AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ∞ i need to tell you the truth (loan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Mer 26 Nov - 12:51


CÉLIA & LOAN

i need to tell you the truth

Une semaine après nos retrouvailles, je n’arrivais toujours pas à passer à autre chose, et à oublier. Bien qu’au début, tout s’était plutôt bien passé, les choses avaient très vite dégénéré entre nous, sans que je puisse pouvoir le contrôler. Je m’étais sentie impuissante face à son chagrin, et sa haine qu’elle semblait me porter. Loan avait eu le cœur brisé lors de mon départ, et tout était de ma faute. Je ne pouvais donc pas la blâmer d’avoir du mal à oublier le passé... alors oui, ce soir là, Loan avait mit un terme, prématurément, à la soirée. Et depuis je n’avais pas eu de nouvelles. Enfin, je l’avais aperçu à la soirée d’anniversaire de James, au Château Bar, mais je n’avais pas osé l’aborder. Après tout, ce soir là, j’étais avec Demyan, mon meilleur ami, et nous étions bien trop occupés à nous faire passer pour le couple parfait. Mais de nombreux regards s’étaient échangés entre nous... comme si une forte connexion nous reliait, à nos dépends. Pour moi, notre relation n’était pas terminée, et je ne voulais pas qu’elle le soit, pour être honnête. J’avais envie de la revoir, et je pensais à elle à longueur de journée. Si bien que je n’arrivais même plus à me concentrer au travail. Je rêvais, secrètement, qu’elle franchisse la porte du spa, comme elle l’avait fait la première fois. Lors de nos retrouvailles, je n’avais pas été totalement honnête avec elle. Et je n’avais pas pris le soin de lui dire la vérité sur la véritable raison de mon départ. Et je le regrettais, amèrement, maintenant. Et si elle avait décidé de tourner définitivement la page sur notre amitié ? Et si elle ne voulait plus jamais me revoir ? Et si tout était bel et bien terminé entre nous ? Non, je ne voulais pas l’admettre. Ce n’était pas possible... j’avais besoin d’elle, de la retrouver. Et surtout de me faire pardonner. Je ne supportais pas de savoir qu’elle me détestait. Cette sensation me brisait le cœur.

Après quelques jours d’hésitation, j’avais fini par lui envoyer un message. Loan, c’est moi. L’autre jour, je ne t’ai pas dit toute la vérité à mon sujet. J’ai besoin de te parler, tu mérites de savoir. C’est important, et j’espère que tu m’accorderas une deuxième chance. Rejoins-moi près de la fontaine, du parc vers dix-neuf heures. Célia. Oui, j’avais craqué, et j’avais fait le premier pas vers elle. J’avais même pris le soin de récupérer son numéro dans le fichier client du spa. Autant vous dire que j’étais déterminée à rattraper mes erreurs du passé. Mais je n’avais pas eu de réponse de sa part, et je ne savais pas si elle comptait venir... je m’étais tout de même préparée pour l’occasion, bien emmitouflée dans mon manteau, et mon écharpe. Le mois de décembre était bientôt là, et le temps s’était donc énormément refroidi sur Cork. J’étais arrivée un peu en avance, les mains engouffrées au fond de mes poches. La fontaine du parc, encore de bons souvenirs de notre passé... je ne lui avais pas donné rendez-vous dans ce lieu par hasard. Mais cette fois-ci, j’avais choisi un lieu à l’air libre, pour ne pas rendre les choses trop officielles comme ça aurait pu être le cas au restaurant, par exemple. Et puis je voulais mettre toutes les chances de mon côté pour que, cette fois-ci, les choses se passent du mieux possible. Même si, je l'avoue, je redoutais un peu ce moment. Et si, elle décidait de ne pas venir au rendez-vous et de me poser un lapin ?

