AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

âge : 24 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Aucun pour le moment
occupation : Inspecteur de police à la Crim'
petit plus : Fille de militaire, elle a fait le tour du monde ♦ sa mère est morte d'un cancer quand elle avait 15 ans ♦ son père a été assassiné quand elle en avait 19 ♦ Elle est multilingue, elle parle huit langues : le français, l'espagnol, l'italien, le grec, le russe, le latin, l'arabe, le chinois ainsi que la langue des signes ♦ elle fait de la moto ♦ elle est très sportive, elle fait de la boxe et maîtrise plusieurs arts martiaux ♦ elle est excellente au combat ♦ elle fait du tir à l'arc • elle est spécialisée dans les infiltrations • elle se sent toujours coupable de la mort de l'un de ses exs ♦ elle est du genre à agir avant de réfléchir

pseudo : Puuce
avatar : Marie Avgeropoulos
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Lou O'Callaghan
posts : 456 points : 19
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   Dim 7 Sep - 21:47



Deborah Maïa Storm
le vent l'emportera et tout disparaîtra

NOM Storm, le nom de mon père et heureusement qu'il a aussi eu un fils comme ça il ne disparaîtra pas plus tard. PRÉNOM(S) Deborah mais tout le monde m'appelle Deb'. Maïa, c'était le nom de ma tante, la soeur jumelle de maman qui est morte avant ma naissance. ÂGE 26 beaux printemps. DATE DE NAISSANCE 15 mai  LIEU DE NAISSANCE New-York. NATIONALITÉ Américaine par ma mère et Irlandaise par mon père. STATUT CIVIL Enceinte du meilleur ami de son frère décédé il y a six mois d'un accident de voiture. Sinon célibataire.ORIENTATION SEXUELLE Hétéro. MÉTIER/ETUDES Etudes de musique à la NYADA. Productrice du studio d'enregistrement et de la maison de disque créé par son père qu'elle a reprit et qu'elle dirige. GROUPE Les tétines. AVATAR Phoebe Tonkin



le monde des bébés.

Je n'aurais jamais imaginé devenir mère en fait. Je ne sais pas trop si j'en ai l'étoffe. Je ne suis pas comme ma mère ou ma soeur ou même mon frère qui est un super papa ... moi je suis ... moi. Pourtant je suis enceinte. De quelques mois. Et aussi du meilleur ami de mon frère qui est décédé avant que j'ai eu le temps de lui dire et qui était actuellement en plein divorce avec ma pire ennemie. C'est la merde. J'ai la trouille. Franchement je flippe carrément. Mais je vais devenir maman. Et je vais tout faire pour être une bonne maman. Tout.

C'est une petite fille que j'attends. Je ne sais pas encore trop comment l'appeler. Hope peut-être. Ca veut dire "espoir". C'est peut-être ce qu'elle est finalement, cette petite fleur qui pousse dans mon ventre. Un espoir.


le joueur derrière l'écran.


PSEUDO Puuce

PRÉNOM Diane

ÂGE 21 ans

PAYS/RÉGION Dans le sud

OU AS-TU CONNU LE FORUM sé plus

FRÉQUENCE DE CONNEXION 6/7

SCENARIO OU INVENTÉ Inventé

UN DERNIER MOT vous n'aime

CODE POUR PERSONNAGE INVENTÉ
Code:
<a href="http://bbme.forumactif.org/u26"><ghi>Phoebe Tonkin ✛</ghi></a> Deborah Storm



_________________
Marie-Ange
Regarde la. Elle a trop souffert. Tu sais si elle te repousse c'est parce qu'on lui a trop souvent réduit le cœur en miettes. On lui a pas assez dit qu'elle était quelqu'un de bien. Sous toutes ses apparences qu'elle montre, elle est fragile. Trop sûrement. Merde ce qu'elle peut manquer de confiance. Dis lui toi, que tu l'aimes.-byendlesslove


