesque certes, mais tout de même.

Alors que les brownies étaient en train de cuire, la danseuse alla prendre une douche. Dans les airs flottaient la douce odeur du chocolat en train de cuire et des airs du Lac des Cygnes, le ballet préféré de Lou. L'eau chaude dénoua ses muscles et elle sorti de la douche, plus sereine. Elle passa un legging noir et une tunique blanche par dessus, releva ses longs cheveux blonds en un chignon rapide puis alla vérifier la cuisson des gâteaux. Ils étaient parfaits. Elle regarda l'heure, fit une infusion sans théine, se fit un café puis posa les brownies chaud sur un plateau avec les boissons et les porta sur la table basse du salon. Puis elle rangea la cuisine et à seize heures quinze pile, la porte s'ouvrit. Lou sourit. Sa meilleure amie et coloc était toujours à l'heure quand elle savait qu'elle allait préparer le goûter. Elle entra donc et Lou sourit un peu plus.

- Pile à l'heure ma belle ! C'est tout prêt ! lança t-elle en allant se dirigeant vers le canapé en cuir. Elle s'installa et attendit Kate. Brownies aux pépites de chocolat et noisettes. Ca a été ta journée ?  
©flawless

_________________
Adalou
A faire pâlir tous les Marquis de Sade, a faire rougir les putains de la rade. A faire crier grâce à tous les échos, a faire trembler les murs de Jéricho. Je vais t'aimer. A faire vieillir, à faire blanchir la nuit, a faire brûler la lumière jusqu'au jour. A la passion et jusqu'à la folie. Je vais t'aimer,∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 24 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Deux bouts de choux en cours de route ♥ (28 semaines)
occupation : Ancienne étudiante en psychologie, aujourd'hui elle a tout arrêté à cause de sa tumeur et de sa grossesse.
petit plus : Condamnée à cause d'une tumeur au cerveau, elle a finalement survécu, c'est une "miraculée" || Son fiancé l'a quitté quand il a su qu'elle était malade et qu'il ne lui restait plus que quelques mois à vivre || Ne souhaitant pas quitter cette terre sans avoir donné la vie, elle a demandé à son meilleur ami de lui faire un enfant après qu'elle eut appris qu'elle ne mourrait pas tout de suite || Ses médecins lui avaient interdit de tomber enceinte de peur qu'une grossesse ait un impact sur sa santé fragile, mais elle n'en a fait qu'à sa tête et ne les a pas écouté, elle est donc désormais enceinte de jumeaux || Elle a peur de sortir dehors seule la nuit, tout simplement parce qu'elle a peur du noir...

pseudo : Chimène
avatar : Sexy Dobrev
crédits : Melaaniee (avatar)
DC : Les sublimes Sadie & Eira (a)
posts : 513 points : 253
inscrit le : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Mer 22 Oct - 18:59


Quand on a une meilleure amie, on a besoin de rien d'autre.
Ft. Lou & Katerina

« Je suppose que vous n’êtes toujours pas décidée ? » Elle fixa son médecin d’un air froid, ses bras croisés sur son ventre qui, ces temps-ci, s’arrondissait à une vitesse hallucinante. Non, elle n’était en effet pas décidée à interrompre sa grossesse et à tuer les bébés qu’elle portait. Elle savait qu’elle avait largement dépassé la limite pour l’avortement, elle aurait donc dû être tranquille. Pourtant elle savait aussi que ses médecins pouvaient exiger une interruption de grossesse n’importe quand si ils estimaient que le risque pour elle était trop grand. Pour le moment, ils savaient qu’il y avait des risques, mais ils n’étaient pas en mesure de les estimer, ils ne disaient donc rien. Et elle priait pour qu’ils n’aient rien à redire. Elle désirait ces enfants plus que tout et elle ne supporterait pas qu’on lui arrache la chance de les mettre au monde. Alors non, elle n’était pas décidée. Et il pourrait lui répéter cette question encore des centaines jusqu’à l’accouchement, ça serait encore et toujours non. « Je suppose que je n’ai pas à vous répondre sur cette question, vous connaissez déjà la réponse. » L’homme assis en face d’elle soupira et secoua la tête, comme pour lui signifier qu’elle commettait une grave erreur. Chose qu’elle avait du mal à saisir. En quoi le fait de donner la vie était-il une erreur ? Au contraire, il aurait dû se réjouir pour elle. Après des mois de combat acharné, elle avait miraculeusement survécu et pouvait désormais réaliser son rêve de devenir maman. Alors merde, elle n’allait pas perdre son temps avec des abrutis qui voulaient à tout prix la convaincre que c’était mal ce qu’elle faisait ! Elle avait le droit au bonheur après ce qu’elle avait enduré. Et son bonheur, elle se l’était construite seule, sans l’aide de personne. Bon si, son meilleur ami avait forcément joué un rôle clé dans toute cette histoire, mais sinon… Elle se débrouillait seule. C’était son bonheur à elle. Et ça, personne ne pourrait le lui enlever. « Bien, puisque vous n’avez rien de plus à m’apprendre. Bonne journée. » Elle se leva et, après avoir serré la main de son médecin, elle quitta la pièce, son sac sur l’épaule. Pff, ce qu’elle détestait tous ces rendez-vous qu’on lui imposait. A chaque fois elle stressait comme une malade, inquiète que sa tumeur soit revenue la ronger, ou alors qu’on lui annonce qu’elle ne pourrait pas mener sa grossesse à terme. Elle savait que tout ce stress était mauvais pour elle et pour ses bébés, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Elle n’en dormait même plus la nuit. Elle se tournait, se retournait, sans parvenir à trouver le sommeil. Et cela des jours à l’avance. C’était insupportable. Mais bon, elle savait qu’elle pouvait aller trouver du réconfort dans les bras de sa meilleure amie lorsque ça n’allait pas, même en pleine nuit. Eh oui, c’était l’avantage à avoir sa meilleure amie pour coloc’. M’enfin, généralement elle évitait de la déranger car elle-même avait besoin de sommeil et elle se sentait coupable de la réveiller. Alors elle restait dans son lit à fixer le plafond, en attendant le jour dudit rendez-vous où le verdict tomberait…

