AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There's nothing left to say now. (Adam&Ruby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: There's nothing left to say now. (Adam&Ruby)   Dim 9 Nov - 12:30


  • Maintenant que je suis enceinte, mes rendez-vous avec mon médecin se sont multipliés. Récemment, on a d’ailleurs apprit que j’étais atteinte d’hémophilie. Cela a commencé par quelques bleus, quelques saignements, un peu trop volumineux. Mais néanmoins, cela m’ayant inquiété, je n’ai pu m’empêcher d’aller voir ce spécialiste. Suite à ça, j’ai dû faire des recherches sur mon père : car en ayant regardé dans le dossier médical de ma mère, j’ai bien vu qu’elle n’avait aucun problème de ce genre. Et comme cela était héréditaire, je me suis dit alors qu’il ne restait que mon père. Ce père que je n’ai jamais connu, ou très peu. Et là, je suis dans ce café, avec mon thé et ce muffin, mes mains posées sur mon ventre. Et j’ai peur. J’ai peur parce que je ne sais pas ce qui m’attend dans ce dossier jaune : ai-je un frère, une sœur ? Est-il vivant, ou mort ? Et mon père ? J’ai pris une grande inspiration, et en ouvrant ce dossier, j’ai juste vu une feuille avec un nom, et un numéro : Adam Lochlainn, et son numéro de téléphone. J’ai refermé le dossier, et j’ai bu mon thé.

    Quelques jours plus tard, j’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai composé le numéro. J’étais seule, dans le salon, et j’ai appelé. Je n’ai pas eu la force de répondre à ce « Allo ? » alors j’ai simplement raccroché, et j’ai pleuré. Etait-ce une bonne chose, ou non ? Etait-ce lâche de ma part d’hésiter à l’appeler de nouveau ? Je ne sais pas vraiment. J’ai fermé les yeux, j’ai balancé mon téléphone, et je me suis simplement reposée. Dans quelques jours, quand le courage viendra sonner à ma porte, je l’appellerai.

    Ce fut donc tout naturellement que j’ai composé de nouveau son numéro. Et au « Allô », j’ai eu la force de répondre. « Bonjour, je suis ta sœur. »
Revenir en haut Aller en bas

âge : 25 printemps a son actif
statut : Amoureux d'une de ses élèves...
enfant(s) : un enfants dont ignore encore l'existence
occupation : professeur d histoire au lycée et à la fac
petit plus : a fait deux ans de prison pour viol meme si ca n apparait pas dans son casier judiciaire - Ancien délinquant, maintenant rangé, il tente de remettre les autres dans le droits chemin - Officielement en couple avec sa meilleure amie enceinte d'un inconnu - Officieusement en couple avec une élève de la fac, promise à un autre soit dit en passant.

pseudo : Ellya
avatar : Theo james
DC : Ca travaille ... :3
posts : 609 points : 240
inscrit le : 08/09/2014

MessageSujet: Re: There's nothing left to say now. (Adam&Ruby)   Dim 9 Nov - 20:39

Depuis que Marjory lui avait révélé qu'il avait une fille, il ne savait plus quoi penser. Au début il ne l'avait pas cru bien sur, pas après ce qu'elle lui avait fait mais en y réfléchissant il se demandait de plus en plus si c'était vrai ou non ? C'était pour cette raison qu'il avait demandé à Byron de passer le voir. Après leurs "aventures" au Zimbabwe et le soutien sans faille dont il avait fait preuves durant les deux ans de prison du jeune homme, il écoutait toujours ses conseils et en ce moment il en avait plus que besoin.

Son ami était partit depuis vingt minutes quand son téléphone sonna. il posa son café attrapa son téléphone. Numéro inconnus, comme la dernière fois. Il avait décroché et la personne avait raccrocher. Il en avait déduit que la personne avait sans doute fait un faux numéro, mais il aurait aimé qu'elle s'excuse tout de même. Raccrocher au nez ça ne se fait pas !
Il décrocha cette fois encore et fut surpris d'entendre un « Bonjour, je suis ta sœur. ». après quelques secondes de flottements il repris ses esprits.

-"Excusez-moi, mais vous avez du vous tromper de numéro." répondit-il poliment Allons bon, il l'aurait su si il avait eu une soeur. Sa mère avait été suffisamment de fois bourré quand il était jeune pour qu'elle le lui confie accidentellement. "Je n'ai pas de soeur, ma mère n'aurait jamais accepté d'avoir à élevé deux enfants à la fois." Il avait tellement peu connu son père qu'il ne pensa même pas à réfléchir du côté paternel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

There's nothing left to say now. (Adam&Ruby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ya bna ADAM
» A l'abri de rien/ Olivier Adam
» Adam et Eve version islamique.
» Pour retenir qu'en anglais, left désigne la gauche et right la droite
» Quel os Dieu a-t-il vraiment pris à Adam pour créer Eve ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: cork, irlande :: saint patrick street :: gloria jean's-