Dernière édition par Deborah Storm le Dim 7 Sep - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 24 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Aucun pour le moment
occupation : Inspecteur de police à la Crim'
petit plus : Fille de militaire, elle a fait le tour du monde ♦ sa mère est morte d'un cancer quand elle avait 15 ans ♦ son père a été assassiné quand elle en avait 19 ♦ Elle est multilingue, elle parle huit langues : le français, l'espagnol, l'italien, le grec, le russe, le latin, l'arabe, le chinois ainsi que la langue des signes ♦ elle fait de la moto ♦ elle est très sportive, elle fait de la boxe et maîtrise plusieurs arts martiaux ♦ elle est excellente au combat ♦ elle fait du tir à l'arc • elle est spécialisée dans les infiltrations • elle se sent toujours coupable de la mort de l'un de ses exs ♦ elle est du genre à agir avant de réfléchir

pseudo : Puuce
avatar : Marie Avgeropoulos
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Lou O'Callaghan
posts : 456 points : 19
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   Dim 7 Sep - 22:13



IL ÉTAIT UNE FOIS
l'histoire de ma vie !


Enfance & Adolescence

Once upon a time.
naissance

- Ca y 'est les enfants, votre petite soeur est née ce matin, annonça un père à ses deux enfants qui le regardait avec de grands yeux brillants. - C'est vrai ? On peut la voye ? Et mama ? demanda l'aîné, un petit garçon aux cheveux bruns d'environ cinq ans. - Maman va bien. Et oui. Si vous vous décidez de vous habiller je vous emmènerais les voir toutes les deux, rétorqua son père amusé. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le petit garçon et sa soeur de trois ans coururent dans leurs chambres respectives pour trouver de quoi allait voir leur petite soeur et avec un peu d'aide du papa ils furent prêts et une heure plus tard ils purent admirer l'adorable frimousse de leur petite soeur. Sa petite tête était couverte d'un fin duvet brun et elle dormait à poing fermé, une moue légèrement boudeuse sur son petit visage. - Voilà, c'est Deborah, leur présenta leur papa alors que leur maman les regardaient avec fierté. - Bavenue ptite soeur, souffla le petit garçon alors que sa cadette hochait vivement la tête.

Changement de programme
5 ans

- Mama ! Pourquoi ma tout dans un caton ? demandais-je à ma mère, intriguée. - On déménage mon ange, me répondit-elle. - On damanaze où ? fis-je curieuse. - Cork. Ce n'est pas New-York, c'est une petite ville mais tu verras, je suis sûre que t'y sentiras très bien. Bizarrement, rien que le nom ne me donna pas envie d'y aller. Je n'avais que cinq ans mais j'aimais New-York et l'énergie qu'elle dégageait. D'ailleurs j'avais raison. Rien qu'en arrivant à Cork je me sentais déprimée. Pourtant, j'allais y vivre les plus belles années de ma vie. Les plus dures aussi. Mais ça, je l'ignorais encore.

Un, deux, trois, tu m'attrapera pas !
7 ans

- 27,28,29,30 ! J'arrive ! annonça Alexander en ouvrant les yeux. Je le vis regarder autour de lui et nous chercher Victoire et moi. Il dû d'ailleurs m'apercevoir car je le vis s'approcher du grand chêne qui accueillait la cabane et la balançoire et derrière lequel je m'étais cachée. Mais il n'allait pas m'avoir comme ça. Ni une, ni deux je m'enfuis en courant. - Deb' tu triche ! fit mon frère alors que mon rire s'élevait dans les airs, musique cristalline et envoûtante. Mais mon frère, bien plus âgé me rattrapa sans trop de difficulté et après m'avoir fait tourner dans les airs se vengea en me chatouillant impitoyablement jusqu'à ce que Victoire vienne à mon secours et que je supplie Lex de me laisser souffler. Nous nous étendîmes ensuite dans l'herbe et nos regards se portèrent sur le ciel, gris comme d'habitude. - Je comprends pas pourquoi papa et maman ont décidés de venir vivre ici, soupira Victoire une énième fois. Lex haussa les épaules. - Papa est né ici, puis c'est sympa je trouve, répondit-il. - Perso j'ai horreur de cette ville. Je m'entends avec personne en plus ! geignis-je accablée. - Ca c'est parce que t'es toujours en train de les frapper, me taquina Lex avant de pousser un cri de douleur parce que effectivement je l'avais tapé. - Aïeuuh ! Tu vois comme t'es violente ! Pour ça, je le tapais encore. Mais en même temps ... il n'avait pas tord.