En sortant de l’hôpital, elle jeta un œil à sa montre. Bientôt seize heures. Elle avait une faim de loup, il fallait l’avouer. Et elle savait qu’il y avait un café pas loin qui servait des muffins à tomber par terre. Elle s’apprêtait à s’y rendre lorsqu’elle se rappela que, cet après-midi, Lou lui avait promis de faire des brownies. Et tout le monde savait à quel point les brownies de sa meilleure amie étaient à tomber, elle la première ! Alors le choix fut rapidement fait et elle rentra rapidement au loft. Lorsqu’elle ouvrit la porte d’entrée, elle fut accueillie par une délicieuse odeur qui lui mit l’eau à la bouche. « Pile à l'heure ma belle ! C'est tout prêt ! » Jetant son sac dans l’entrée, elle fonça dans le salon où l’attendait déjà sa meilleure amie. Elle alla déposer un baiser sur sa joue puis s’installa près d’elle sur le canapé. « Tu sais très bien qu’en ce moment, lorsqu’il s’agit de manger, je suis toujours là à l’heure. » Elle éclata de rire et se laissa tomber en arrière, complètement crevée par le peu de choses qu’elle avait fait aujourd’hui. « Brownies aux pépites de chocolat et noisettes. Ça a été ta journée ? » Si ça journée avait été ? Mouais… Elle avait plutôt bien commencée, jusqu’à ce que son emmerdeur de médecin tente encore une fois de lui forcer la main pour qu’elle avorte. « Oh tu sais, la routine habituelle ce matin. Et puis cet après-midi j’ai encore eu le droit au grand discours de mon médecin, comme quoi il serait mieux pour moi que j’avorte parce que cette grossesse comporte trop de risques, et bla, bla, bla. Quel con… » Elle soupira et posa ses deux mains sur son gros ventre, caressant celui-ci du bout des doigts. Ses bouts de choux étaient plutôt calmes pour le moment et elle leur en était reconnaissante. Bien qu’en vérité, cela l’embêtait car elle savait qu’ils commenceraient à s’agiter lorsqu’elle essayerait de dormir. Pff, encore une nuit qui serait gâchée. « Bon alors, et toi ma belle ? » Elle sourit, puis se redressa pour piocher un brownie dans l’assiette posée sur la table basse du salon, puis croqua dedans. Un vrai délice. « Magnifique ! C’est un vrai bonheur pour mes papilles. »

© Belzébuth

_________________


'Resurrected
Looks up and smiles, you're alive ! ©️endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 23 ans (31 juillet)
statut : Officiellement en couple et fiancée. Officieusement ... aussi mais pas avec le même homme.
enfant(s) : Un jour peut-être
occupation : Quatrième année d'études en majeure danse et mineure droit
petit plus : Est une O'Callaghan. Tout le monde le sait mais personne ne comprend ce que ça veut dire réellement • est très très riche • a été fiancée de force • fais du piano • ceinture noire de karaté • son frère et meilleur ami est mort il y a deux ans • Sort secrètement avec son prof d'histoire • sa meilleure amie est enceinte de jumeaux de son autre meilleur ami • elle n'est pas encore folle ... mais ça ne devrait pas tarder !

pseudo : Puuce
avatar : Kristina Bazan
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Deborah Storm
posts : 190 points : 97
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Mer 22 Oct - 20:20


Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre
Son portable sonna alors qu'elle était sous la douche. Quand elle en sorti et qu'elle vit que son frère avait appelé elle grimaça et soupira. Elle n'avait vraiment aucune envie de lui parler ou de parler à un quelconque membre de sa famille d'ailleurs mais il fallait bien. Elle ne pouvait les ignorer sinon ça allait hurler dans les chaumières. Alors elle le rappela.

- Bonjour petite soeur ! Tu en a mis du temps pour rappeler.
- J'étais sous la douche Angus, répondit sa soeur sans entrain.
- En plein après-midi ? s'étonna son aîné.
- J'avais un cours de danse. Qu'est ce que tu veux ?
- Ouh Mademoiselle est de bonne humeur à ce que je vois. Aislinn et moi organisons un dîner pour nos cinq ans de mariage, on voudrait que tu viennes avec Colin.
Lou se mordit le poing pour se retenir de hurler. Elle prit une grande inspiration, leva les yeux au ciel et s'arma de patience et de diplomatie.
- C'est quand ?
- Samedi soir. A vingt heures.
- Je suppose que toute la famille sera là ? s'enquit la jeune femme.
- Oui bien sûr.
Lou ferma les yeux et se pinça l'arrête du nez. Pourtant, rien ne s'entendit dans sa voix.
- Très bien on sera là tous les deux.
- Parfait. A samedi alors petite soeur.

Dieu que sa famille pouvait l'énerver. Mais qu'avait-elle fait au ciel pour tomber dans une famille aussi cinglée ?! Pour se changer les idées, la jeune femme finit de préparer le goûter avec sa meilleure amie. Rien que l'idée que Kate rentre plus tôt lui redonna le moral.

Katerina et elle se connaissaient depuis le collège. Les deux jeunes femmes ainsi que Nate formaient un trio inséparables depuis lors. Ils avaient tout fait ensembles, ils se connaissaient par coeur, n'avaient aucun secret les uns pour les autres. Quand Kate était tombée malade, ils s'étaient tous ligués ensembles pour la soutenir, se battre avec elle, alors que celui qui s'était dit son compagnon n'avait rien fait d'autre que de se barrer. Et quand Kate était guérie et qu'elle avait décidée de devenir maman, Lou ne l'avait pas lâchée. Jamais. Au début, ses parents n'étaient vraiment pas fan de l'idée qu'elle fréquente des personnes comme Kate et Nate mais Lou s'était battue pour eux, pour leur amitié, et ses parents n'avaient jamais pu les séparer. Personne ne le pourrait jamais.

- Tu sais très bien qu’en ce moment, lorsqu’il s’agit de manger, je suis toujours là à l’heure ! lança Kate en se précipitant dans le salon faisant rire sa meilleure amie.
- Pas faux ! Alors quoi de neuf ?
- Oh tu sais, la routine habituelle ce matin. Et puis cet après-midi j’ai encore eu le droit au grand discours de mon médecin, comme quoi il serait mieux pour moi que j’avorte parce que cette grossesse comporte trop de risques, et bla, bla, bla. Quel con…
- N'importe quoi ! Elle se pencha vers le ventre rond de sa meilleure amie. Nous on sait que maman elle va très bien hein mes petits bouchons ? Ne vous inquiétez pas les bébés, tatie veille sur vous et sur mamounette, gazouilla t-elle.

Autant Lou savait qu'elle n'était pas prête à être maman, autant ça ne l'empêchait pas d'être complètement gaga devant la grossesse de plus en plus visible de sa meilleure amie, la seule soeur qu'elle aurait désiré avoir. Alors elle gâtait sa Kate, la chouchoutait un maximum, l'enveloppait de tendresse et d'amour. Elle avait eu si peur de la perdre quand la tumeur l'avait rongée. Elle avait si peur que la vie ne la lui prenne comme elle lui avait prit son grand frère.