_________________
just to lose control, just once
» Personne ne peut pendant très longtemps se montrer un visage à lui-même et en présenter un tout autre au reste du monde sans finir par s'y perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

statut : en couple, mais un peu perdue
occupation : kinésithérapeute
petit plus : avoir un enfant était presque devenue une obsession chez elle, mais elle vient d'apprendre qu'elle est stérile (+) elle est complètement dévastée, mais ne le montre pas (+) son petit ami l'a demandé en mariage sur un papier le jour de la nouvelle, comme il n'était pas là elle a fuit et a trouvé une excuse pour ne pas revenir le soir. il ne sait pas qu'elle est au courant de cette demande

crédits : angel dust
posts : 205 points : 105
inscrit le : 26/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Ven 28 Nov - 19:24




   

célia & loan
est ce que vous l’avez dit ? « je t’aime », est ce que vous l’avez dit ? « je ne veux jamais vivre sans toi. tu as changé ma vie. » est ce que vous l’avez dit ? faire des projets, se fixer un but et travailler pour cela... mais de temps à autre, on regarde autour de soi parce que c’est ainsi, on ne sera peut-être plus là demain.
Ce matin elle recevait un message, encore très peu réveillée, elle le lisait très brièvement. Mais la signature du destinataire l'obligeait à le relire plusieurs fois. C'était elle. Loan n'avait pas arrêté de penser à elle ces derniers jours. C'était presque devenu sa seule occupation. Elle se trouvait encore en arrêt de travail et son petit ami était parti quelques jours en déplacement pour son boulot, ce qui laissait l'appartement complètement vide. Avec tout ce calme, elle pensait beaucoup, beaucoup trop même. Elle ne savait pas ce qu'elle devait ressentir par rapport aux retrouvailles très calme puis très chaotiques avec Célia. Comment tout cela avait pu dégénérer ? Ce qui la perturbait n'était pas le fait de revoir sa meilleure amie, mais c'était plutôt la manière dont cela c'était produit. Et puis il y avait aussi eu cette soirée au bar branché. Loan s'y était rendue seule, à l'inverse de son amie qui y était venue accompagnée. Cela lui avait brisé le cœur et avait anéanti tous ses espoirs de passer une bonne soirée. Elle avait rapidement quitté la soirée, en pleurs, pour se réfugier chez elle. Elle n'avait d'ailleurs plus quitté cet endroit depuis ce soir-là. Elle n'en avait pas la force. Son seul réconfort était de regarder des films à l'eau de rose tout en mangeant. La blonde ne comprenait pas ce qui lui arrivait, comment pouvait elle toucher autant le fond, alors qu'il y a un mois tout allait pour le mieux. Bref. Elle n'avait pas répondu au message, cela lui laissait la possibilité de refuser jusqu'à la dernière minute.

Elle avait finalement pris la décision de s'y rendre, cela lui permettrait de sortir un peu de chez elle et de laisser respirer un peu le canapé. Elle s'était lavée rapidement et avait enfilé un slim et un simple pull. Inconsciemment, elle voulait être belle pour Célia. Loan se maquillait légèrement et brossait ses cheveux avant de partir de chez elle. Elle faisait son entrée dans le parc, elle avançait les mains dans ses poches. Au loin, elle apercevait Célia et ses pas se mirent à ralentir. Elle avait encore la possibilité de faire demi-tour et de mettre fin à toute cette histoire. Mais non. Elle était intriguée et ne désirait qu'une chose : savoir ce qui s'était passé il y a six ans, pourquoi sa meilleure amie était partie comme une voleuse. Loan poursuivait son chemin, doucement, mais sûrement. Elle s'approchait doucement de la blonde, malgré le fait qu'elle était de dos, elle savait très bien que c'était elle. La kiné connaissait les formes de son amie par coeur, elle avait souvent rêvé d'elle et de ses formes, mais aucun de ses rêves n'étaient devenus réalité. Elle se trouvait maintenant à côté de son amie et ouvrait la bouche pour marquer sa présence. « Bonsoir ».


   
(c) fiche:WILD BIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Mer 3 Déc - 14:30