Je ne te supportais pas. Et tu es devenue ma meilleure amie.
8 ans.

Marni. Saleté de gamine. Je ne les supportez pas cette fille. Trop belle, trop populaire, trop casse pieds surtout. Une vraie fillette. Mais j'avoue que Marni avait une aussi grande gueule que moi. Je la respectais pour ça. Pour autant qu'on puisse respecter quelqu'un à huit ans. On étaient toujours en train de se bouffer le nez. Faut dire que j'm'entendais avec personne moi. Et puis un jour, ce con de Ian m'a fait mal une fois de trop. Et cette fois là j'ai pleuré. Et quand il s'est approché pour m'achever y'a une silhouette qui s'est campée devant moi et qui m'a défendue. Et puis elle s'est tournée et m'a tendue la main avec un sourire si doux que j'ai eu du mal à en revenir. Elle m'a aidé à me relever. J'en avais perdu mes mots. Au final je lui ai rendu son sourire. Et depuis, on est inséparables. On a fait les quatre cent coups ensembles. C'était Deborah bagarreuse et rebelle et Marni qui balançait des vents comme on changeait de chemise avec sa grande gueule et ses mots acérés et qui rendait tout le monde dingue. C'étaient elle et moi, moi et elle. Sans elle j'aurais craqué depuis un bon moment. Elle est ma meilleure amie, ma confidente.

La vengeance ? C'était un jeu pour moi. Un jeu dans lequel j'excellais.
12 ans

- Qu'est ce que tu fais ?! Dépêche Deb' on va se faire pincer ! souffla Tristan en regardant autour de nous. - Rien à faire Tris', cette salope s'en ai prit à Marni alors je la venge c'est tout ! rétorquais-je implacable. - Elle sait se défendre toute seule je te signale ! répliqua Tristan en haussant un sourcil. - Et alors ? L'un n'empêche pas l'autre ! fis-je en haussant les épaules d'un air désinvolte. Mais quand même je m'écartais du casier et reparti avec Tristan sans courir mais sans traîner non plus tout en songeant que Madame Allison la garce allait avoir une sacré surprise en ouvrant son casier tout à l'heure. Une surprise ... araignesque !

Once upon a time I was falling in love
15 ans

- Hé Lex tu me passe le nutella s'il te plaît ? demandais-je sans lever le nez de mon bouquin pensant que c'était mon frère qui venait d'entrer dans la cuisine. - Mais avec plaisir, me répondit une voix grave et chaude qui fit courir des frissons dans tout mon corps. Relevant vivement la tête je croisais un regard chocolat pétillant et amusé de ma surprise. - Heu ... commençais-je sans savoir quoi dire par la suite. Mon frère me sauva la mise. - Hé Dany tu fais qu ... Deb' ? Qu'est ce que tu fais là ? s'étonna mon frère. - Hum attends laisse moi réfléchir ... ah oui j'habite ici ! rétorquais-je narquoisement faisant un peu plus sourire Daniel, qui entre parenthèse était le meilleur ami de mon frère depuis leur plus tendre enfance. J'avais toujours trouvé qu'il était canon mais là il avait dépassé le stade du canon depuis quelques temps et dès que je le voyais mon coeur s'emballait. Mon frère leva les yeux au ciel. - Qu'est ce que tu fais dans la cuisine je voulais dire ?! fit-il de nouveau. - Ben là tu vois j'étais en train d'enfiler des perles pour le collier que je fais pour la Reine d'Angleterre et puis soudain pouf tu es arrivé, continuais-je impitoyable alors qu'on remarquait très bien ce que je faisais. Ouais je sais j'étais une grande gueule mais bon à question con réponse con. Ce qui eu l'air de plaire à Daniel qui éclata de rire alors que mon frère me lançait un regard exaspéré. - Gamine, lança t-il du haut de ses vingt ans. - Coincé, répliquais-je sans ciller. - Tu m'saoûle  Deb', soupira mon frangin. - Ouais je t'aime aussi ! Lex soupira une nouvelle fois et sorti suivit de Daniel qui me lança un clin d'oeil faisant accélérer mon poul. Ouais ... j'étais définitivement amoureuse du meilleur pote de mon frère ...

Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.
17 ans.