- Bon alors, et toi ma belle ?
- Ca va. J'me tape encore une soirée familiale samedi soir. Avec Colin bien sûr. Et ma choré pour l'examen final commence à prendre forme. Kate goûta alors les brownies et la complimenta. Et bien tant mieux ! Régale toi ma chérie j'en ai fais trois tonnes ! Bon et sinon le doc a dit quoi d'autre ? demanda t-elle toujours aussi stressée quand il s'agissait du retour de Kate de chez le médecin.
©flawless

_________________
Adalou
A faire pâlir tous les Marquis de Sade, a faire rougir les putains de la rade. A faire crier grâce à tous les échos, a faire trembler les murs de Jéricho. Je vais t'aimer. A faire vieillir, à faire blanchir la nuit, a faire brûler la lumière jusqu'au jour. A la passion et jusqu'à la folie. Je vais t'aimer,∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 24 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Deux bouts de choux en cours de route ♥ (28 semaines)
occupation : Ancienne étudiante en psychologie, aujourd'hui elle a tout arrêté à cause de sa tumeur et de sa grossesse.
petit plus : Condamnée à cause d'une tumeur au cerveau, elle a finalement survécu, c'est une "miraculée" || Son fiancé l'a quitté quand il a su qu'elle était malade et qu'il ne lui restait plus que quelques mois à vivre || Ne souhaitant pas quitter cette terre sans avoir donné la vie, elle a demandé à son meilleur ami de lui faire un enfant après qu'elle eut appris qu'elle ne mourrait pas tout de suite || Ses médecins lui avaient interdit de tomber enceinte de peur qu'une grossesse ait un impact sur sa santé fragile, mais elle n'en a fait qu'à sa tête et ne les a pas écouté, elle est donc désormais enceinte de jumeaux || Elle a peur de sortir dehors seule la nuit, tout simplement parce qu'elle a peur du noir...

pseudo : Chimène
avatar : Sexy Dobrev
crédits : Melaaniee (avatar)
DC : Les sublimes Sadie & Eira (a)
posts : 513 points : 253
inscrit le : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Mer 22 Oct - 22:54


Quand on a une meilleure amie, on a besoin de rien d'autre.
Ft. Lou & Katerina

Ça la rassurait toujours de savoir que sa meilleure amie était derrière elle et la soutenait à cent pour cent dans sa grossesse. Elle ne sait pas ce qu’elle aurait fait si celle-ci s’était rangée du côté des médecins et avait conseillé à Kate d’avorter. Elle aurait été déçue, c’était certain. Déçue que la femme de sa vie, au sens amical du terme bien entendu, soit contre elle. Déjà que les parents de la blondinette voyaient d’un mauvais œil qu’elle fréquente une femme telle que Kate… Heureusement, Lou avait toujours été un peu rebelle sur les bords et n’écoutaient jamais ses parents. Chose dont la brunette lui était reconnaissante. Si elle les avait écoutés, elle aurait été privée d’une amie extraordinaire. «  N'importe quoi ! Nous on sait que maman elle va très bien hein mes petits bouchons ? Ne vous inquiétez pas les bébés, tatie veille sur vous et sur mamounette. » En voyant sa meilleure amie se pencher ainsi sur son ventre pour parler à ses deux crevettes, la jeune femme ne put s’empêcher de rire, à la fois amusée et attendrie par la scène qui s’offrait à elle. Lou était complètement gaga des deux petits bouts qui squattaient l’utérus de sa meilleure amie. Et à la voir comme ça, Kate se dit qu’elle ferait une très bonne maman. D’autant plus qu’elle avait le papa idéal sous la main. Adam était quelqu’un d’adorable et de très attentionné et, la brunette en était sûre, il ferait un très bon père. Mais pas tout de suite. Pour le moment, ils n’étaient même pas un couple officiellement, alors… La jeune femme imaginait la syncope que ferait les parents de Lou si jamais leur fille débarquait chez eux avec un homme qui n’était pas celui à laquelle elle était promise, et en plus enceinte. Cela déclencherait un vrai scandale et elle serait probablement reniée à tout jamais. Pauvre Lou… Kate la plaignait vraiment, elle n’aurait pas aimé avoir des parents comme les siens. Ils étaient beaucoup trop strictes, beaucoup trop secs et n’avaient pas grand-chose de chaleureux. D’ailleurs, ça valait aussi pour les autres membres de sa famille. A croire que Lou avait été adopté. Enfin… « Mon dieu, si déjà maintenant tu es totalement gaga, qu’est-ce que ça va être lorsqu’ils seront nés. Je sens que tu vas me les gâter beaucoup trop. » Elle fit une petite moue et leva les yeux au ciel, toujours amusée par la situation. Puis, soudainement, elle prit la main de sa meilleure amie dans la sienne et la posa sur le côté droit de son ventre rond, là où l’un de ses bébés avait commencé à s’agiter légèrement. « Tiens, tu as le bonjour de bébé numéro deux. » Oui, elle s’était amusée à leur donner un numéro chacun en attendant de connaître leur sexe et surtout, de s’être décidée sur les prénoms qu’elle allait leur donner. Mais ça, elle voulait en discuter avec ses deux meilleurs amis, avoir leur avis. Tout d’abord parce que Nate était le père, il ne fallait pas l’oublier, il avait donc le droit de dire ce qu’il en pensait. Et ensuite parce que de toute manière elle n’avait qu’eux, alors… « Ça va. J'me tape encore une soirée familiale samedi soir. Avec Colin bien sûr. Et ma choré pour l'examen final commence à prendre forme. » Une soirée familiale ? Outch, dur. Elle allait encore revenir totalement hystérique, parce que sa famille toute entière lui aurait tapé sur le système. Il faut dire qu’il y avait de quoi devenir fou avec eux… « Bon courage ma belle, je penserai fort à toi ce soir-là, je pense que tu en auras bien besoin. Sinon il faudra que tu me montre ta choré un de ces quatre, que je puisse t’admirer avant tout le monde. » Elle aimait lorsque sa meilleure amie dansait pour elle. Elle était tellement belle, tellement gracieuse, tellement élégante. Bref, c’était vraiment agréable à regarder. «  Et bien tant mieux ! Régale toi ma chérie j'en ai fait trois tonnes ! Bon et sinon le doc a dit quoi d'autre ? » Oh là là, trois tonnes, vraiment ? « Mon dieu, mais tu veux que je devienne grosse ou quoi ? Enfin, encore plus grosse que je ne le suis déjà. » Elle rit doucement et caressa son ventre rond. En vérité, elle se fichait un peu d’être grosse. Au contraire, elle affichait fièrement son ventre et était heureuse que celui-ci se fasse de plus en plus voyant de jour en jour. Elle aimait être enceinte et elle aimait avoir un ventre rond, voilà. « Le doc m’a simplement annoncé que je ne mourrais pas aujourd’hui ce qui, en soit, est une bonne chose. Pour le moment tout va bien d’après lui, mais j’ai rendez-vous dans un mois pour de nouveaux tests. Il préfère être trop prudent que pas assez apparemment… Sinon il n’a pas dit grand-chose d’autre, il a passé le reste de la consultation à me bassiner sur ma grossesse. Il m’énerve. Pourquoi n’accepte-t-il pas simplement mon choix ? C’est ma vie qui est en jeu, pas la sienne que je sache. Alors si je veux mener cette grossesse à terme, je le ferais, c’est tout. Et il n’aura rien à dire. » Elle émit un petit bruit agacé puis croqua dans un nouveau brownie pour se détendre.