CÉLIA & LOAN

i need to tell you the truth

Les minutes défilaient, et je commençais sérieusement à douter que mon ancienne meilleure amie se pointe au rendez-vous. Si c’était le cas, je serais évidemment déçue, et attristée, mais au moins, la page serait définitivement tournée. Au moins, les choses seraient définitivement claires entre nous, et terminées. Mais dans le fond, ce n’était pas ce que je souhaitais... je ne voulais pas que toute cette histoire ne soit que du passé. Je ne voulais pas définitivement la perdre, pour de bon. Je voulais qu’on retrouve notre amitié du passé... et plus encore, mais ça, je me garde bien de le préciser. Mes sentiments à son égard sont toujours là, je ne peux désormais plus le nier. Nos retrouvailles l’avaient prouvé. Et je n’avais fait que penser à elle, depuis ce moment. Alors oui, je stressais, la boule au ventre, anxieuse de savoir comment ce rendez-vous allait se dérouler. Je me perdais alors dans toutes mes pensées lorsqu’une présence et une voix me fit sursauter. Sa voix, sa douce et délicate voix. Cette voix que j’avais tant aimé entendre par le passé. Cette voix qui avait souvent su me remonter le moral, et me faire sourire. Cette voix qui avait fini par me rendre folle. « Bonsoir Loan ! » J’étais rassurée qu’elle soit finalement venue à ce rendez-vous. Inconsciemment, je pris mon amie dans les bras en guise de bonjour avant de me rendre compte que ce n’était peut être pas très approprié au vue des circonstances... je me retirais alors, machinalement, baissant légèrement la tête, mal à l’aise et honteuse. Cette étreinte n’avait donc pas duré très longtemps. Elle fut furtive, mais avait eu le don d’être une nouvelle fois très intense. J’avais ressenti ce que j’avais déjà ressenti auparavant, à son contact. Mais je ne voulais pas que la situation devienne embarrassante, et je préférais donc éviter de penser à tout ça. Je respirais un grand coup pour chasser ces pensées de mon esprit. Je lui avais donné rendez-vous pour une raison particulière, et je ne devais pas me disperser de mon objectif. Ce soir, je comptais lui révéler la vérité sur la véritable raison de ma fuite, six ans plus tôt. Je voulais me livrer à cœur ouvert à mon amie, lui avouer mes plus sombres secrets pour qu’elle puisse enfin me comprendre et me pardonner. « Merci d’être venue, et de m’accorder cette  nouvelle chance. » Je lui en étais vraiment reconnaissante, et c’était normal pour moi de lui faire savoir et de la remercier pour cela. Mais je ne voulais pas trop insister sur ce sujet. « Comment tu vas, depuis la dernière fois ? » Oui, je ne voulais pas rentrer immédiatement dans le vif du sujet, sans prendre de ses nouvelles et sans faire les choses dans l’ordre. Encore une fois, j’espérais que les choses allaient bien se passer, et je faisais donc tout pour. Ne pas brûler les étapes. Ne pas brusquer les choses.

_________________
just to lose control, just once
» Personne ne peut pendant très longtemps se montrer un visage à lui-même et en présenter un tout autre au reste du monde sans finir par s'y perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

statut : en couple, mais un peu perdue
occupation : kinésithérapeute
petit plus : avoir un enfant était presque devenue une obsession chez elle, mais elle vient d'apprendre qu'elle est stérile (+) elle est complètement dévastée, mais ne le montre pas (+) son petit ami l'a demandé en mariage sur un papier le jour de la nouvelle, comme il n'était pas là elle a fuit et a trouvé une excuse pour ne pas revenir le soir. il ne sait pas qu'elle est au courant de cette demande

crédits : angel dust
posts : 205 points : 105
inscrit le : 26/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Ven 5 Déc - 18:39




   