Une fête sur la plage manquait que ça. Tout le monde s'amusait bien et moi je râlais seule dans mon coin. Sûrement à cause de la blondasse qui collait Daniel en minaudant. D'ailleurs sa jupe était tellement courte qu'on aurait dit une ceinture. Agacée, frustrée, de mauvaise humeur je m'éloignai de la fête jusqu'à la petite crique cachée à la vue de tous. M'asseyant sur un rocher je regardais les vagues s'écraser sur le pieds des falaises. Je n'eu pas le temps d'avoir froid qu'une veste couvrit mes épaules. Relevant la tête je croisais le regard chocolat de Daniel. - Pourquoi tu es partie ? demanda t-il doucement. J'hésitais, me mordait la lèvre inférieure. Puis recouvrait mon habituelle grande gueule. - Tu devrais retourner à la fête, la glue perpétuelle va te chercher, rétorquai-je agacée par la jalousie que je sentais poindre dans ma voix. -Deborah ... Si tu savais comme je me fiche éperdument d'Allison, murmura alors Daniel en penchant sa tête vers moi. Et en sentant ses lèvres sur les miennes, je me détendis. Et je profitais. Et un baiser en entraînant un autre on finit par faire l'amour. A l'abri des regards et des commérages, en sachant que l'océan garderait notre amour secret.

Step one, you say «We need to talk», you say «Sit down, it’s just a talk.
18 ans.

- Daniel faut qu'on parle, annonçais-je directement au téléphone. - J'ai pas le temps Deb', je suis en non stop à l'hôpital là, répondit Daniel. - Je suis enceinte. Annonce directe, sans aucun tact, aucune douceur mais qui avait au moins le mérité d'être claire et concise. Le silence me répondit. J'attendis. Puis il parla. Et ses paroles - même si je m'y attendais - me firent mal. Très mal. - On peut pas avoir un enfant Deb'. Tu viens juste de finir le lycée, moi je suis en plein internat c'est pas le moment ! Puis toi et moi c'est quand même pas aussi sérieux, fit-il. Touché. Coulé. A mon tour de rester silencieuse. - Deborah ? Il était moins patient que moi. - Compris. Salut Daniel. A un de ces quatre, fis-je d'une voix glaciale. - Deb' ! Non attends, Debor ... Mais j'avais raccroché. Je sortis de la maison, prit ma voiture, parti rouler, longtemps. Loin. Mais j'étais fatiguée. Et l'homme en face pas très net. J'eu un accident. Pas au point d'en crever. Mais au point d'en perdre mon bébé. Personne n'était au courant sauf Marni ma meilleure amie. Et Daniel. Qui vint me voir dans ma chambre. Je le fixais d'un regard éteint. - Deb' ... commença t-il avant que je ne le coupe. - Problème résolu. Va t-en. Et je détournais le regard. Il parti. Et j'essayais d'en éprouver de la colère, de la haine. Mais je ne fus que malheureuse. Parce qu'en partant, il avait emporté mon coeur avec lui.


Vie adulte

Seul un grand amour peut engendrer une haine si féroce
20 ans.