© Belzébuth

_________________


'Resurrected
Looks up and smiles, you're alive ! ©️endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 23 ans (31 juillet)
statut : Officiellement en couple et fiancée. Officieusement ... aussi mais pas avec le même homme.
enfant(s) : Un jour peut-être
occupation : Quatrième année d'études en majeure danse et mineure droit
petit plus : Est une O'Callaghan. Tout le monde le sait mais personne ne comprend ce que ça veut dire réellement • est très très riche • a été fiancée de force • fais du piano • ceinture noire de karaté • son frère et meilleur ami est mort il y a deux ans • Sort secrètement avec son prof d'histoire • sa meilleure amie est enceinte de jumeaux de son autre meilleur ami • elle n'est pas encore folle ... mais ça ne devrait pas tarder !

pseudo : Puuce
avatar : Kristina Bazan
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Deborah Storm
posts : 190 points : 97
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Jeu 6 Nov - 18:31


Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre
FLASH BACK

- Louise il faut qu'on parle, déclara son père d'une voix qui se voulait douce mais ferme.
- Non je ne m'éloignerais pas de Kate sous prétexte que c'est ce que vous désirez maman et toi. Je ne suis pas une de vos esclaves, rétorqua sa fille sans même lever le nez du livre qu'elle était en train de lire.

Son père la fixa d'un air surpris. Sa fille lui jeta un bref coup d'oeil agacé par dessus la monture noire de ses lunettes.

- Oh je t'en prie accorde moi un peu de crédit ! Je ne suis pas complètement stupide, je sais que vous n'aimez pas Kate, déclara t-elle en dissimulant sa rage derrière une froideur impeccable.
- Ce n'est pas ça. Nous l'apprécions beaucoup c'est une jeune femme très agréable mais ta mère et moi pensons que le milieu qu'elle fréquente - la classe moyenne - a une mauvaise influence sur toi.

Lou soupira et posa son livre. Elle retira ses lunettes et fixa son père de ses yeux d'un bleu profond.

- Katerina Wilkerson est la meilleure chose qui me soit arrivé dans la vie. Grâce à elle je me sens vivante et entière. Elle me pousse à aller jusqu'au bout de moi même, à repousser mes limites que ce soit dans la danse ou le boulot, on s'entraide, on se complète parfaitement elle et moi et elle est la soeur que je n'ai jamais eu. Ma meilleure amie. Ma confidente. Ma soeur. Mon choix. Vous ne m'imposerez pas une nouvelle fois votre volonté.

Son père la fixa et elle eu la surprise de voir une lueur de fierté dans ses yeux si semblables aux siens.

- J'admire ta loyauté, ta détermination et ta force de caractère. Elles te serviront pour affronter la vie et diriger l'entreprise familial.

Il avait l'air satisfait et fier de lui. Lou arqua un sourcil, sceptique. D'où venait ce revirement soudain ?

- Très bien. Tu peux continuer à fréquenter Katerina. Je l'apprécie bien. Elle aussi elle a du caractère.
Lou plissa les yeux, méfiante.
- Vous ne ferez plus aucune critique ni remarque à ou sur Kate ?
- Non. Je voulais voir si vous étiez vraiment liées ou si ce n'était qu'une amitié de passade. Si vous êtes comme des soeurs alors considère que pour moi elle fait partie de la famille et elle va devoir avoir les nerfs solides ma chérie, déclara le patriarche.
- Et maman ? s'enquit la blonde toujours méfiante.
- Je me charge de ta mère. Ne t'en fais pas. J'espère juste que tu continuera à arborer cette force de caractère à l'âge adulte.

FIN FLASH


Penchée sur le ventre arrondi de sa meilleure amie, Lou gagatisait complètement. Elle ne savait pas pourquoi ce souvenir refaisait surface mais elle n'avait jamais regretté d'avoir, ce jour là, tenu tête à son père pour pouvoir continuer à fréquenter Kate. Et depuis le collège, les deux gamines ne s'étaient jamais séparées.

- Mon dieu, si déjà maintenant tu es totalement gaga, qu’est-ce que ça va être lorsqu’ils seront nés. Je sens que tu vas me les gâter beaucoup trop.
Lou se redressa et sourit, radieuse. Elle hocha la tête et redevint sérieuse un instant.
- Et je le ferais avec ou sans ton consentement d'ailleurs. Elle eu un petit sourire en coin. Parce que je le peux. Son sourire s'élargit et ses yeux brillèrent d'espièglerie. Et que comme ça je serais la tatie super cool ! lança t-elle un peu gamine.
- Tiens, tu as le bonjour de bébé numéro deux, fit soudain Kate.

Le regard brillant, Lou se pencha sur le ventre de sa soeur de coeur et y posa sa joue et sa main, sentant le bébé bouger. C'était une sensation véritablement merveilleuse, elle ne s'en lassait pas. Elle restait parfois de longues minutes le soir, sur le lit de l'une ou de l'autre, sa joue et sa main posée sur le ventre de Kate.

- Bonjour petit bout. C'est tatie Lou. Je vais prendre soin de toi, de ton frère et de ta maman. C'est promis. Je ne vous laisserais jamais tomber, murmura t-elle de nouveau sérieuse.

C'était une promesse autant pour les jumeaux que pour sa soeur de coeur. Puis elle se redressa et lui raconta sa journée.

- Bon courage ma belle, je penserai fort à toi ce soir-là, je pense que tu en auras bien besoin. Sinon il faudra que tu me montre ta choré un de ces quatre, que je puisse t’admirer avant tout le monde.
Lou hocha la tête avec un sourire.
- Ouais. Fais gaffe tu seras très certainement invitée à la prochaine, railla t-elle. Et ok pour la choré.