célia & loan
est ce que vous l’avez dit ? « je t’aime », est ce que vous l’avez dit ? « je ne veux jamais vivre sans toi. tu as changé ma vie. » est ce que vous l’avez dit ? faire des projets, se fixer un but et travailler pour cela... mais de temps à autre, on regarde autour de soi parce que c’est ainsi, on ne sera peut-être plus là demain.
Elle respirait profondément et attendait plusieurs minutes, debout, à l’entrée du parc. Ses pas s’étaient faits lourds sur le trajet, comme s’ils ne voulaient pas qu’elle vienne. Il faut dire qu’elle avait perdu la raison en la voyant au spa, elle avait cherché plein d’excuses pour ne pas venir, toutes plus nulles les unes que les autres, mais son cœur l’avait finalement poussé à marcher jusqu’ici afin de découvrir la vérité. C’était ce qu’elle voulait depuis toutes ses années et elle en avait aujourd’hui l’occasion. Elle s'était doucement approchée, tournant à plusieurs reprises la tête afin d'observer ce qu'il se passait dans le parc. Mais il n'y avait rien, plus personne, avec ce froid les gens étaient déjà rentrés chez eux et maintenant, il n'y avait plus qu'elles. Loan saluait son amie, afin de lui montrer qu’elle était là. Rapidement, Célia la prenait dans ses bras. La kinésithérapeute savait très bien qu’elle avait eu ce geste machinalement, c’était quelque chose qu’elles faisaient il y a six ans, mais aujourd’hui ça rendait le geste étrange voir gênant. Son amie se reculait et baissait la tête, Loan comprenait alors qu’elle était mal à l’aise. Elle lui lançait un léger sourire afin d’apaiser un peu les choses. Elles n’étaient pas là pour se battre, mais pour améliorer les choses entre elles, enfin si c’est possible. « Je suis intriguée. Je veux savoir pourquoi tu es partie et tu me proposes de le faire, donc je ne pouvais pas refuser ». Elle avait pourtant longtemps hésité. Elle avait peur de le regretter ensuite, après tout, Célia était partie peu de jours après leur baiser échangé. Est-ce que c'était la raison de son départ ? Loan n'avait que cette question en tête, elle passait et repassait encore. Et la blonde n'avait aucune réponse à lui apporter, elle n'en avait aucune idée, car elle avait été distante suite à cette nuit et ne savait donc pas si sa meilleure amie avait eu des problèmes ou non. Elle ne voulait pas être la raison de son départ. « Depuis le dernier coup, je vais bien merci. Et toi ? » Loan mentait, mais ça, son amie n'en savait rien. Elle ne voulait pas s'étendre à ce sujet, car si Célia découvrait vraiment ce qui se passait depuis quelques jours, notamment ce qui s'était passé lors de la fameuse soirée, elle pourrait se poser des questions sur les sentiments de Loan. Cette dernière se posait d'ailleurs des questions, revoir son ancienne meilleure amie l'avait tellement chamboulé, que cela avait mis sa tête à l'envers.


   
(c) fiche:WILD BIRD

_________________

le bonheur ne s’acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d’entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Lun 8 Déc - 22:23


CÉLIA & LOAN

i need to tell you the truth

La jeune femme voulait apparemment savoir la vérité. C’est ce qui l’avait d’ailleurs incité à venir au rendez-vous, ce qui était une bonne chose. « Tu as raison, tu mérites de savoir la vérité. » Dans toute cette histoire, Loan n’avait rien demandé à personne. Ce n’était pas de sa faute, et elle n’avait donc pas à en subir les conséquences. J’aurais sans doute du lui avouer mon secret depuis longtemps déjà... mais il y a six ans, je n’avais pas eu la force et le courage de le faire. Les choses avaient désormais changé. « Maintenant que j’ai eu la chance de te retrouver, je ne ferais pas deux fois la même erreur... Je ne veux pas te perdre, Loan. » J’étais consciente que nos retrouvailles n’avaient pas été si bonnes que je l’aurais espéré. Et que c’était entièrement de ma faute, à cause de mon silence, et de mes non-dits. Alors, oui, ce soir, j’étais prête à tout lui dire. Ou presque. Mais avant cela, j’avais tenu à prendre de ses nouvelles. M’assurer qu’elle aille bien, malgré tout. Son bonheur avait toujours été la priorité, et c’était encore le cas aujourd’hui. « Je vais bien aussi, merci. » Mais je la connaissais par cœur, et je savais que son regard ne coïncidait pas avec ses paroles. Je me doutais bien qu’elle ne me disait pas totalement la vérité, mais je n’avais pas envie de rentrer dans ce débat là. Ce n’était, après tout, pas à elle de se confier à moi ce soir. Je me dirigeais alors vers le banc le plus proche, l’entrainant par le bras, pour qu’on puisse s’y installer. C’était désormais le moment de rentrer dans le vif du sujet. « Il y a six ans, alors que j’avais décidé de sortir en ville pour me changer les idées... » Je ne précisais pas, volontairement, que j’avais voulu sortir dans un bar gay à la suite de notre baiser échangé. Oui, depuis ce moment là, je me posais beaucoup de questions sur ce que j’étais réellement, et sur ce que je ressentais exactement pour elle. J’étais simplement une ado complètement perdue qui cherchait à mettre des mots sur les émotions qu’elle ressentait pour sa meilleure amie. « J’étais seule... Et... quand j’ai voulu rentrer chez moi... » Puis je m’arrêtais, net, dans mon discours. Ma voix devenait tremblante, et les larmes commençaient à monter. C’était la première fois que je racontais mon histoire. Seuls deux personnes étaient au courant de mon agression ; Dean & Demyan. Mais je n’avais pas pris le soin de leur avouer directement. Dean a été celui qui m’a trouvé, ce jour là, et je n’ai donc pas eu besoin de lui dire. Quant à Demyan, il l’a deviné au fil du temps... à force de passer des moments en ma compagnie. Et il me l’a fait confirmer, sans vraiment en parler. Alors oui, la douleur était bel et bien toujours là. Et il était difficile pour moi de l’avouer à haute voix, d’en parler, comme ça, pour la première fois. Je ne pu empêcher les larmes de couler.