- T'es sûr de toi mec ? fit la voix d'Alexander. Je m'arrêtai pour écouter. - En général, quand on se marie on est sûr de soi, répondit narquoisement Daniel. - Ouais fin Allison est ... commença Lex. - ... une fille bien malgré tout, finit Daniel me faisant grimacer. - Mais elle n'est pas Deborah. Un silence s'abattit dans la pièce et je dus m'approcher un peu pour entendre la suite. - Quoi ? Tu pensais que j'ignorais que t'étais raide dingue de ma soeur et qu'elle te le rendait bien ? Que j'ignorais que apparemment il y a eu un clash entre vous et que c'est en parti à cause de toi qu'elle est parti à New-York ? Mec sérieux, c'est ma soeur. Et ça fait quinze ans qu'on se connaît je te rappelle, fit la voix de mon frère un peu blasée. Je grimaçai encore plus et décidai d'interrompre ce carnage. Me rendant visible je m'appuyais contre le chambranle de la porte. Mon frère me vit. - Je t'attends devant l'autel, fit-il doucement à son meilleur ami en posant un baiser sur ma tempe quand il passa près de moi. - Alors comme ça tu va te marier avec Allison hein ? lançais-je d'une voix que j'espérais neutre. Daniel prit son temps pour se retourner et me répondre. - Je sais que tu ne l'aime pas mais ... commença t-il. - Non ta raison. J'ai jamais pu la blairer et c'est réciproque. T'aurais pas pu me faire plus mal si t'avais décidé d'épouser ma soeur, le coupais-je sans plus dissimuler ma rage, mon amertume et ma douleur. Il méritait de savoir à quel point j'avais mal par sa faute. - Deb' ... Je secouais la tête en m'approchant de lui. - Non. Tais toi. J'étais si près que je sentais son eau de cologne, celle qui m'avait toujours plu, et son odeur aussi. Une odeur qui m'avait tant apaisée autrefois. Son regard dans le mien. Son souffle contre mes lèvres. Je posais une main sur sa nuque et l'embrassais avec toute la passion, la colère et l'amour que j'avais pour lui. Je l'embrassais comme si ma vie en dépendait, avec de la violence et de la tendresse, de la fougue et de la douceur, de la haine et de l'amour. Puis je m'éloignai mettant brusquement fin au baiser. Il avait le souffle court, le regard fou. Moi aussi. - Souviens toi de ça quand tu lui diras oui Daniel. Souviens toi de tes promesses brisées, de nos étreinte brûlantes et de nos baisers passionnés. Souviens toi de ce baiser là et dis toi que t'a choisis cette vie fade et superficielle qu'elle te propose. Et souffre autant que j'ai souffert. Pleure autant que j'ai pleuré, soufflai-je avec rage. Je te souhaite beaucoup de bonheur, lançais-je enfin en tournant les talons pour ne plus jamais me retourner sans même assister au mariage.

"Music in my soul"
24 ans

J'étais bien à New-York. C'était ma ville natale. J'y étais née, j'y faisais mes études, j'y avais mes amis. Pourtant il manquait quelque chose dans ma vie. Je n'étais pas complète. Daniel occupait toujours mes pensées. J'avais tout essayé pour l'oublier, me perdant dans d'autres étreintes, respirant d'autres parfum, écoutant d'autres voix me murmurer des mots doux. Mais dans mon esprit il restait l'unique homme qui possédait mon coeur et mon âme. Mais je ne voulais pas rentrer. Pourtant, le destin en avait décidé autrement apparemment.

- Allô ? fis-je en décrochant mon téléphone portable. - Bonjour ma puce c'est papa, répondit la voix de mon père au téléphone. - Salut Paps ça va ? demandais-je d'une voix enjouée. - Il y a eu mieux, fit la voix de mon père plutôt hésitante ce qui n'était pas son genre. Cela m'inquiéta. - Paps ça ne va pas ? m'enquis-je. - Si si c'est juste que j'aurais une énorme faveur à te demander, fit-il. - Vas y, ce que tu veux mon papa. Je n'aimais pas sa voix lasse, fatiguée. - Ma productrice m'a lâché, je n'ai plus les nerfs pour tenir la maison de disque ou le studio d'enregistrement chérie. J'ai besoin d'aide. Accepterais-tu de venir travailler avec moi ? Je restais un instant silencieuse au téléphone. Travailler avec mon père, ça avait toujours été mon rêve. Lui et moi avions toujours eu les mêmes goûts en matière de musique, c'est lui qui m'avait passé sa passion et cette envie de travailler dans la musique. Lui qui m'avait toujours encouragé dans cette voie. Mais travailler avec lui ça voulait dire rentrer au pays. Et rentrer au pays c'était revoir Daniel ... Mais c'était mon père. Et je le sentais fatigué. Il vieillissait lui aussi. - D'accord papa. Je rentre. Je sentis son soulagement dans sa réponse. - Merci ma chérie.

"Te souviens tu au bord de l'eau, te souviens tu il faisait beau, te souviens tu il est si tard, te souviens tu ..."
25 ans

Cela faisait plusieurs mois que j'étais rentrée au pays. Papa me formait à prendre sa succession et j'étais fière qu'il m'est choisie. J'avais retrouvée ma famille, mes amis et Dany. Nos relations n'étaient pas aussi complices qu'avant mais au moins, nous nous parlions. Il avait eu le bon sens de ne jamais emmener Allison devant moi. Il était intelligent ce mec. Mais j'étais heureuse; j'avais la musique. J'avais mes amis. Tout allait bien. Jusqu'à ce soir là.