Ses parents invitaient toujours Kate aux grandes soirées. Comme son père l'avait promit elle faisait partie de la famille et elle avait du en supporter pas mal elle aussi. Grâce au ciel, elle avait les nerfs solides. Au final elles changèrent de sujet et Lou demanda des nouvelles de ce qu'avaient dit les médecins.

- ... Sinon il n’a pas dit grand-chose d’autre, il a passé le reste de la consultation à me bassiner sur ma grossesse. Il m’énerve. Pourquoi n’accepte-t-il pas simplement mon choix ? C’est ma vie qui est en jeu, pas la sienne que je sache. Alors si je veux mener cette grossesse à terme, je le ferais, c’est tout. Et il n’aura rien à dire.
Lou fronça les sourcils.
- Il s'inquiète Kat' c'est normal. Mais ne t'inquiète pas tout ira bien. Il ne faut pas que tu te mettes la pression, de toute manière t'es pas toute seule, Nate et moi on est là et on veille sur toi.

Elle sourit doucement et déposa un baiser sur la joue de sa soeur de coeur. Elle espérait vraiment qu'il ne lui arrive rien sinon ça la détruirait.

- Bon alors qu'est ce que tu veux faire ce soir ? On sort ou on reste ici et on se fait un bon film/pizza/pop-corn/glace ? demanda t-elle en allongeant ses jambes sur la table basse.
©flawless

_________________
Adalou
A faire pâlir tous les Marquis de Sade, a faire rougir les putains de la rade. A faire crier grâce à tous les échos, a faire trembler les murs de Jéricho. Je vais t'aimer. A faire vieillir, à faire blanchir la nuit, a faire brûler la lumière jusqu'au jour. A la passion et jusqu'à la folie. Je vais t'aimer,∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 24 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Deux bouts de choux en cours de route ♥ (28 semaines)
occupation : Ancienne étudiante en psychologie, aujourd'hui elle a tout arrêté à cause de sa tumeur et de sa grossesse.
petit plus : Condamnée à cause d'une tumeur au cerveau, elle a finalement survécu, c'est une "miraculée" || Son fiancé l'a quitté quand il a su qu'elle était malade et qu'il ne lui restait plus que quelques mois à vivre || Ne souhaitant pas quitter cette terre sans avoir donné la vie, elle a demandé à son meilleur ami de lui faire un enfant après qu'elle eut appris qu'elle ne mourrait pas tout de suite || Ses médecins lui avaient interdit de tomber enceinte de peur qu'une grossesse ait un impact sur sa santé fragile, mais elle n'en a fait qu'à sa tête et ne les a pas écouté, elle est donc désormais enceinte de jumeaux || Elle a peur de sortir dehors seule la nuit, tout simplement parce qu'elle a peur du noir...

pseudo : Chimène
avatar : Sexy Dobrev
crédits : Melaaniee (avatar)
DC : Les sublimes Sadie & Eira (a)
posts : 513 points : 253
inscrit le : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Sam 8 Nov - 9:59


Quand on a une meilleure amie, on a besoin de rien d'autre.
Ft. Lou & Katerina

« Et je le ferai avec ou sans ton consentement d'ailleurs. Parce que je le peux. Et que comme ça je serai la tatie super cool ! » Ça, bizarrement, Kate n’en doutait pas une seule seconde. Lorsque sa meilleure amie avait décidé quelque chose, elle ne revenait jamais en arrière et ça serait également le cas cette fois-ci, elle en était persuadée. Elle allait gâter ses enfants comme pas possible. D’un côté, la jeune femme trouvait ça mignon que sa sœur de coeur s’implique autant dans cette aventure qui était la sienne. De l’autre, elle espérait juste qu’elle limiterait quand même les dégâts au niveau des cadeaux faits aux jumeaux. « Moui, la tatie super cool qui sera là pour leur offrir tout ce qu’ils voudront quand maman dira non. Tu me fais un super cadeau là, comment je vais me faire respecter moi, après ça ? » Elle éclata de rire puis secoua légèrement la tête. Elle saurait imposer ses limites de toute façon. Ou tout du moins elle l’espérait, car elle n’avait pas envie que ses enfants deviennent comme tous ces gamins pourris gâtés qu’on pouvait voir constamment. Qu’ils soient gâtés, d’accord, mais qu’ils aient tout de même le sens de la valeur des choses, du respect et de la politesse, qu’ils ne fassent pas de caprices pour obtenir quelque chose. Voilà ce qu’elle voulait pour ses jumeaux. Elle espérait y parvenir et ne pas devenir une mauvaise mère. Car c’était la question qui la hantait en ce moment. Enfin, l’une des questions qui la hantait. Et si elle était une mauvaise mère ? Question classique que toutes les futures mamans se posaient, mais qui était tout de même très embêtante. Elle se remettait en question, se demandant si elle serait suffisamment capable de s’occuper de deux enfants. Elle essayait de se rassurer comme elle pouvait en se disant que de toute façon, elle ne serait pas seule, il y aurait Lou, Nate, sa famille… Elle y arriverait, n’est-ce pas ? Oui, c’est ce qu’il fallait qu’elle se dise. Elle y arriverait.

Tandis qu’elle réfléchissait, sa meilleure amie avait posé sa tête et sa main sur son ventre afin de sentir ses bébés bouger. Elle avait beau être habituée à voir Lou agir de la sorte, celle-ci débarquant souvent dans sa chambre le soir, lorsque les jumeaux étaient les plus actifs, elle trouvait cette scène toujours aussi adorable. Alors elle la laissa interagir avec les bébés, observant simplement la scène. « Bonjour petit bout. C'est tatie Lou. Je vais prendre soin de toi, de ton frère et de ta maman. C'est promis. Je ne vous laisserais jamais tomber. »  Elle les sentait réagir au son de la voix de sa sœur de cœur et elle aimait ça, sentir la vie gigoter en elle. C’était une expérience tellement incroyable, cela lui arrachait toujours un grand sourire. Mais les paroles de Lou lui serrèrent le cœur tant elles la touchèrent et une larme roula silencieusement sur sa joue. Kate l’essuya en vitesse avant que Lou ne se redresse, puis lui sourit lorsqu’elle la regarda, pour ne rien montrer de ce qu’elle ressentait. Elle avait tellement de chance d’avoir une amie comme elle. C’était une personne en or qui avait su se battre pour conserver leur amitié alors que ses parents désapprouvaient totalement et, rien que pour ça, on pouvait la qualifier d’extraordinaire. Elle était incroyable et sans elle, la jeune femme ne sait pas ce qu’elle aurait fait. Lou était un peu son pilier dans ce monde, celle sur qui elle pouvait s’appuyer lorsque ça n’allait pas. Et c’était réciproque. Elles avaient toujours été là l’une pour l’autre et ça, ça ne changerait jamais. Elles se soutiendraient toujours, quoi qu’il arrive.