_________________
just to lose control, just once
» Personne ne peut pendant très longtemps se montrer un visage à lui-même et en présenter un tout autre au reste du monde sans finir par s'y perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

statut : en couple, mais un peu perdue
occupation : kinésithérapeute
petit plus : avoir un enfant était presque devenue une obsession chez elle, mais elle vient d'apprendre qu'elle est stérile (+) elle est complètement dévastée, mais ne le montre pas (+) son petit ami l'a demandé en mariage sur un papier le jour de la nouvelle, comme il n'était pas là elle a fuit et a trouvé une excuse pour ne pas revenir le soir. il ne sait pas qu'elle est au courant de cette demande

crédits : angel dust
posts : 205 points : 105
inscrit le : 26/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Lun 15 Déc - 22:01




   

célia & loan
est ce que vous l’avez dit ? « je t’aime », est ce que vous l’avez dit ? « je ne veux jamais vivre sans toi. tu as changé ma vie. » est ce que vous l’avez dit ? faire des projets, se fixer un but et travailler pour cela... mais de temps à autre, on regarde autour de soi parce que c’est ainsi, on ne sera peut-être plus là demain.
Loan lançait un léger sourire à son amie quand celle-ci disait qu'elle ne voulait pas la perdre une nouvelle fois. Elle ne savait pas vraiment où tout cela allait les mener, mais Célia lui manquait beaucoup, elle n'avait jamais retrouvé quelqu'un qui aurait pu partager un lien aussi fort que celui qu'elles avaient eu. La masseuse entraînait son amie sur un banc, afin de lui expliquer la réelle raison de son départ et pour enfin mettre toute cette histoire au clair. Il y avait eu assez de non-dits entre elle pour que tout cela continue. « Quand tu as voulu rentrer chez toi ? » Célia n'avait pas fini sa phrase et Loan ne voyait pas où elle voulait en venir. Mais rapidement la jeune femme commençait à pleurer et son amie comprenait petit à petit que tout cela était grave. L'une de ses mains glissait dans le dos de son interlocutrice et elle commençait des mouvements tendres le long de sa colonne vertébrale, afin d'essayer de l'apaiser un peu. « Tu sais, tu aurais dû m'en parler ... » Loan avait compris ce qui s'était passé, enfin elle l'avait imaginé. Elle n'avait jamais été la meilleure des élèves à l'école, mais quand on parle d'une jeune femme, seule et qu'on n'arrive pas à finir sa phrase, il n'y a pas quarante issues possibles. Elle avait également compris que ce qu'elle pensait n'était en réalité qu'un gros mensonge. Jamais Célia n'était partie par sa faute. « J'ai toujours cru que tu étais partie à cause de moi ... Enfin, de ce qui s'était passé entre nous ... » La blonde faisait référence au baiser qu'elle avait échangé, mais ça, elle savait très bien que Célia allait le comprendre. Elle se sentait mal et coupable, elle s'était créée une excuse pour ne pas voir la réalité, pour ne pas sentir que sa meilleure amie avait réellement besoin d'elle. Les larmes commençait aussi à lui monter aux yeux. « Tu sais ... J'aurais été là pour toi il y a six ans. Je t'aurais acheté de la glace, j'aurais essayée de te faire rire, de te faire penser à autre chose, car je pense qu'il est impossible d'oublier. Mais j'aurais fait de mon mieux pour que tu ailles mieux. J'aurais été là. » Et elle serait très certainement tombée amoureuse d'elle.