On était sorti dans notre bar favoris avec les filles. On étaient en train de danser et de flirter comme trois jeunes femmes normalement constituées, profitant de notre jeunesse quand je l'ai aperçu venant vers moi. Il m'a sourit et m'a fait danser. J'étais déjà bien entamée, je n'ai pas fait attention. On a dansé. Longtemps. On a flirté. On s'est embrassés. Je me fichais bien qu'il soit marié, je ne m'en rappelais même pas. On a fini chez lui. Et on a fait l'amour. Deux fois si je me rappelle bien. Il était presque l'aube quand je me suis aperçue qu'il dormais. Me relevant sur un coude je l'ai regardé, si beau, si doux, si serein. Et puis je me suis levée, rhabillée et je me suis enfuie. C'était minable mais je me sentais minable. Je venais de me rappeler qu'il était marié et qu'il ne m'avait pas choisie. Alors je me suis enfuie. Pitoyable ...

"J'avais tout prévu ... sauf l'imprévu. Et l'imprévu m'est tombé dessus"
26 ans

Merde. Merde, merde, merde, merde. Je me répétais ce mot, inlassablement en regardant le petit plus qui était apparu sur le test de grossesse que j'avais fait. Juste comme ça parce que ça faisait deux mois que je n'avais pas eu mes règles. Ben le juste comme ça s'était transformé en "j'étais enceinte". Putain que je le détestais ce +. Il allait me rendre dingue. J'étais enceinte. Enceinte !! Du meilleur ami de mon frère. Mamma j'allais devenir folle. Non en fait je devenais folle. Je n'ai rien dis. J'ai essayé de faire comme si il n'y avait rien. Jusqu'à ce que ma famille capte.

- Hé Deb' ta pris quelques kilos non ? lança Lex pour me taquiner. Sa femme lui fila un coup de coude mais mon frangin et moi on s'envoyaient des piques tout le temps. C'était habituel. Mais pour une fois je me contentais de baisser la tête dans mon assiette sans rien dire. Le silence tomba sur la table. - Deb' ? Ca ne va pas ? s'inquiéta mon frère. - Si si à merveille, maugréais-je en jouant avec mes petits pois. - Deborah chérie, c'était une blague tu sais ? lança sa mère avec douceur. - Je sais, murmurais-je la gorge serrée. - Deb' ! Qu'est ce qui se passe à la fin ? s'enquit mon père véritablement inquiet. Il fallait dire que personne n'avait jamais sût me faire taire, j'avais une répartie sans limite, et en général ma famille en faisait les frais. Mais là je n'avais plus la force. Des larmes se mirent à rouler sur mes joues. - Deborah ma chérie mais enfin qu'est ce qui t'arrive ? me demanda ma mère. - Je ... je ... Je n'arrivais pas à le lâcher. Mais quand ma mère posa sa main sur la mienne et la serra j'explosais en sanglot. C'était plus fort que moi. Depuis cinq mois c'était une horreur. - Mais enfin Deb', mon ange ... commença mon père. - Je suis enceinte, déclarais-je alors en me levant pour m'enfuir dans le jardin jusqu'à la balancelle sous le grand chêne. Lex et Vic vinrent me rejoindre. Je me blottis contre mon frère et ma soeur posa sa tête sur mon épaule. Je pleurais longtemps sur leur épaule. - Qui est ce Deb' ? Le père, demanda soudain Lex. Je gardais le silence. - Deb', soupira mon frère. J'avais peur de lui dire. Pourtant, cela finit par sortir. - Danny, murmurais-je d'une toute petite voix. Je sentis mon frère se raidir. - Pardon ?!! s'exclama t-il choqué. - Deb', est ce que l'on parle du même Dany ? demanda Victoire d'une voix douce mais tendue. - Oui, soufflais-je. - Merde.

C'était le cas de le dire.