Suite à ça, elles se racontèrent mutuellement leur journée, Lou grimaçant en lui disant qu’elle était invitée à un énième dîner de famille qui s’annonçait d’être des plus ennuyants, et Kate elle, faisant une moue pas très joyeuse en lui racontant ses mésaventures chez son médecin qui  voulait absolument qu’elle avorte. Et puis, lorsque sa meilleure amie lui annonça qu’elle allait probablement être invitée à la prochaine réunion de famille, Kate pris un air des plus horrifié. « Oh merde, non ! » Puis elle éclata de nouveau de rire. « Promets-moi que la prochaine que je suis invitée, on sèche toutes les deux. Genre on reste là et on se vautre dans un lit devant un bon film avec des tonnes de cochonneries à ingurgiter. Tu en dis quoi ? » Elle sourit à cette idée. Elle aimait bien les parents de Lou, même si parfois ils étaient un peu gonflants. Mais elle détestait les dîners de famille qu’ils organisaient. C’était ennuyant et cela s’éternisait toujours durant des heures et des heures. Merci, mais non merci ! Surtout qu’en ce moment avec sa grossesse, elle avait perdu l’art d’être patiente. Alors si en plus elle devait rester assise toute une soirée sans bouger, à ne rien faire d’autre que d’entendre des conversations qui ne l’intéressaient pas… Oh non ! Elle s’en passerait. C’est alors qu’elles sautèrent directement du coq à l’âne pour revenir sur le sujet « Kate et son médecin réticent ». Oui, elle savait qu’il s’inquiétait pour elle, mais elle, elle s’en fichait. Elle ne voulait pas tuer deux êtres vivants qui n’avaient rien demandé à personne ! « Il s’inquiète pour moi, mais comprends qu’il veut tuer mes enfants ! Et ça ce n’est pas normal. Il pourrait s’inquiéter en me faisant suivre bien plus assidument, chose qu’il a déjà faite remarque, mais pas en voulant stopper la vie de mes bébés. Je… Non, je ne veux pas. Je ne pourrais pas. » A cette idée, des larmes roulèrent sur ses joues. Elle ne supporterait pas qu’on lui retire son bonheur. Elle aimait déjà tellement ces deux petits êtres qui grandissaient en elle qu’elle n’aurait pas pu vivre sans eux désormais. Ils étaient là, bien au chaud dans son ventre, elle les sentait bouger tous les jours, se retourner, lui donner des coups de pieds. Et son médecin voulait juste qu’elle les élimine comme ça. Impossible. Posant ses mains sur son ventre, elle baissa la tête, inspirant profondément pour se calmer, puis essuya ses larmes d’un geste rageur. « Je ne l’accepterai pas et je me battrai pour aller jusqu’au bout, quoi qu’il arrive. » Puis elle se détendit lorsque Lou vint déposer un baiser sur sa joue, lui disant que de toute façon, Nate et elle seraient là pour prendre soin d’elle. « Merci… » Elle se laissa aller quelques minutes contre sa meilleure amie, posant sa tête sur son épaule et fermant les yeux. Avant de passer aux choses sérieuses. « Bon alors qu'est-ce que tu veux faire ce soir ? On sort ou on reste ici et on se fait un bon film/pizza/pop-corn/glace ? » Sortir ? Oh non, Kate n’en avait vraiment pas envie. Pour aller où de toute façon ? Elles n’allaient pas se dire « allez, on va en boîte ! » alors que la jeune femme était aussi énorme qu’une baleine. Ça aurait été franchement risible. Et puis elle était un peu fatiguée, elle n’avait pas la force de ressortir pour aujourd’hui. La seconde option était celle qui s’avérait la meilleure. « Je vote pour qu’on reste ici ! Je vais faire leur fête aux pizzas/pop-corn/glace. » Un sourire carnassier apparut sur son visage, puis elle se remit à rire. Ça n’allait pas du tout contribuer à la faire maigrir, mais de toute façon au point où elle en était, elle n’était plus à ça près. Puis zut, elle avait bien le droit de se faire plaisir hein ! Elle était sûre que même ses bébés apprécieraient. « Quel film tu proposes ? Pas un truc trop larmoyant, je n’ai pas envie de jouer les fontaines durant toute la soirée à cause de mes foutues hormones. » Donc on allait éviter les films du style Titanic, merci bien.

© Belzébuth

_________________


'Resurrected
Looks up and smiles, you're alive ! ©️endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 23 ans (31 juillet)
statut : Officiellement en couple et fiancée. Officieusement ... aussi mais pas avec le même homme.
enfant(s) : Un jour peut-être
occupation : Quatrième année d'études en majeure danse et mineure droit
petit plus : Est une O'Callaghan. Tout le monde le sait mais personne ne comprend ce que ça veut dire réellement • est très très riche • a été fiancée de force • fais du piano • ceinture noire de karaté • son frère et meilleur ami est mort il y a deux ans • Sort secrètement avec son prof d'histoire • sa meilleure amie est enceinte de jumeaux de son autre meilleur ami • elle n'est pas encore folle ... mais ça ne devrait pas tarder !

pseudo : Puuce
avatar : Kristina Bazan
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Deborah Storm
posts : 190 points : 97
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Mer 12 Nov - 16:31


Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre
- Moui, la tatie super cool qui sera là pour leur offrir tout ce qu’ils voudront quand maman dira non. Tu me fais un super cadeau là, comment je vais me faire respecter moi, après ça ?
Lou se redressa en fronçant les sourcils.
- Non Kat', au contraire. Je sais que tu as des valeurs, toi et moi on a les mêmes. D'abord, c'est toi qui les éduque, ce sont tes enfants, et moi je ne suis pas là pour tout briser derrière. Elle lui sourit. Je serais la tatie super cool quand ils seront sages sinon je serais la "tatie d'accord avec maman".