   
(c) fiche:WILD BIRD

_________________

le bonheur ne s’acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d’entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : vingt-trois ans.
statut : en faux-couple avec son meilleur ami.
occupation : masseuse.
petit plus : a été victime d'un viol, dont elle est tombée enceinte - elle a fait adopté l'enfant, ne pouvant pas le garder dans ces conditions.

pseudo : sab*/loveless
avatar : gabriella wilde.
crédits : merenwen (ava) + tumblr.
DC : schizo (roxy, tomey & maxym).
posts : 122 points : 88
inscrit le : 19/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Mar 23 Déc - 22:06


CÉLIA & LOAN

i need to tell you the truth

Finalement, je n’avais même pas eu besoin de lui dire. Sans doute avait-elle compris suite aux larmes qui s’étaient échappées de mon regard. J’étais soulagée d’un énorme poids. Oui, maintenant qu’elle savait, beaucoup de choses changeaient.  Et si j’avais su le bien que cette révélation aurait pu me faire, croyez-moi, il y a longtemps que je l’aurais fait. Mais les années n’étaient pas récupérables, malheureusement. Comme on dit, vaut mieux tard que jamais. Six ans après, Loan était désormais au courant de la vérité. La véritable raison de mon départ, de ma disparition et de ma fuite. Oui, j’aurais peut être dû lui en parler. Mais à l’époque, je ne m’en étais pas sentie capable. J’avais tellement honte de ce que ces connards avaient fait de moi. « J’aurais certainement dû, oui, mais je n’ai jamais trouvé le courage. J’ai sombré, Loan, je suis tombée plus bas que terre à cause de cette histoire. Je ne pensais jamais pouvoir me relever... » Dans ces moments là, on ne peut pas vraiment savoir comment réagir. On ne peut pas vraiment rester lucide sur la meilleure décision à prendre, ce n’est pas possible. Loan précisa qu’elle avait toujours pensé que ma fuite avait été causée par sa faute. Sans doute parlait-elle du fameux baiser. Mais c’était simplement un concours de circonstances, rien de plus. Mais c’est vrai que les choses s’étaient mal goupillées, comme on dit. Et elles portaient tout de même à confusion, donc je ne pouvais pas lui en vouloir d’avoir, en quelques sortes, douté de moi. « Je n’aurais jamais pu t’abandonner, tu sais. » Enfin, du moins, pour ce qu’il s’était passé entre nous. Au contraire, j’aurais aimé pouvoir exploiter nos sentiments en profondeur, pouvoir vivre et créer une belle histoire d’amour avec elle. Mais je me gardais bien de le préciser, évidemment. L’émotion était pleinement au rendez-vous, et il était vraiment difficile pour moi de contenir mes sensations, et mes sentiments. Bizarrement, je ne me sentais pas triste par toute cette histoire. Je me sentais en sécurité à ses côtés, et rassurée de lui avoir enfin révélé la vérité. « Je sais que tu aurais été parfaite dans ton rôle, comme toujours. Je suis désolée de ne pas avoir eu la force d’affronter les choses. Je suis désolée pour tout, vraiment. » Ses déclarations me réchauffait le cœur. J’étais tellement heureuse de pouvoir retrouver, ne serait-ce qu’un instant, ma meilleure amie de l’époque. Sur le coup de l’émotion, sans doute, je la pris dans mes bras. Et cette fois-ci, des larmes de joie s’échappaient de mon visage. « Je sais que de longues années se sont écoulées, mais j’ai envie de te retrouver. Comme avant. Pouvoir rattraper le temps perdu, profiter de l’instant présent, et de ta présence. » Oui, comme avant. Reprendre notre relation là où elle s’était arrêtée, si vous voyez ce que je veux dire. Et j’espérais vraiment que Loan soit sur la même longueur d’onde que moi, sur ce point là. Maintenant qu’elle savait la vérité, elle ne m’en voudrait sans doute plus pour l’avoir lâchement abandonné. Enfin, du moins, c’est tout ce que je voulais au plus profond de mon coeur.