"Ben ouais la vie est une garce quand t'a décidé d'être droite"
26 ans

Ok j'allais lui dire. Il fallait que je lui dise. J'étais enceinte de lui, je ne pouvait pas lui cacher indéfiniment. Bon j'allais le lui dire. Ok j"étais motivée là. Prenant ma voiture, je roulais jusqu'à l'hôpital où Dany exerçait. J'étais résolue à tout lui avouer aujourd'hui même. Mais sur la route, un bouchon me ralenti. Il y avait un accident. En passant devant, je pilais net. Je connaissais cette voiture. Me garant je m'approchais. Un policier m'arrêta. - Vous ne pouvez pas passer Mademoiselle, je suis désolée je ... commença le policier mais une autre voix le coupa. - Laisse la passer Tom. Je reconnu la voix de mon frère. De mon frère. En voyant les larmes qui maculait son visage je compris très vite. - Non, fis-je en reculant et en secouant la tête. - Deb' chérie ... commença mon frère. - Je veux le voir Lex ! réclamais-je. - Deb' je ne suis pas sûr que ... - Non non je veux le voir !! On me laissa passer. Je m'approchais. Les pompiers avaient déjà fermé le sac mortuaire. Ils l'ouvrirent légèrement pour moi. Et étendu là, Dany. Mon Dany. Posant la main sur mon ventre rond je hurlais mon désespoir, me raccrochant à mon frère qui me soutint. Je l'avais perdu. Je n'avais même pas eu le temps de lui dire qu'il allait être père.

Trois mois ont passés depuis cet accident. Entre temps j'ai appris que le bébé était une fille. Dany en aurait été tellement heureux. Depuis le temps qu'il voulait un bébé et une fille en plus. La vie continue. Je me bats comme je peux, pour ma famille, pour mon bébé.


_________________
Marie-Ange
Regarde la. Elle a trop souffert. Tu sais si elle te repousse c'est parce qu'on lui a trop souvent réduit le cœur en miettes. On lui a pas assez dit qu'elle était quelqu'un de bien. Sous toutes ses apparences qu'elle montre, elle est fragile. Trop sûrement. Merde ce qu'elle peut manquer de confiance. Dis lui toi, que tu l'aimes.-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : vingt-sept ans.
statut : mariée, mais ne s'en souvient pas.
enfant(s) : kalina, un an.
occupation : ancienne officière de police maintenant vendeuse dans une boutique de vêtements.
petit plus : enceinte de trois mois d'un sexy inconnu.

pseudo : sab*/loveless
avatar : amber heard.
crédits : .sparkle + tumblr.
DC : schizo (célia, tomey & maxym).
posts : 1473 points : 225
inscrit le : 24/08/2014

MessageSujet: Re: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   Dim 7 Sep - 22:14

re-bienvenue sur BME & contente de voir ta Deb' en Phoebe
bon, par contre, là, tu nous as fait un gros bug de fiche Arrow
et pareil que pour Eve, il manque le petit gif de la partie "monde des bébés" x)

_________________
and it feels like i'm drowning...
» Je croyais que je savais où j’allais, je croyais que j’avais tout planifié… en fait, je me doutais de rien. Ce n’est pas étonnant comme la vie peut être une chose, et en instant se transformer en une autre chose. Tout peut basculer en un fragment de secondes, en un battement de paupières. La vie, c’est ce qui arrive quand on avait prévu autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t44-time-changes-everyone-roxy http://bbme.forumactif.org/t86-and-if-one-day-you-forget-everything-roxy#284

âge : vingt-sept ans.
statut : mariée, mais ne s'en souvient pas.
enfant(s) : kalina, un an.
occupation : ancienne officière de police maintenant vendeuse dans une boutique de vêtements.
petit plus : enceinte de trois mois d'un sexy inconnu.

pseudo : sab*/loveless
avatar : amber heard.
crédits : .sparkle + tumblr.
DC : schizo (célia, tomey & maxym).
posts : 1473 points : 225
inscrit le : 24/08/2014

MessageSujet: Re: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   Dim 7 Sep - 22:22

bon, ben, j'fais un DP, mais c'est pour la bonne cause ; tu es validée

_________________
and it feels like i'm drowning...
» Je croyais que je savais où j’allais, je croyais que j’avais tout planifié… en fait, je me doutais de rien. Ce n’est pas étonnant comme la vie peut être une chose, et en instant se transformer en une autre chose. Tout peut basculer en un fragment de secondes, en un battement de paupières. La vie, c’est ce qui arrive quand on avait prévu autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t44-time-changes-everyone-roxy http://bbme.forumactif.org/t86-and-if-one-day-you-forget-everything-roxy#284