Elle lui fit un clin d'oeil et se pencha pour sentir le petit pied de son futur/e neveu ou nièce d'ailleurs. Elle adorait les sentir, fermer les yeux et imaginer le monde avec ces deux petits amours. Ils allaient illuminer leur monde, leur journée, leur vie. Ils allaient tout changer, ils allaient les changer tous. Eux trois, Kat, Nate et elle. Le trio infernal depuis le collège, libres de tout, ivres d'amour et d'espoir, de rêves et d'intentions. Ils avaient tout prévus mais la maladie de Kate les avaient rattrapés. Ils ne l'avaient jamais lâchée, ils avaient toujours été là pour elle mais ça avait anéanti beaucoup de rêves. Et ces bébés ... ces bébés c'était l'espoir. L'espoir d'un nouveau de départ, d'une nouvelle vie, d'une nouvelle famille. Ils seraient heureux ensembles, bien plus qu'avec leur propre famille de cinglés, ou ces fichus médecins qui continuaient à pourrir la vie de Kat et sa grossesse. Mais ils étaient ensembles, tous les trois dans cette galère depuis le collège et rien ne changerait à ça. Elle murmura alors une promesse à ses futurs neveux, une promesse envers eux, envers leur maman, une promesse qu'elle comptait bien tenir jusqu'à sa mort et qu'importe ce que pourrait lui réserver la vie.

Elle fini par se redresser et par perdre son sourire. Les médecins lui pourrissaient vraiment la vie. La grossesse était sensée être un moment tellement merveilleux pourquoi fallait-il qui la lui gâche en permanence.

- Il s’inquiète pour moi, mais comprends qu’il veut tuer mes enfants ! Et ça ce n’est pas normal. Il pourrait s’inquiéter en me faisant suivre bien plus assidument, chose qu’il a déjà faite remarque, mais pas en voulant stopper la vie de mes bébés. Je… Non, je ne veux pas. Je ne pourrais pas.
Lou la serra dans ses bras, caressant ses cheveux aussi bruns qu'elle était blonde.
- Non chérie ne pleure pas. On ne touchera pas à tes bébés, personne ne leur fera de mal je les en empêcherais. Personne ne leur fera de mal, répéta t-elle avec douceur et force à la fois.

Elle le lui promit, le lui jura. Personne ne toucherait à ses neveux, personne n'arrêterait sa grossesse. Elle en faisait le serment, personne ne ferait jamais plus de mal à sa meilleure amie. Elle était sa soeur, sa responsabilité. Elle ne faillirait pas à la tâche de la protéger. Elle fini par changer de sujet pour lui changer les idées et ramener son beau sourire qu'elle aimait tant. Elle lui proposa une sortie au restaurant ou alors une pizza/pop-corn/glace à l'appart devant un bon film. Bref, rien pour leur taille fine. Mais elle s'en fichait et elle savait que Kat aussi.

- Je vote pour qu’on reste ici ! Je vais faire leur fête aux pizzas/pop-corn/glace. Quel film tu proposes ? Pas un truc trop larmoyant, je n’ai pas envie de jouer les fontaines durant toute la soirée à cause de mes foutues hormones.
- Hallelujah on va échapper à Titanic, maugréa la blonde.

Elle se leva avec souplesse et se dirigea vers le meuble télé pour l'ouvrir. S'y trouvait une impressionnante collection de DVD mais ce n'était rien par rapport au disque dur. Elle alluma la télé et fit défiler les films.

- Hum ... pas de romantique donc ... action, fantastique ? Je sais pas moi, on a les Harry Potter, Mortal Instruments, Fame, les Fast and Furious, ah sinon y a Arrow ou Once Upon a Time qu'on a pas fini la dernière fois !

Elle se fichait un peu du genre, de toute manière elle allait très certainement bosser la moitié du film. C'était une chose étonnante avec Lou, elle pouvait lire ou travailler n'importe où, n'importe quand, que ce soit avec de la musique, en suivant une conversation ou devant la télé. Elle avait du droit et de l'histoire à bosser. Et si elle devait faire un stage avec son père, autant qu'elle avance un maximum sur ses examens.

- Bon en attendant il faudrait que je t'abandonne un peu pour pouvoir aller bosser ma choré. Si tu veux venir tu es la bienvenue j'ai mis un fauteuil confortable dans le Studio.

Le Studio c'est comme ça que les filles l'appelaient. C'était une immense pièce au sous sol que Lou avait transformé en studio d'art avec un peu d'aide. Parquet, grande glace, ça faisait studio de danse en grande partie. Mais il y avait aussi de quoi peindre, un piano à queue noir et blanc. Bref, un Studio d'art.

- J'vais me changer et je descend, je remonte vers dix-neuf heures max pour commander les pizzas et passer la soirée avec toi proooomis !

Elle sourit. Il fallait dire qu'une fois dans le Studio, Lou y passait des heures et des heures et il fallait s'armer de patience et de courage pour l'en sortir. Elle alla donc se changer, se transformant en danseuse classique, vision sublime d'un mélange de noir et de doux rose pâle, ses longs cheveux blonds relevés en un chignon serrés, pointes à la main. Elle embrassa sa meilleure amie au passage puis descendit au Studio. Elle ne savait pas si Kat déciderait de la rejoindre ou pas mais il fallait qu'elle bosse. Une fois arrivée, elle mit ses pointes, la musique et commença à attaquer.
   
©flawless

_________________
Adalou
A faire pâlir tous les Marquis de Sade, a faire rougir les putains de la rade. A faire crier grâce à tous les échos, a faire trembler les murs de Jéricho. Je vais t'aimer. A faire vieillir, à faire blanchir la nuit, a faire brûler la lumière jusqu'au jour. A la passion et jusqu'à la folie. Je vais t'aimer,∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 24 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Deux bouts de choux en cours de route ♥ (28 semaines)
occupation : Ancienne étudiante en psychologie, aujourd'hui elle a tout arrêté à cause de sa tumeur et de sa grossesse.
petit plus : Condamnée à cause d'une tumeur au cerveau, elle a finalement survécu, c'est une "miraculée" || Son fiancé l'a quitté quand il a su qu'elle était malade et qu'il ne lui restait plus que quelques mois à vivre || Ne souhaitant pas quitter cette terre sans avoir donné la vie, elle a demandé à son meilleur ami de lui faire un enfant après qu'elle eut appris qu'elle ne mourrait pas tout de suite || Ses médecins lui avaient interdit de tomber enceinte de peur qu'une grossesse ait un impact sur sa santé fragile, mais elle n'en a fait qu'à sa tête et ne les a pas écouté, elle est donc désormais enceinte de jumeaux || Elle a peur de sortir dehors seule la nuit, tout simplement parce qu'elle a peur du noir...

pseudo : Chimène
avatar : Sexy Dobrev
crédits : Melaaniee (avatar)
DC : Les sublimes Sadie & Eira (a)
posts : 513 points : 253
inscrit le : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   Mer 26 Nov - 18:01