Spoiler:
 

_________________
just to lose control, just once
» Personne ne peut pendant très longtemps se montrer un visage à lui-même et en présenter un tout autre au reste du monde sans finir par s'y perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t316-i-m-only-human-and-i-bleed-when-i-fall-down-celia#4005 http://bbme.forumactif.org/t376-looking-for-an-exit-in-this-world-of-fear-celia

statut : en couple, mais un peu perdue
occupation : kinésithérapeute
petit plus : avoir un enfant était presque devenue une obsession chez elle, mais elle vient d'apprendre qu'elle est stérile (+) elle est complètement dévastée, mais ne le montre pas (+) son petit ami l'a demandé en mariage sur un papier le jour de la nouvelle, comme il n'était pas là elle a fuit et a trouvé une excuse pour ne pas revenir le soir. il ne sait pas qu'elle est au courant de cette demande

crédits : angel dust
posts : 205 points : 105
inscrit le : 26/09/2014

MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    Dim 4 Jan - 18:18




   

célia & loan
est ce que vous l’avez dit ? « je t’aime », est ce que vous l’avez dit ? « je ne veux jamais vivre sans toi. tu as changé ma vie. » est ce que vous l’avez dit ? faire des projets, se fixer un but et travailler pour cela... mais de temps à autre, on regarde autour de soi parce que c’est ainsi, on ne sera peut-être plus là demain.
Les six dernières années passaient en boucle dans sa tête, Loan pensait avoir raté quelque chose, un signe qui aurait expliqué le départ de sa meilleure amie, mais non rien. Et c'était normal, Célia lui expliquait rapidement, mais sans utiliser le mot viol, qu'elle avait été agressée et que c'était pour ça qu'elle était partie. Loan regardait son amie et elle glissait une main sur sa joue, afin d'y essuyer la larme qui coulait. « Je n'ai pas été là pendant six ans, parce que tu m'as mis de côté, certes. Mais maintenant je suis là et je ne te lâcherais plus ! » Elle n'avait jamais voulu la lâcher, mais le fait de ne plus la voir avait créé chez Loan des sentiments de haine. Elle l'avait tellement aimé pour finalement la détester encore plus, mais ça, la kiné le gardait pour elle. C'était son absence qui l'avait blessé et non Célia elle-même. « Pourquoi tu es revenue ? Enfin je veux dire pourquoi maintenant ? » Pourquoi voulait-elle mettre autant de doute dans la tête de Loan ? Elle ne savait plus rien de la vie de sa meilleure amie, comme elle ne savait pas les sentiments qu'elle avait eus il y a six ans. Ses sentiments avaient plus ou moins disparus et aussi bizarre que ça puisse paraitre, la blonde ne savait pas comment annoncer à son amie qu'elle avait un petit ami et encore pire, qu'ils essayaient actuellement de faire un enfant. « Il me faudra certainement un peu de temps pour effacer tout ce qui s'est passé ces dernières années, d'effacer la rancoeur que j'ai ». Un mince sourire se dessinait sur son visage à la suite de son étreinte, l'une des mains de Loan glissait dans l'une de sa meilleure amie, elle entremêlait ses doigts avec les siens. « Mais on va réussir à surmonter ça, j'en suis certaine ! » Elle était sincère, elle voulait que tout redevienne comme avant. Elle n'avait vraiment jamais réussie à remplacer Célia dans son coeur, personne d'autre n'avait pris sa place de meilleure amie, ça semblait inimaginable pour elle que quelqu'un d'autre arrive à sa hauteur. « En plus, tu as quelqu’un à me présenter ! » Son cœur se serrait en prononçant cette phrase. Loan parlait de Demyan, l’homme qu’elle avait vu à ses côtés lors de la fête de James, celui qui avait fait que la blonde avait quitté la fête en pleurant.


   
(c) fiche:WILD BIRD

Spoiler:
 

_________________

le bonheur ne s’acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d’entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ∞ i need to tell you the truth (loan)    

Revenir en haut Aller en bas
 

∞ i need to tell you the truth (loan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loreal NEW Hip High Intensity Pigments Color Truth Cream Eye
» Mes tout premiers fards MAC !
» allez, ma mini collec mac, +...
» Magically cool liquid powder
» Associations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: cork, irlande :: montenotte :: parc fitzgerald-