âge : 27 bananes (a)
statut : Mariée, mais c'est compliqué.
enfant(s) : Une petite fille d'un an, Kalina.
occupation : Sage-femme.
petit plus : Elle est tombée enceinte à l'âge de dix-sept ans, mais n'en a jamais parlé à personne, pas même à sa femme, seule sa meilleure amie de l'époque était au courant || Elle a couché avec son meilleur ami, qui n'est autre que le père du bébé dont elle a avorté dix ans plus tôt, alors que sa femme amnésique s'était enfuie à Londres.

pseudo : Chimène
avatar : Scarlett Perfect Sexy Johansson
crédits : Liliana (avatar)
DC : Eira & Katerina
posts : 1065 points : 88
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   Dim 7 Sep - 22:23

Re-bienvenue avec Deb' ! Excellent choix de vava

_________________
Because I love you ♥️
You're losing your memory now. Wake up, it's time little girl, wake up ! All the best of what we've done is yet to come. Wake up, it's time little girl, wake up ! Just remember who I am in the morning. You're losing your memory...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

âge : 26 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Aucun
occupation : Militaire dans les para + Agent de sécurité à Cork
petit plus : A essayé de tué sa mère à 13 ans + C'est muré dans un mutisme suite à sa tentative de meurtre + C'est l'armée qui l'a sauvé + Est très proche de ses camarades d'armes, même s'il n'en parle jamais + A vu des horreurs tous les jours en Afghanistan; Irak ou Centrafrique + Fais des cauchemars toutes les nuits + Ne souhaite que deux choses : retourner sur le terrain et être en couple avec son meilleur ami, or c'est incompatible pour lui. + est fan de sport, surtout pour se défouler.

pseudo : maev20
avatar : Tyler hoechlin
crédits : argents
DC : La jolie azma
posts : 817 points : 1406
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   Dim 7 Sep - 23:52

rebienvenue !!

_________________

   
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bbme.forumactif.org/t69-alex-kill-me-not-him#158

âge : 24 ans
statut : Célibataire
enfant(s) : Aucun pour le moment
occupation : Inspecteur de police à la Crim'
petit plus : Fille de militaire, elle a fait le tour du monde ♦ sa mère est morte d'un cancer quand elle avait 15 ans ♦ son père a été assassiné quand elle en avait 19 ♦ Elle est multilingue, elle parle huit langues : le français, l'espagnol, l'italien, le grec, le russe, le latin, l'arabe, le chinois ainsi que la langue des signes ♦ elle fait de la moto ♦ elle est très sportive, elle fait de la boxe et maîtrise plusieurs arts martiaux ♦ elle est excellente au combat ♦ elle fait du tir à l'arc • elle est spécialisée dans les infiltrations • elle se sent toujours coupable de la mort de l'un de ses exs ♦ elle est du genre à agir avant de réfléchir

pseudo : Puuce
avatar : Marie Avgeropoulos
crédits : Bazzart - Tumblr
DC : Lou O'Callaghan
posts : 456 points : 19
inscrit le : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   Lun 8 Sep - 9:34

Ouais je sais pas pourquoi ça a autant beugué ><

Merci les n'amours

_________________
Marie-Ange
Regarde la. Elle a trop souffert. Tu sais si elle te repousse c'est parce qu'on lui a trop souvent réduit le cœur en miettes. On lui a pas assez dit qu'elle était quelqu'un de bien. Sous toutes ses apparences qu'elle montre, elle est fragile. Trop sûrement. Merde ce qu'elle peut manquer de confiance. Dis lui toi, que tu l'aimes.-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deborah ♣ Echo, contre ma peau, aime-moi si tu l'oses, jusqu'à l'overdose.
» Sans dessous dessous (Silky Underwear)
» Quel choix de transat ? Doomoo ?
» Démangeaisons peau du ventre
» Les bienfaits du sel pour la peau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: la naissance :: les actes de naissance :: fiches validées-