Quand on a une meilleure amie, on a besoin de rien d'autre.
Ft. Lou & Katerina

Tandis que les larmes ruisselaient sur ses joues, sa meilleure amie la serrait contre elle, la berçant doucement comme si elle avait été un bébé, caressant ses cheveux. Mais ses sanglots continuaient, un flot ininterrompu de larmes qui trempait son beau visage et rougissait ses yeux. « Non chérie ne pleure pas. On ne touchera pas à tes bébés, personne ne leur fera de mal je les en empêcherais. Personne ne leur fera de mal. » Ses mots étaient réconfortants et, petit à petit, la jeune femme finit par se calmer. Inspirant profondément, elle réussit à stopper ses larmes et à retrouver un rythme respiratoire à peu près normal. Si Lou n’avait pas été là, ça aurait probablement duré encore un moment. Mais elle avait toujours été là pour elle et Kate savait que ça ne changerait pas. Avec Nate et Lou, ils avaient toujours été très soudés. Après tout, on ne change pas une équipe qui gagne. C’est pour cela que des années après leur première rencontre, ils étaient toujours ensemble. La jeune femme savait que rien ne pourrait les séparer et qu’ils seraient toujours là pour elle, quoi qu’il arrive. Et cette idée était la plus réconfortante du monde, car elle savait qu’elle ne se retrouverait jamais seule. « Merci… » Elle n’avait pas besoin d’en dire plus, Lou savait. Et c’était tout ce qui comptait.

Peu après, les deux jeunes femmes changèrent de sujet, pour le plus grand soulagement de Kate. Elle n’aimait pas vraiment pleurer et elle était ravie de pouvoir sourire de nouveau. Lorsque sa meilleure amie lui proposa une petite soirée film et malbouffe, la jeune femme ne se fit pas prier pour accepter. Excellent programme, d’autant plus qu’elle avait une dalle pas possible ! Les choses se compliquèrent juste un peu lors du choix du film. « Hallelujah on va échapper à Titanic » Haaaaaan. Kate pris un air outré face à une telle remarque et écrasa un coussin sur le visage de sa meilleure amie. « Ne critique pas ce chef d’œuvre cinématographie, s’il te plaît ! » Bon, en même temps elle comprenait que Lou en ait marre. Kate l’avait tellement saoulé à vouloir sans cesse regarder ce film, que sa « sœur » avait fini par en faire une overdose. Bah quoi, c’était toujours mieux qu’une overdose dû à la drogue, non ? Elle voulut se lever pour rejoindre son amie qui regardait les films disponibles dans leur collection, mais elle n’en eut pas le courage. Alors elle resta assise, une main posée sur son ventre, à attendre les propositions de Lou. « Hum ... pas de romantique donc ... action, fantastique ? Je sais pas moi, on a les Harry Potter, Mortal Instruments, Fame, les Fast and Furious, ah sinon y a Arrow ou Once Upon a Time qu’on n’a pas fini la dernière fois ! » Excellente question. Kate réfléchit un instant, hésitant fortement entre Once Upon A Time et Harry Potter. Un peu de fantastique ne pourrait pas lui faire de mal. Et puis, ça changerait de Titanic, c’était certain. « Pourquoi pas Once Upon A Time ? J’aimerai bien connaître la suite. Enfin… Si je ne m’endors pas lamentablement devant. » Elle leva les yeux au ciel. En ce moment, c’était l’une de ses spécialités : s’endormir devant la télé. Elle était tellement fatiguée qu’elle ne parvenait pas à tenir assez longtemps pour voir la fin. Du coup elle s’endormait. Seul hic ? Ensuite elle ne parvenait plus à dormir une fois qu’elle était dans son lit. A croire que ses bébés faisaient la différence entre le lit et le canapé. Lorsqu’elle était sur le canapé, ils ne bougeaient pas d’un pouce et elle pouvait profiter de quelques instants de repos. Mais dès qu’elle passait dans son lit… C’était une autre histoire. Fiesta et compagnie. Et bonjour les coups de pieds dans les côtes. Autant dire que pour dormir, c’était loin d’être idéal. Malheureusement elle n’avait pas le choix et faisait avec. C’était pour la bonne cause. « Bon en attendant il faudrait que je t'abandonne un peu pour pouvoir aller bosser ma choré. Si tu veux venir tu es la bienvenue j'ai mis un fauteuil confortable dans le Studio. J'vais me changer et je descends, je remonte vers dix-neuf heures max pour commander les pizzas et passer la soirée avec toi proooomis ! » Cette remarque la tira de ses pensées. Quoi ? Oh, mais non… Elle fit une petite moue déçue. Elle aurait aimé passer du temps avec sa meilleure amie. Certes, elle pouvait toujours descendre pour la regarder danser, mais ça ne serait pas pareil. Bon… Ça serait toujours mieux que rien de toute façon. « S’il y a un bon fauteuil alors… J’arrive. Laisse-moi juste quelques minutes. » Son amie disparu et elle se retrouva seule, toujours assise dans le canapé. Le silence régnait en maître et elle ne se serait pas risquée à le briser. Depuis sa tumeur, elle avait parfois besoin de rester seule un moment et de penser à tout, à rien. Ça lui faisait du bien, autant que ça la blessait. Rester seule était un moyen d’oublier comme de se souvenir. Tout dépendait de son humeur. Aujourd’hui elle tâcha d’oublier, se concentrant sur son ventre où apparaissaient parfois quelques bosses, signe que la vie était belle et bien présente en elle. Du bout des doigts elle effleura sa peau, tandis qu’elle sentait ses enfants s’agiter en elle. Elle aimait ça. L’instant d’après, le moment était brisé, alors que la musique de Lou se faisait entendre, assourdie au maximum grâce à l’épaisseur des murs, mais tout de même audible. C’est à cet instant que la jeune femme se releva et descendit tant bien que mal l’escalier menant au sous-sol pour rejoindre son amie. Plus sa grossesse avançait et plus elle avait peur de tomber dans les escaliers. Elle prenait donc le plus grand soin à descendre lentement, posant bien un pied après l’autre, pour se préserver d’une chute qui pourrait avoir des conséquences dramatiques. Une fois en bas, elle alla directement se poser dans le fauteuil dont lui avait parlé Lou. En effet, il était confortable. Elle ne dit rien pour ne pas briser sa concentration, et se concentra elle-même sur les mouvements de la belle blonde.

© Belzébuth

_________________


'Resurrected
Looks up and smiles, you're alive ! ©️endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kate&Lou ❧ Quand on a une meilleure amie on a besoin de rien d'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jaiden | My gosh ou quand ma meilleure amie veut me tuer...
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand changer pour le groupe 2?
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: cork, irlande :: saint patrick street :: logements :: Lou O'Callaghan & Katerina Wilkerson-